LES TRIBULATIONS DE CHEIKH KANTE

LES TRIBULATIONS  DE CHEIKH KANTE
Selon  le brillant analyste politique Alassane Samba Diop,  » l’APR serait très tôt arrivé au pouvoir pour avoir eu le temps de se structurer « . Wade aussi n’a pas eu le temps de voir venir, sinon il ne se serait pas laissé surprendre par le perspicace Macky Sall. Car, en tant qu’animal politique, il aurait pu casser cette dynamique qui l’a malheureusement envoyé sur les filets avant le chaos fatidique.
Sous l’euphorie de la victoire, le jeune Macky Sall qui a réussi un coup chaos historique, a mis un peu de temps pour choisir ses hommes afin de les mettre à la place qu’il faut. C’est dans cette brèche que s’est engouffré le sieur Cheikh Kanté pour occuper une place de choix dans le système Macky, c’est à dire DG du Port Autonome de Dakar. Un des poumons de l’économie du pays.
Mais inexpérimenté, podagre et impotent, l’ancien guitariste du « Sawrouba » de Louga n’a pas su amener le Pad à bon port. Au contraire, sous son magistère, la gestion du Pad a été émaillée de plusieurs scandales. Comme d’aucuns l’ont déclaré, le passage de Cheikh Kanté au Pad est très peu reluisant. Au cœur de son bilan, dit-on, «  La Direction générale du Port s’est illustrée à travers une manière extraordinaire de distribuer de l’argent. Particulièrement le contrat scandaleux avec Necotrans et l’achat d’un immeuble à 17 milliards. Alors que le Pad  avait la possibilité de construire sur les terres du port une vraie tour à moins de 6 milliards »
Le plus scandaleux, dit-on, reste la cession sur le Terminal Vraquier à Necotrans sans appel d’offres à moins de 50 milliards pour 25 ans alors que Necontras peut brasser facilement 9 milliards par an sur terminal. Les promesses d’investissement n’en parlons pas ! Au Pad les bateaux déchargent avec leurs propres grues et le quai n’a pas été approfondi. Son manque de vision et d’envergure a fini de placer le Port Autonome de Dakar loin derrière ceux de Lomé et d’Abidjan.
Le président Macky Sall, déçu par l’échec patent du sieur Kanté, en bon stratège, l’a magistralement mis au frigo avec le titre pompeux de ministre chargé du suivi (sic ) du PSE. Maintenant il ne GÈRE plus ( en a – t-il le talent ? ), il SUIT !
C’est cet homme, plongé dans le confort coupable de l’inaction, qui voudrait se rattraper en profitant du temps des Parrainages pour jouer aux trublions hors des secteurs qui lui sont impartis. Avec toujours en tête l’idée saugrenue que l’argent peut tout résoudre !
Sa nouvelle trouvaille, c’est d’aller jouer aux trublions au niveau des Parcelles Assainies qui demeurent le vivier imprenable par l’opposition et le fer de lance pour gagner la bataille de Dakar. Le président Macky Sall, en homme averti et réfléchi saura faire la part des choses entre la témérité  d’un ours qui entre dans un magasin de porcelaine et la sagesse et la perspicacité d’un homme de mesure, de droiture et de sagesse.
LAP TAAKE
Tags: Cheikh, Kanté

About Author