BUSINESS PARRAINAGE

BUSINESS PARRAINAGE

L’esprit du parrainage est déjà vicié. Les gens du pouvoir en font une question de vie ou de mort. Pour eux, c’est la présidentielle avant l’heure. Le premier tour quoi ! C’est à qui collectera le plus de signatures. Ils ont fait serment devant le Chef de faire signer tout le peuple pour ne rien laisser à cette vilaine opposition. Montrer à ces grincheux qui sont l’esprit du mal, selon la malheureuse expression de M. Abdou Ndéné Sall, sous-ministre chargé des Réseaux ferroviaires, la toute-puissance du Parti – État et de ses mercenaires. Ces gens de l’opposition qui ne veulent pas le bien du peuple, il faut les piétiner en les réduisant à leur plus simple expression. Et à ce rythme de collecte de parrains, le Chef pourrait se retrouver seul sur la ligne départ, le parrainage étant devenu un vrai business pour des personnes dépourvues de dignité. Dans la banlieue où une extrême pauvreté sévit, les signatures se monnaient et des chefs de quartiers sont menacés par les édiles de la mouvance au pouvoir. Dans la ville sainte de Touba, le maire fait miroiter dans une vidéo qui circule sur le Net cinquante mille balles aux différents chefs de village. Des messieurs qui ne veulent pas, bien entendu, mourir idiots comme ces stars et sportifs que l’on exhibe comme du bétail pour avoir apposé leur paraphe. Des regroupements et associations de femmes sont également dans la danse et réclament des thunes avant de parrainer. Et puisque le Chef détient la bourse, ça corrompt ! Le parrainage, un véritable business pour des ripoux, on vous dit !

Gawlo.net : Kaccoor Bi (Le Témoin)

Categories: CHRONIQUE
Tags: Adou, NDÉNÉ, Sall

About Author