COUP DE GUEULE : Haro sur les candidatures fantaisistes !

COUP DE  GUEULE : Haro sur les candidatures fantaisistes !

A quelques mois de la présidentielle et en attendant la quête aux signatures pour le parrainage, des candidatures les plus fantaisistes sont déclarées. Ce qui augure  déjà d’un probable embouteillage auprès des électeurs pour la fameuse signature qui pourrait poser d’insurmontables problèmes. Des candidats déclarés, beaucoup d’entre – eux  n’ont qu’une base locale où ils ont peiné de gagner lors des dernières Législatives si bien que certains n’ont pu bénéficier que du système du plus fort reste pour pouvoir siéger à l’Assemblée nationale. In extrémis. D’autres en revanche n’ont même pas pu gagner dans leur bureau de vote et se sont retrouvés avec un score maigre voire insignifiant qui renseigne sur leur supposé leadership qui n’est que virtuel. Les plus farfelus et qui veulent diriger les Sénégalais restent ceux dont le parti n’a pas encore 6 mois d’existence et sans assise nationale en plus de n’être connus que par une poignée de Sénégalais. Ce qui fausse déjà le jeu avec une probable  dispersion des signatures.  Des paraphes   qui auraient  dû revenir à de sérieux candidats, pourraient ainsi aller aux candidats – déclarés  fantaisistes qui sont déjà sûrs de leur défaite, mais tiennent à être de la course. Sans nous prévaloir de l’expertise d’un politologue, c’est utopique de vouloir gagner une élection nationale à quelque mois de sa tenue et sans être porté par un parti fort et représentatif au plan national. En effet, parmi  les nombreuses candidatures déclarées, certaines d’entre elles ne peuvent même pas gagner une élection dans leur patelin. Vouloir maintenant être Président du Sénégal, c’est un autre combat… On nous parlera bien entendu du cas de l’actuel chef de l’État, Macky Sall. Cependant il ne faut pas oublier qu’avant d’être ce qu’il est, il a été ministre, Premier ministre puis Président de l’Assemblée nationale en plus d’avoir été le directeur de campagne d’un candidat qui a rempilé dès le premier tour… Ce qui n’est pas négligeable… Il faut certes laisser jouer la démocratie, mais il ne faut pas que les candidatures fantaisistes tuent le jeu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gawlo.net (M. D.)

Categories: A LA UNE, MANSOUR POST

About Author