Gestion de la dette : La Bad approuve une garantie partielle de crédit pour le Sénégal

Gestion de la dette : La Bad approuve une garantie partielle de crédit pour le Sénégal

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (Bad) a approuvé, le 5 septembre dernier, une opération de garantie partielle de crédit en faveur du Sénégal afin de l’aider à se prémunir contre le risque de change émanant d’euro-obligations, indique un communiqué de l’institution financière.

« Avec cette opération de garantie, l’appui de la Banque au Sénégal vise notamment à réduire les coûts et risques de change liés aux financements importants requis pour mettre en œuvre le Plan Sénégal Émergent (PSE) », a expliqué Pierre Guislain, vice-président de la Banque pour le secteur privé, les infrastructures et l’industrialisation. «Cette intervention novatrice de la banque vient appuyer les autorités sénégalaises qui s’efforcent d’améliorer la prédictibilité du service de la dette et d’en favoriser une gestion prudente. Elle contribue ainsi à consolider la stabilité macro-économique du pays et à déployer le Plan Sénégal émergent (Pse)», rapporte la même source. Selon le texte, cette intervention s’inscrit dans la droite ligne du Document de stratégie pays 2016-2020 de la Bad pour le Sénégal, de son Document de politique et stratégie du développement du secteur financier 2014-2019 et de ses priorités entérinées dans ses High 5.
Adopté en 2014, rappelle la Bad, le Pse est la stratégie de développement national du Sénégal à l’horizon 2035 avec une société solidaire et dans un État de droit. Le Pse s’articule autour de trois volets: la transformation structurelle de l’économie et la gouvernance, les institutions, la paix et la sécurité.
La Banque africaine de développement souligne que le Pse décline des projets et des programmes de développement à fort impact dans des secteurs clés comme l’agriculture, l’énergie, les infrastructures, la construction et le logement. La Bad dit être un partenaire clé du Sénégal dans le cadre de la transformation structurelle de son économie. En effet, elle opère dans des secteurs stratégiques aussi divers que les infrastructures de transport et d’énergie, l’eau et l’assainissement, l’agriculture, le secteur social et la gouvernance. «L’opération de garantie à laquelle la banque a donné son feu vert vient donc renforcer sa présence, déjà active, au Sénégal. A ce jour, les engagements cumulés de la Bad au Sénégal s’élèvent à près d’un milliard d’euros répartis sur 26 opérations en cours d’exécution. Un tel niveau d’engagement témoigne de la qualité et de l’intensité du partenariat entre le Sénégal et la Banque africaine de développement», précise la Bad.
Gawlo.net (Le Soleil)
Categories: A LA UNE, ECONOMIE
Tags: BAD

About Author