Attentat contre Karim Wade : Seydou Diouf dément Samuel Sarr et précise…

Attentat contre Karim Wade : Seydou Diouf dément Samuel Sarr et précise…
L’information faisant état d’un attentat contre Karim Wade courant 2011 distillée par le camp de Samuel Sarr en réponse à celui de l’ancien Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye a ébranlé certains milieux de la sphère étatique et du champ politique. Dans un document intitulé « Le Vomisseur qui ravale ses vomissures ! », en réponse à l’ancien Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye, la cellule de communication de Samuel Sarr révélait un projet d’attentat contre Karim Wade, alors ministre d’État et ministre de l’Énergie. Le plan machiavélique devait être exécuté au lendemain des émeutes contre le projet de loi contre le ticket présidentiel, et l’opposition devait porter le chapeau alors qu’elle n’y était pour rien. « Peu de nos compatriotes étaient au courant d’un projet d’assassinat contre Karim Wade cette nuit du 27 juin 2011. Les services de renseignements avaient pourtant alerté. Et ils voulaient éliminer physiquement Karim Wade et faire porter le chapeau à l’Opposition d’alors », indique Samuel Sarr dans ce document. A l’en croire, les comploteurs étaient des membres du Pds qui ont rallié le camp du pouvoir. « Les auteurs de cette tentative punissable sont ceux qui voulaient que Karim quitte le Gouvernement, pour mieux isoler son père et le neutraliser. Qui avait demandé à Me Wade de limoger Karim WADE ? Pourquoi Karim le dérangeait autant ? Tout était ficelé pour que Seydou Diouf, l’actuel Président de la Commission des Lois de l’Assemblée Nationale, remplace Karim Wade au ministère de l’Énergie ». Le Président de la Commission des Lois de l’Assemblée nationale, le député Seydou Diouf a démenti cette « information ». « Dans la presse de ce jour, 16 août 2018, un communiqué du parti de Samuel Sarr déclare que, courant 2011, un projet d’attentat contre M. Karim Wade aurait été planifié par des libéraux et que je devais être nommé ministre de l’Énergie pour le remplacer, le cas échéant. Je tiens à informer l’opinion nationale et internationale que je n’ai jamais été au courant d’un tel projet s’il a existé. Les propos contenus dans cette déclaration n’engagent que leurs auteurs » écrit le SG du PPC dans un document rendu public hier.
Gawlo.net (Le Témoin)

Categories: A LA UNE, ACTUALITÉS
Tags: DIOUF, Seydou

About Author