Pré-arbitrage budgétaire : Macky presse Dionne et Amadou Ba

Pré-arbitrage budgétaire : Macky presse Dionne et Amadou Ba

La prise en charge des urgences économiques et sociales, la situation alimentaire au niveau du monde rural, l’élaboration de la deuxième phase du Plan Sénégal Émergent (PSE) pour la période 2019-2023, sont entre autres les  faits marquants du  conseil des ministres tenu hier au palais de la république.

Le Chef de l’État, Macky Sall, a demandé  à Mahammed Boun Abdallah Dionne et à Amadou BA, Ministre de l’Économie des Finances et du Plan, de procéder, avant la fin du mois de septembre 2018, au pré-arbitrage budgétaire, conformément à la stratégie arrêtée lors du Débat d’orientation budgétaire en matière de finances publiques. C’est ce qui ressort du conseil des ministres  du  12 septembre  2018. Toutefois il a apprécié  l’état d’avancement de l’élaboration de la deuxième phase du Plan Sénégal Émergent (PSE) pour la période 2019 – 2023, et l’adoption du Projet de Loi de Finances 2019. Selon le communiqué, le Chef de l’État a également demandé au Gouvernement de conduire toutes les actions appropriées, en relation avec les ministères sectoriels, les acteurs économiques et sociaux impliqués, afin d’asseoir, avec le soutien des partenaires techniques et financiers, le succès de la prochaine réunion du Groupe consultatif pour le financement du Plan d’actions prioritaires de la deuxième phase du PSE, prévu en décembre 2018. Concernant le renforcement et l’efficacité de la prise en charge des urgences économiques et sociales, précise la source,  Macky Sall a exhorté le Premier ministre et l’ensemble des membres du Gouvernement à redoubler de pro activité et de pragmatisme dans la réalisation des différents programmes et projets nécessaires à l’accélération soutenue de la croissance économique, à l’amélioration significative et continue du bien-être des populations et à l’apaisement durable du climat social.  A ce titre, il a indiqué au Gouvernement l’impératif d’un suivi spécifique de la campagne agricole et de la situation alimentaire au niveau du monde rural. Dans ce cadre, le Président de la République a insisté sur l’impératif stratégique de renforcer le rôle moteur et la place centrale du secteur privé, notamment local, dans le pilotage, le financement et l’exécution effective des projets et réformes du PSE. S’agissant de la bonne préparation et du déroulement normal de l’année scolaire et universitaire, le Président de la République, en cette veille de reprise des cours, a invité le gouvernement à prendre toutes les dispositions administratives, techniques, budgétaires et financières requises, en vue d’assurer une bonne scolaire et universitaire, sur toute l’étendue du territoire nationale.

 

Gawlo.net (Rewmi)

 

 

Projet de loi de finances 2019 : LE GOUVERNEMENT INVITE A PROCÉDER AU PRE-ARBITRAGE BUDGÉTAIRE, AVANT FIN SEPTEMBRE
Les vacances gouvernementales sont terminées, les ministres «reprennent» du service. Le président Macky Sall qui a présidé la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres après un mois de congés, demande au gouvernement de procéder, avant la fin du mois de septembre 2018, au pré-arbitrage budgétaire du Projet de Loi de Finances 2019. Il a aussi pour mission de conduire toutes les actions appropriées en vue du succès de la prochaine réunion du Groupe consultatif pour le financement du Plan d’actions prioritaires de la deuxième phase du PSE, prévu en décembre 2018.
En conseil des ministres qu’il a présidé hier, mercredi 12 septembre, après un mois de vacances gouvernementales, le président de la République, Macky Sall, appréciant l’état d’avancement de l’élaboration de la deuxième phase du Plan Sénégal Émergent (PSE) pour la période 2019 – 2023 et l’adoption du Projet de Loi de Finances 2019, a demandé au Premier ministre, au ministre de l’Économie des Finances et du Plan de «procéder, avant la fin du mois de septembre 2018, au pré-arbitrage budgétaire, conformément à la stratégie arrêtée lors du Débat d’orientation budgétaire en matière de finances publiques», informe le communiqué du conseil.
En outre, lit-on dans le document, Macky Sall a enjoint le gouvernement à «conduire toutes les actions appropriées, en relation avec les ministères sectoriels, les acteurs économiques et sociaux impliqués, afin d’asseoir, avec le soutien des partenaires techniques et financiers, le succès de la prochaine réunion du Groupe consultatif pour le financement du Plan d’actions prioritaires de la deuxième phase du PSE, prévu en décembre 2018.» Dans ce cadre, il a insisté «sur l’impératif stratégique de renforcer le rôle moteur et la place centrale du secteur privé, notamment local, dans le pilotage, le financement et l’exécution effective des projets et réformes du PSE.»Aussi, dans sa communication sur le renforcement et l’efficacité de la prise en charge des urgences économiques et sociales, le président Sall a exhorté le Premier ministre, et l’ensemble des membres du gouvernement, «à redoubler de proactivité et de pragmatisme dans la réalisation des différents programmes et projets nécessaires à l’accélération soutenue de la croissance économique, à l’amélioration significative et continue du bien-être des populations et à l’apaisement durable du climat social.»  A ce titre, il a indiqué au gouvernement «l’impératif d’un suivi spécifique de la campagne agricole et de la situation alimentaire au niveau du monde rural.»

DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES, TECHNIQUES, BUDGÉTAIRES ET FINANCIÈRES POUR UNE BONNE ANNÉE SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE : Macky «instruit» Dionne

Le président Macky Sall invite le gouvernement à «prendre toutes les dispositions administratives, techniques, budgétaires et financières requises, en vue d’assurer une bonne année scolaire et universitaire, sur toute l’étendue du territoire national». C’est dans communication autour de la bonne préparation et du déroulement normal de l’année scolaire et universitaire, en cette veille de reprise des cours, lors de la réunion du Conseil des ministres qu’il a présidé hier mercredi au palais de la République.
Ainsi, le chef de l’État rappelle au gouvernement «l’impératif de veiller au respect des différents accords conclus avec les organisations syndicales d’enseignants ainsi qu’à l’orientation adéquate des nouveaux bacheliers dans nos établissements universitaires en fonction des critères académiques définis.» A cet égard, Macky Sall exhorte le Premier ministre «à suivre l’application effective des mesures volontaristes qu’il a prises en faveur des enseignants et des étudiants, afin d’améliorer significativement les conditions sociales et d’études dans la sphère universitaire», note la source.

CONSOLIDATION DE LA DÉMOCRATIE, ÉTAT DE DROIT ET DIALOGUE POLITIQUE PERMANENT ET RESPONSABLE : Macky réitère son vœu en perspective de la présidentielle 2019
La présidentielle de février 2019 était également au menu du Conseil des ministres de rentrée de vacances d’hier, mercredi 12 septembre 2018. «Abordant l’impératif du déroulement optimal du processus électoral, le président de la République insiste sur l’importance primordiale qu’il accorde à la consolidation de la démocratie, de l’État de droit ainsi qu’à un dialogue politique permanent et responsable», lit-on dans le communiqué de cette réunion hebdomadaire.
Auparavant, entamant sa communication autour de la célébration du nouvel an musulman, le Chef de l’État a adressé ses meilleurs vœux à la communauté musulmane et sollicité ses prières ferventes pour la paix, la stabilité et la consolidation de la concorde nationale.

AMBASSADE DU SÉNÉGAL EN Espagne : Le général Mamadou Sow «Nogas» remercié

L’ex-Chef d’État-major général des Armées, le général de corps d’armée, Mamadou Sow «Nogas», n’est plus ambassadeur du Sénégal en Espagne. Il a été remplacé à ce poste par Mariame Sy, nommée, hier mercredi, en conseil des ministres. «Madame Mariame Sy, Conseiller des Affaires étrangères principal est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Sa Majesté Felipe VI, Roi d’Espagne, en remplacement du Général d’Armée (2S) Mamadou Sow», indique le communiqué du conseil, entre autres mesures individuelles prises par le président Macky Sall.

L’ex Cemga, Mamadou Sow, a été nommé ambassadeur en Espagne en conseil des ministres le 11 janvier 2017, en remplacement d’Abdou Salam Diallo. Auparavant, le général Sow exerçait les fonctions de Cemga d’octobre 2012 jusqu’à sa retraite, le 31 décembre 2016 où il a cédé ce poste au général Cheikh Guèye, nommé un mois plutôt, en fin novembre 2016.

Au titre des textes législatifs et réglementaires, le conseil a examiné et adopté «le Projet de décret portant organisation du ministère de la Promotion des Investissements, des Partenariats et du Développement des Téléservices de l’État.»
Gawlo.net(SudQuotidien)

 

Categories: A LA UNE, ECONOMIE
Tags: Macky, Sall

About Author