Faut-il réguler WhatsApp

Faut-il réguler WhatsApp

WhatsApp, outil de communication, mais d’une grande puissance dévastatrice. L’information circule sans arrêt.  Il y a du tout. De la bonne information, du plus mauvaise à la plus pernicieuse. Tout y passe et personne pour réguler. Dans un pays comme le nôtre  avec des citoyens trop réfractaires à, l’ordre, le danger est à chaque publication. Des plaisantins nous servent des discours ethnicistes. D’autres s’en prennent à des confréries ou véhiculent de fausses informations qui peuvent saper la cohésion sociale. Pire, on balance également des vidéos dans lesquelles des détraquées appellent au meurtre. Bref tout en reliant le monde et nous rendant proches, les uns des autres, WhatsApp  recèle de ses dangers. Loin de nous, l’idée d’appeler à une restriction des libertés. Mais il s’agit de ne pas laisser prospérer certains discours. Il y a quelques jours, le nouveau chef de la police sénégalaise avait manifesté sa volonté de mettre fin aux dérives sur les réseaux sociaux. Sa bonne volonté avait été accueille par un chœur de réprobations. Des citoyens pensant que c’était une volonté du pouvoir de limiter des libertés. Mais à y voir de près, ce combat nous parait  utile face à ce montre à mille tête qui est en mesure de brûler un pays à la puissance de la radio, la tristement célèbre Mille Collines ;  qui  avait  mis le feu aux poudres au Rwanda avec le plus grand génocide  pour lequel 800 000 et 1 million de personnes ont été tuées. Le Sénégal n’est pas vacciné contre aucun des  maux qui s’emparent souvent à d’autres pays. Il nous faut être responsable. Et l’idée de réguler, une exigence pour ne pas être pris au dépourvu et ne pas mettre en péril notre cohésion sociale si précieuse. C’est notre conviction !

 

 

 

 

 

 

 

Gawlo.net (M. D.)

Categories: A LA UNE, MANSOUR POST
Tags: WhatsApp

About Author