Gestion de La Poste : Quatre organisations syndicales prennent la défense de la Direction générale

Gestion de La Poste : Quatre organisations syndicales prennent la défense de la Direction générale
«Elle nous a mis dans des conditions maximales de performance … »
Il y a des questions beaucoup plus importantes à aborder par la Poste que de supposées histoires de mauvaise gestion du directeur général, M. Siré Dia, sur lesquelles des opposants en mal de représentativité s’appuient pour tenter de déstabiliser l’entreprise. Ce en agitant un rapport qui accablerait M. Dia sur des faits de surfacturation. Pour le cadre des organisations syndicales de La Poste qui a décidé de prendre la défense de son Dg, il était nécessaire, « après cette vaste entreprise de diabolisation et de sabordage menée à l’interne par des collègues pyromanes jusque dans l’Adn », de rétablir la vérité des faits. Car, affirme ce regroupement de syndicats, les travailleurs de La Poste doivent reconnaissance à M. Siré Dia qui mène au sein de l’entreprise une politique sociale dont les bienfaits sont ressentis par tous.

« Nous pensons, en syndicalistes responsables, que le plaidoyer aujourd’hui qui doit être fait par l’ensemble des postiers, c’est de faire en sorte — malgré les efforts consentis par l’État — que La Poste puisse payer les bourses des étudiants parce que c’est une question qui est éminemment politique, c’est une question également nationale, c’est une épine dans les pieds de l’État. Depuis des années, les étudiants vivent, les Sénégalais avec eux, une situation très douloureuse. Nous pensons aujourd’hui que comme nous le faisons avec l’Ipres, comme nous faisons avec les bourses de sécurité sociale, nous pouvons véritablement payer les bourses des étudiants pour enlever cette épine des pieds de l’État. Nous pensons également que le plaidoyer qui doit être fait, c’est de disposer des fonds de la Délégation à l’Entreprenariat Rapide (Der). La Poste doit le faire parce qu’elle est présente partout. Nous pouvons payer par anticipation en attendant que l’État verse les redevances. Ce sont sur ces questions de fonds que les postiers sont attendus et non pas sur d’autres ». Telle est la réponse d’Amadou Dème, porte-parole du cadre des organisations syndicales de la Poste, face au débat persistant sur une gestion supposée chaotique de l’actuel directeur général Siré Dia.

Justement, selon M. Dème, à l’étape de Mbour hier (lundi), c’est pour « parler aux travailleurs, les rassurer, et au-delà des travailleurs, rassurer les Sénégalais » qu’une tournée nationale d’explication de dix jours a été initiée par le cadre des organisations syndicales de la Poste.

« Depuis quelque temps, il y a une certaine presse qui se fait l’écho de détournement de 108 milliards pour certains, d’un trou de 150 milliards pour d’autres. La vérité c’est que La Poste a signé avec l’État une convention sur des dettes croisées depuis le 31 décembre 2017. Cette convention a permis l’apurement partiel des arriérés de compensation dus au Trésor public. Elle a également permis une recapitalisation par conversion d’une partie de la créance de l’État et permet en même temps avec l’État de faire le croisement des dettes et des créances et le solde dû à l’État sera utilisé en tout ou en partie lors de la recapitalisation de l’entreprise. Le cas échéant, nous réfléchirons sur les conditions d’affectation dudit solde », explique Amadou Dème qui est en outre le secrétaire général du Sytposte. Il est accompagné à l’occasion de cette tournée par trois autres de ses pairs.

« Nous voulons seulement dire aux Sénégalais et aux travailleurs que chacun est libre de faire la politique mais nous trouvons inacceptable que certains profitent de la politique pour s’attaquer à l’entreprise ou bien pour saper les fondements de la paix sociale d’une entreprise. Nous sommes des syndicalistes, nous ne sommes aucunement gênés de dire les bien- faits de la Direction actuelle de l’entreprise. Nous ne prônons certes pas le syndicalisme de convenance mais nous ne prônons pas non plus le nihilisme et la malhonnêteté intellectuelle. La vérité, c’est que la Direction actuelle a beaucoup fait pour La Poste et les postiers. Elle nous a mis dans des conditions maximales de performance nous permettant de satisfaire la demande des Sénégalais », résume le syndicaliste.
Gawlo.net (Le Témoin)

Tags: La poste

About Author