Après sa création, le Bureau d’information gouvernementale (Big) a procédé hier, au lancement officiel de ses activités au Centre international de conférences Abdou Diouf (Cicad) de Diamniadio, en présence de plusieurs acteurs. Le Big est mis en place pour relever les défis communicationnels du Gouvernement.
A cinq mois de l’élection présidentielle de 2019, le régime en place ne veut plus pécher dans sa communication. Conscient des enjeux de l’information et de la communication dans un contexte sociopolitique mouvant, le chef de l’État Macky Sall, avait instruit le Gouvernement de lui proposer une doctrine de communication gouvernementale, afin de valoriser davantage l’essence des relations au niveau national et international. Près de deux ans après cette directive donnée lors du Conseil des ministre du 2 novembre 2016, le Bureau de l’information gouvernementale (Big) a lancé officiellement ses activités. Placé sous l’autorité du ministre Seydou Guèye, Secrétaire général du Gouvernement, Porte-parole, le Big a pour missions essentielles de diffuser auprès de la presse et du public, des informations sur les politiques publiques, de réaliser des campagnes d’information et d’analyser l’évolution de l’opinion publique et le contenu des médias. Pour le Porte-parole du Gouvernement, rien ne sera plus comme avant et toutes les activités de communication du Gouvernement seront harmonisées. «Il s’agit ainsi d’adopter, à travers une coordination des Conseillers techniques en communication, de nouvelles postures communicationnelles qui prennent en compte l’impératif de bien communiquer pour le Gouvernement», souligne Seydou Guèye. Le Big va organiser de manière régulière, des activités de communication relatives à la mise en œuvre des politiques publiques.
Dans un souci d’harmoniser sa voix, avant la création du Big, un premier acte a été posé par le Porte-parole du Gouvernement, à travers la déclinaison d’une nouvelle stratégie de communication articulée autour du Programme prioritaire de communication gouvernementale (Ppcg), pour dire, montrer et partager les réalisations de Macky Sall, ce qui est en cours ou envisagé par le Gouvernement, au titre des politiques définies par le chef de l’État. Dans ce cadre, trois axes opérationnels ont été identifiés comme éléments d’orientation stratégique. Il s’agissait d’abord, d’organiser la communication gouvernementale, à travers la mise en place du Big. Ensuite, rendre disponible l’information publique et faire comprendre les messages de la communication institutionnelle. Et enfin, vulgariser les réalisations et les projets et politiques publics. «L’atteinte de ces objectifs s’appuie sur une bonne planification et une coordination efficace des actions de communication avec les Conseillers techniques en communication des ministères et des administrations publiques, pour servir de plateforme à la prise en charge sectorielle des nouvelles exigences communicationnelles du Gouvernement», rappelle le Porte-parole du Gouvernement. Aujourd’hui, indique-t-il, la création du Big répond à une commande du président de la République qui a demandé une doctrine de communication pour mettre en perspective l’action publique.
Le Directeur général du Big, Doudou Sarr Niang, a relevé l’importance d’un cadre de coordination stratégique pour harmoniser la communication gouvernementale. «Nous pensons relever le défi avec les Conseillers techniques en Communication des ministères», assure-t-il.
Gawlo.net (L’Obs)