LES PIQUES DE L’AS DE CE WEEK-END


Le Préfet fait arrêter le Sabar de Pape Diouf

Le Sabar (séance de tam-tam), organisé, hier vendredi au Grand théâtre, par Pape Diouf et le groupe Subatel, en prélude à sa prestation prévue à Bercy le 13 octobre prochain a été interrompu par le Préfet de Dakar. D’après nos sources, cette structure n’avait pas d’autorisation. Le Préfet s’est engouffré dans cette brèche pour leur dire qu’on est en deuil et qu’il arrête le Sabar. Au début, une rumeur faisant état du deuil national que le Sénégal vit avec la disparition de Bruno Robert Louis Diatta, ancien chef du protocole présidentiel, à 70 ans, le vendredi 21 septembre dont les obsèques nationales ont été célébrées, avant-hier, jeudi. Mais en réalité, il s’agit d’un impair de l’organisation. D’après des sources de «L’As», les organisateurs ne disposaient pas d’une autorisation en bonne et due forme pour organiser ce spectacle tant décrié sur les réseaux sociaux, au Grand Théâtre. L’autorité administrative qui a constaté que les organisateurs n’étaient pas en règle leur a simplement demandé de tout arrêter. Une situation qui a mis dans tous leurs états les spectateurs mobilisés massivement pour apprécier les déhanchements de Diaba Sora et Eudoxie Yao, deux stars rendues célèbres par leurs formes généreuses. Nos radars installés au Grand théâtre renseignent que certains des nombreux spectateurs qui avaient fait le déplacement dont certains venus de la Gambie, ont versé de chaudes larmes lorsqu’ils ont été prévenus que le Sabar ne pourra plus se tenir

Serigne Moussa Nawel en deuil

Un malheur ne venant jamais seul, on a appris, tard dans la soirée du vendredi, au moment où le fameux Sabar de Pape Diouf avec comme invitées de marque, l’Ivoirienne Eudoxie Yao et la Malienne Diaba Sora, connues pour leurs formes généreuses, devait démarrer, la disparition de la mère de Serigne Moussa Nawel, Sokhna Fati Diakhaté. Serigne Moussa Nawel est un des bras droits du Khalife général des mourides connu pour sa proximité avec l’ancien Premier ministre Idrissa Seck. «L’As» présente ses condoléances au marabout et à sa famille.

Cheikh Tidiane Sall succède à Bruno Diatta

C’est fait. Le président de la République a son nouveau Chef de protocole. Par décret N°1867 du 28 septembre 2018, le président de la République a nommé Cheikh Tidiane Sall, Ambassadeur, Chef du Protocole de la Présidence de la République. Il remplace ainsi le défunt Bruno Robert Louis Diatta, rappelé à Dieu le vendredi 21 septembre 2018, à l’âge de 70 ans dont 40 années comme Chef du protocole présidentiel de Léopold Sédar Senghor, Abdou Diouf, Abdoulaye Wade à Macky Sall.

La Police arrête 5 jeunes

L’après-midi d’hier était mouvementé au niveau du centre-ville de la commune de Mbour. Des jeunes, dénonçant un arrêté municipal datant de 2015 sur la réalisation d’un centre commercial de la place publique, ont improvisé une manifestation. Ainsi, Ousmane Diop, Baye Wade Ndiaye, Mamadou Wade Diop, Baye Ass et Pape Moussa Gueye ont été interpelés et conduits à la police par les hommes du commissaire Lèye. Après leur audition, ils ont tous été libérés.

Ousmane Sonko à Médina Baye

Le leader du parti Pastef a été aperçu hier dans la capitale du Saloum. Selon nos informations, Ousmane Sonko était à Kaolack pour présenter ses condoléances à la famille d’un responsable du Pastef qui a perdu un proche. Sonko s’est également rendu à Médina Baye où il a effectué la grande prière du vendredi. En l’absence de l’Imam Cheikh Tidiane Cissé en voyage, c’est son frère Mouhamed Cissé qui a dirigé la prière. Après cela, Sonko a effectué une série de visites auprès des marabouts de Médina Baye. C’est ainsi qu’on l’a vu en compagnie de Cheikh Mahi Niass, frère du Khalife général des Niassène. Le candidat à la présidentielle a également rendu une visite de courtoisie à la pouponnière de Kaolack. Cette attention à l’endroit de cette institution qui s’occupe d’orphelins ne surprend guère, car le député de Pastef avait gracieusement offert 1/3 de son salaire de parlementaire à la pouponnière de Kaolack.

50 millions de comptes Facebook piratés

De nombreux médias ont rapporté hier, que plus de 50 millions de comptes Facebook ont été affectés par une faille de sécurité. Cette défaillance sécuritaire affectant «presque 50 millions de comptes» a permis à des hackers de prendre le contrôle de comptes d’utilisateurs, a révélé, ce vendredi Facebook. «La faille a été réparée hier (jeudi) soir», a précisé le PDG du groupe, Mark Zuckerberg.

Mamadou I. Kane Alassane S. Diop dans leurs nouveaux locaux

Mamoudou Ibra Kane et Alassane Samba Diop ont refait signe de vie, depuis leur départ du Groupe Futurs Médias (Gfm). C’est sur les réseaux sociaux qu’ils ont posté des images de leurs nouveaux locaux. C’est dire donc qu’ils sont à fond dans la matérialisation de leur projet de groupe de presse après avoir quitté celui de Youssou Ndour. L’image montre les deux anciens du Gfm, tout en sourire, se tenant les bras. La radio qu’ils comptent lancer, va bientôt émettre.

5 policiers au gnouf

Les cinq agents de la Police arrêtés le 19 septembre dernier pour fraude à l’examen ont été placés sous mandat de dépôt. Selon des sources judiciaires, ils ont été inculpés par le juge d’instruction du 8ème cabinet pour «association de malfaiteurs, faux et usage de faux et fraude à l’examen». Les cinq agents sont accusés d’avoir produit de faux diplômes de Brevet de fin d’études moyennes (Bfem) pour participer au concours de la Police, qu’ils ont d’ailleurs réussi.

Un haut cadre de la sécurité plonge dans l’arène

A quelques mois de la présidentielle, la bataille fait rage pour le contrôle politique de la commune de Thiès-Nord. Si le Rewmi déploie toutes ses énergies pour maintenir son hégémonie, la mouvance présidentielle entend jouer son va-tout pour inverser la tendance. Elle peut compter sur Talla Ndiaye, un haut cadre de la sécurité nationale, qui a décidé de soutenir le Président Macky Sall. Son option est de militer directement et activement dans l’APR. Selon Talla Ndiaye, sa décision de faire de la politique est prise après avoir observé pendant longtemps l’évolution de la scène politique.

Fin de grève des transporteurs

Le ministre des Infrastructures et des Transports Terrestres, Abdoulaye Daouda Diallo a désamorcé la bombe que constituait la grève des transporteurs. Au terme de l’audience qu’il a accordée aux transporteurs conduits par Gora Khouma, ces derniers ont levé leur mot d’ordre. L’union des transporteurs protestait contre le coût de la charge à l’essieu que les camionneurs jugent exorbitant.

L’Aps décrète 24 h renouvelables

Les travailleurs de l’Agence de presse sénégalaise (Aps) ne décolèrent toujours pas contre l’Etat. Réunis en assemblée générale hier, ils ont décidé de décréter un mot d’ordre de grève de 24 heures renouvelables, le temps, soutiennent-ils, de voir concrètement les suites qui seront données ou non aux instructions du président de la République portant sur la modernisation de l’agence publique et la nécessité de renforcer ses moyens. Dans cette perspective, rapporte la note du syndicat , il a été retenu de tenir lundi 1er octobre une réunion d’évaluation pour mesurer la teneur des mesures concrètes qui pourraient être prises en rapport avec les points de la plateforme revendicative des travailleurs. A cet effet, renseigne la même source, une conférence de presse se tiendra, le mardi 2 octobre, et sera l’occasion de faire un point complet de la situation en vue de la marche à suivre. Aux dernières nouvelles, l’Etat a déjà décaissé 200 millions pour sauver les meubles et l’Adie est chargée par le gouvernement d’appuyer techniquement l’Agence.

Attaques contre Siré Dia

Les attaques perpétrées contre Siré Dia, directeur général du groupe La Poste commencent à irriter certains Sénégalais. C’est le cas de Modou Thiam, Chargé de la communication du Congrès Républicain pour la Démocratie (CRD). En tant que citoyen sénégalais, il dénonce cet acharnement sur quelqu’un dont le seul tort est d’avoir donné des emplois aux jeunes, fait du social à grande échelle, réhabilité des mosquées, appuyé les jeunes de son parti, massifié le parti en faisant adhérer des responsables et militants de l’opposition. «Je n’ai jamais serré la main de Siré Dia, mais la logique voudrait qu’on lui concède au moins ses attributions naturelles», soutient Modou Thiam. Il ajoute : «les jeunes embauchés par Siré Dia ne sont ni des Burkinabés, ni des Zaïrois encore moins des Congolais, mais des Sénégalais bon teint. Ma fibre républicaine me pousse à dire halte à cette diabolisation, cet acharnement, cet acte d’ingratitude et Thiès réclame d’autres Siré Dia»

«Dolley Yaakar» dans le «Macky»

Mansour Ndiaye, président du mouvement «Dolley Yaakar» originaire de Ross Béthio, reçu en audience par le président de la République Macky Sall récemment, va organiser ce samedi un meeting pour officialiser son adhésion dans la mouvance présidentielle. Son meeting de soutien au président de la République va coïncider avec le lancement du parrainage de la campagne du désormais ex opposant dans le Walo. Cette adhésion dans le camp présidentiel a été facilitée par Faly Seck. Le Dage du ministère de la Gouvernance Territoriale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, et Président de l’Alliance démocratique pour l’émergence de la vallée (Adev). Cet expert en micro-finance, ancien de la Bid, consultant international, devrait accroître le taux de l’électorat de la mouvance présidentielle. Pour ce samedi, quelques trois mille (3 000) personnes sont attendues à cette rencontre. Actuellement, les responsables sont en train de ramasser les signatures dans le département de Dagana où ils promettent d’accroître leur taux lors de la présidentielle. A rappeler que les échanges de l’audience entre le Président Macky Sall et le président du mouvement «Dolley Yaakar» ont tourné autour des convergences politiques et de la microfinance.

 

 

 

 

 

Gawlo.net (L’As)

Previous Lettre à notre cher Oncle Alioune Badara Cissé
Next Cheikh Tidiane Sall succède à Bruno Diatta