LES PIQUES DE L’AS DE CE JEUDI

LES PIQUES DE L’AS DE CE JEUDI

Amadou Ba reçoit le Dg du Crous

Va-ton vers une issue heureuse dans la crise universitaire en vue avec le report sine die de l’ouverture du campus social de l’Université Gaston Berger de St-Louis ? «L’As » a appris de sources dignes de foi que le cri du cœur du directeur général du Centre des œuvres universitaires et sociales (Crous) Pape Ibrahima Faye, a été entendu au plus haut niveau. Conséquence, le grand argentier de l’État, le ministre des Finances Amadou Ba va recevoir dès demain le Dg du Crous pour en savoir plus et éventuellement trouver une solution à cette situation.

Fongip : Togola monte en grade

Le Fongip a un nouveau directeur technique. Pape Djibril Togola remplace Abdou Khafor Touré à la tête de cette direction. Mieux, le nouveau directeur technique a vu ses prérogatives élargies. L’ancien responsable de l’Ujtl à Thiès peut également nourrir le rêve de pouvoir obtenir la même grâce que ses prédécesseur à ce poste: Idrissa Diabira et Khafor Touré, nommés respectivement Dg de l’Adpme et Dg de la Cgis.

Remue ménage à la Rfm

Le journaliste Assane Guèye jusqu’ici directeur des programmes de la Rfm est nommé Directeur de la radio, en remplacement de Alassane Samba Diop, démissionnaire et promoteur de E Médias Invest, en compagnie de Mamadou Ibra Kane. Après les démissions des journalistes : Antoine Diouf, Migui Maram Ndiaye, Ousmane Guèye, le technicien Saliou Dème, le nouveau boss de la Rfm a annoncé le départ du talentueux animateur, Boubacar Diallo, alias Dj Boub’s. Après la saignée notée dans les rangs des journalistes et des  techniciens de la Rfm, le nouveau directeur devra s’atteler à arrêter cette hémorragie.

48 h de paralysie de la justice

Les travailleurs de la justice ne décolèrent pas contre le gouvernement et lui reprochent de n’avoir pas respecté ses engagements. A la suite de l’évaluation du premier mot d’ordre, le Bureau exécutif national (Ben) du Sytjust décrète encore une grève de 48 heures renouvelable à partir, d’aujourd’hui, pour exiger la satisfaction totale de ses doléances basiques. Me Aya Boun Malick Diop justifie cette radicalisation par l’absence de réaction adéquate du gouvernement face à la démarche responsable adoptée par le syndicat pendant 4 ans. Il déplore le manque d’intérêt affiché par les ministres en charge de la Justice, des Finances, du Budget et de la Fonction publique dans la mise en œuvre des engagements fermes et solennels du président de la République à prendre en charge les doléances légitimes des travailleurs de la Justice. Aya Boun Malick Diop prévient que la sortie de crise du secteur de la Justice passera inéluctablement par une matérialisation des engagements du chef de l’État.

Imam Mbaye Niang se démarque du Mrds

Rebondissement dans l’affaire dite du parrainage de Ousmane Sonko par le Mouvement de la Réforme pour le Développement Social (Mrds). Imam Mbaye Niang qui avait présidé la réunion du Bureau exécutif national (Ben) du Mrds pour statuer sur le parrainage du leader du Pastef, se démarque de la position de l’instance. En effet, même s’il reconnaît que le Mdrs a décidé de parrainer Ousmane Sonko, il soutient qu’il ne parraine pas ce dernier. «Je n’ai pas parrainé Ousmane Sonko, je ne parraine pas Ousmane Sonko», a révélé sur la «Rfm» imam Mbaye Niang très laconique. Pourtant le Ben du Mrds avait annoncé dans un communiqué que le parti a décidé de parrainer le candidat de Pastef.

120 migrants de retour de la Libye

120 migrants Sénégalais en provenance de la Libye sont rentrés au bercail, hier. Ils ont renoncé à l’aventure périlleuse pour rejoindre l’Eldorado européen. Leur retour a été facilité par le Comité National chargé de la gestion des réfugiés, des rapatriés et des personnes déplacées, avec l’appui de l’Organisation internationale pour les migrations. Ils ont été identifiés par la représentation consulaire du Sénégal pour la Libye, basée en Tunisie. Ces migrants seront accompagnés jusqu’à leur localité de provenance par les autorités sénégalaises. Ils vont bénéficier aussi d’une assistance pour leur réintégration. Même si cela ressemble plus à des effets d’annonce puisque leurs devanciers n’en ont pas bénéficié. Les autorités et les communautés locales vont contribuer à la mise en oeuvre d’activités de réintégration effective et durable. Il faut rappeler que de janvier à août 2018, 1749 migrants sénégalais ont été assistés dans leur retour volontaire et humanitaire au Sénégal.

Remise de drapeau au 6e contingent Senpfu2/Minusma

La formation du 6e Contingent de l’Unité de Police Constituée (SENPFU2) qui doit rejoindre le Mali est terminée. Ces policiers sénégalais vont assurer la relève de leurs collègues qui y séjournent depuis un an dans le cadre de la Mission de maintien de la paix des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). D’ailleurs, le Bureau des Relations Publiques de la Police Nationale renseigne que la cérémonie de remise de drapeau audit contingent aura lieu demain à Thiès au  Camp Tropical sous la présidence du Contrôleur Général, Amadou Hamady Lam, Directeur du Groupement Mobile d’Intervention (GMI). Il faut souligner, par  ailleurs, que c’est le Sous-Lieutenant Mbaye Sady Diop qui assure l’intérim du Bureau des Relations Publiques de la Police Nationale.

«Salle Bruno Diatta»

Le président de la République a baptisé, hier, la salle où se tient les réunions du Conseil des ministres : Bruno Diatta. Macky Sall a dévoilé la plaque immaculée sur laquelle est gravée le nom du défunt ministre chef du service du protocole de la présidence de la République. C’était en présence du Premier ministre, Mohammad Boun Abdallah Dionne. La cérémonie très sobre s’est tenue avant la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres. C’est une manière de perpétuer l’héritage et la mémoire de Bruno Diatta.

Riposte contre la Dengue

Les actions de riposte contre la maladie de la Dengue à Fatick s’intensifient avec l’appui du ministère de la Santé et de l’action sociale. Le directeur de cabinet du ministre Abdoulaye Diouf Sarr a effectué, à cet effet, ce mercredi, une visite dans la commune de Fatick pour s’enquérir de l’état des lieux. Il a été déclaré et confirmé par les autorités en charge de la santé que 23 cas de dengue ont été détectés dans la cité de Mame Mindiss, particulièrement au quartier traditionnel de Ndiaye Ndiaye. Le Docteur Aloyse Waly Diouf, venu représenter le ministre Abdoulaye Diouf Sarr a remis à l’autorité départementale des produits désinfectant d’un coût de sept millions de francs pour que toute la ville soit à nouveau désinfectée. Le directeur de cabinet du ministre de la Santé, tout en se félicitant de l’organisation prochaine d’une opération de nettoiement initiée par le préfet, a suggéré la mise à contribution des religieux et des Badianou gokh dans la lutte contre la maladie.

Mbagnick Ndiaye et le parrainage

Après 04 semaines de collecte, le département de Fatick a enregistré à lui seul 52.865 parrainages pour la candidature de Macky Sall, soit 79,12% du 1% du fichier électoral et 98,89% du 0,8% du même fichier. C’est ce que nous apprend un communiqué du délégué régional de Fatick, le ministre Mbagnick Ndiaye. Selon lui, c’est dans l’unité de tous les responsables politiques qui se déploient sur le terrain avec conviction et engagement pour convaincre les électeurs que ces résultats ont été obtenus. Il promet que la collecte de signatures va continuer dans le département de Fatick jusqu’au mois de décembre 2018, pour une écrasante victoire du candidat de la coalition BBY, Macky Sall dès le premier tour à la présidentielle de février 2019. Mbagnick Ndiaye rappelle que l‘objectif du département de Fatick pour le parrainage populaire est de 76.200 signatures. Et pour l’heure sur les 17 communes, seulement 02 ont atteint leurs objectifs au cumul et continuent de collecter au profit du Président Macky Sall. Parmi les 15 communes restantes, il y a 3 communes qui ont dépassé 75% de leurs objectifs de collecte, 10 qui ont dépassé les 50% et 02 qui ont dépassé 30%. «Le département va organiser très prochainement une rencontre pour procéder à une évaluation mensuelle de la collecte des parrainages», Mbagnick Ndiaye.

Les nominations en Conseil des ministres

A l’issue du Conseil des ministres d’hier, le chef de l’État a procédé à des nominations. Ainsi, on a noté un jeu de chaises musicales au ministère de Diène Farba Sarr et chez Abdoulaye Daouda Diallo où Mamadou Faye, Ingénieur géologue de conception, titulaire d’un master en transports logistiques et d’un certificat d’études supérieures routes de l’École nationale des ponts et chaussées  de Paris est nommé Administrateur du Fonds d’Entretien routier autonome (FERA) poste vacant. Chez Diène Farba Sarr, Ousmane Wade, Économiste, précédemment Directeur de la Promotion de l’Habitat Social (DPH) est nommé Directeur général de la Construction et de l’Habitat au ministère du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie. Abdoulaye Diouf, Aménagiste- Planificateur est nommé Directeur du Développement urbain durable, de la Planification urbaine et de la Réglementation à la Direction générale de l’Urbanisme et de l’Architecture au ministère du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie. Moussa Sarr, Ingénieur en Génie civil, est nommé Directeur de l’Urbanisme à la Direction générale de l’Urbanisme et de l’Architecture au ministère du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie. Mandiaye Ndiaye, Géographe-urbaniste, Planificateur, est nommé Directeur de la Promotion des Pôles urbains à la Direction générale de l’Urbanisme et de l’Architecture au ministère du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie. Catherine Marie Thérèse Faye, Architecte, est nommée Directeur de l’Architecture à la Direction générale de l’Urbanisme et de l’Architecture au ministère du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie.

 

 

 

 

Gawlo.net (L’As)

Categories: POTINS D'ICONE
Tags: de, Les, Piques, «LAS» ?

About Author