LES PIQUES DE L’AS DE CE VENDREDI

LES PIQUES DE L’AS DE CE VENDREDI

Aminata Tall reconduite à la tête du CESE

Le Président Macky Sall a renouvelé sa confiance à Aminata Tall pour continuer à diriger le Conseil économique, social et environnemental (CESE) dont le mandat est arrivé à terme au mois d’avril dernier. En faisant une pierre deux coups, Macky Sall a procédé à la nomination des 120 membres de la quatrième institution du pays. Hormis quelques nouvelles entrées, l’essentiel des anciens membres ayant effectué un mandat de 5 ans a été reconduit. Le Président Macky Sall, a signé les décrets portant nomination des 120 membres du Conseil économique, social et environnemental (CESE), le mercredi 8 août 2018. Aux termes des décrets n°2018-1460 et 2018-1459, publiés mercredi, «trente-trois membres du CESE sont retenus au titre des personnalités qualifiées désignées en raison de leur expertise en matière économique, sociale et environnementale. Les autres 40 conseillers restants sont désignés comme membres associés».

Abdoulaye Ndour nommé ministre conseiller 

Abdoulaye Ndour revient aux affaires après son limogeage à la suite de sa sortie sur l’arrestation d’alors du capitaine Dièye. Le Président Macky Sall n’ayant pas apprécié le fait que le Directeur des Moyens généraux de la présidence de la République ait soutenu que la démission du capitaine Dièye doit être acceptée et qu’on le laisse faire la politique, a décidé de se séparer de lui le lendemain. C’est ainsi qu’il l’a remplacé par Awa Ndiaye, un administrateur civil de formation. Seulement le chef de l’Etat est revenu à de meilleurs sentiments. Puisque, d’après nos
sources, Abdoulaye Ndour a été bombardé ministère conseiller auprès du président de la République.

Bara Sow condamné à 2 ans dont 3 mois ferme

Bara Sow qui avait battu atrocement sa femme Ndèye Coumba Diop à Touba va méditer sur son sort pendant deux mois à la Maison d’arrêt et de correction de (Mac) de Diourbel. Malgré le retrait de la plainte par son épouse, l’action publique s’est poursuivie. Ainsi Bara Sow a été condamné hier, à une peine de 2 ans de prison dont 3 mois ferme. Bara Sow est reconnu coupable des chefs d’accusations de coups et blessures volontaires. Le tribunal lui a également infligé une amende d’un million à verser à Ndèye Coumba Diop en guise de dommages et intérêts.

Ticket gagnant Khalifa Sall Malick Gakou

Le président du Grand parti qui compte briguer les suffrages des Sénégalais prête une attention particulière à la tête de file de la coalition Taxawu Sénégal. Après avoir déclaré sa disponibilité à renoncer à sa candidature au profit du député-maire de Dakar, Khalifa Sall, il n’exclut pas que leur complicité vieille de plusieurs années débouche sur un ticket gagnant pour la présidentielle de 2019. Malick Gakou continue de manifester son soutien sans faille à son aîné, le maire de Dakar, Khalifa Sall.

Mody Sy et l’audience des Matamois

Responsable de l’Apr à Matam, par ailleurs président du Conseil d’administration de la Société Nationale des Eaux du Sénégal (Sones), Mody Sy a remercié hier le Président Macky Sall pour l’audience qu’il a accordée aux militants du département de Matam. A l’occasion d’un point de presse tenu hier dans les locaux de la Sones, Mody Sy est revenu largement sur les réalisations du chef de l’Etat qui sont des assurances certaines pour défendre son bilan. Parmi ces réalisations figure en bonne place le secteur de l’hydraulique rurale qui a nécessité une enveloppe de 24,4 milliards FCFA pour 55 forages neufs, 5 forages réhabilités, 2253 km d´extension de réseau, 98 nouveaux châteaux d´eau, 1394 bornes fontaines. L’Hydraulique urbaine n’est pas en reste, puisque 5 forages, 2 châteaux d’eau, 82 460 extensions de réseau et 19100 branchements sociaux ont été réalisés. Le Pca de la Société Nationale des Eaux du Sénégal (Sones) annonce le démarrage de la réalisation de 11 forages, de 2 stations de traitement, 2 stations de pompage, de 15 châteaux d´eau, de 33.000 branchements sociaux.

Haut commandant

Ils étaient tous là à la cérémonie d’installation du nouveau Haut Commandant de la Gendarmerie. Ses prédécesseurs étaient bien là : Mamadou Diop, Pathé Seck, Abdoulaye FALL, etc. On remarquait aussi la présence des DG de la Douane, de la Police, des sapeurs pompiers. Il y avait le Pr Serigne Diop, le ministre de la Justice Ismaïla Madior Fall, celui de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye. Les avocats Mes Khassimou Touré et Clédor Ly ainsi que le Procureur Serigne Bassirou Guèye étaient égalementlà. Un recueil de poèmes L’ouvrage de notre consœur et collaboratrice Hérame Diagne est dans les kiosques. «La minute du destin» est le titre de ce recueil de poèmes, préfacé par le chef de l’Etat Macky Sall alors qu’il était président de l’Assemblée nationale. Il a été publié par Abis éditions. L’ouvrage est un exutoire pour cette douleur tôt installée dans a jeunesse de l’auteur. « Hérame rencontre en effet la dure réalité de l’absence parentale qui creuse un fossé de douleurs dans son vécu. Une mélancolie constante qui remonte ses allures de jeunesse de temps à autre. Toutefois, la naissance de son fils viendra avec ses convictions et ses amours remettre le sourire sur son visage. Comme dit le préfacier, Macky Sall, « pour un coup d’essai, la petite fille de Mindiss a réussi une prouesse ». Tirant son inspiration des vastes étendues d’eau, Hérame Diagne partage avec son lecteur son amour pour ses parents et son petit garçon à qui il a dédié plusieurs textes dans son ouvrage. « Le prince Peulh », comme elle le surnomme à la neuvième page du recueil a réussi à aider l’auteur à surmonter son deuil et à retourner malgré les multiples obstacles de la vie à l’amour et à la sagesse. Un livre à lire et à garder

Abdoulaye Baldé candidat à la présidentielle 

Comme annoncé par «L’As», le président de l’Union des centristes du Sénégal (UCS), Abdoulaye Baldé a officialisé hier, sa candidature à l’élection présidentielle de 2019. Le maire de Ziguinchor qui était soupçonné d’être sur le point de rejoindre la mouvance présidentielle, a décidé d’affronter le président Macky Sall à la présidentielle. Il rappelle avoir déclaré sa candidature depuis 2012. Et jusque-là il n’a pas varié. «Je suis un homme de conviction. Je n’avais pas besoin de surenchère, si je voulais rejoindre Macky Sall. J’ai beaucoup de respect pour les Sénégalais. Je ne suis pas quelqu’un qui tergiverse», a déclaré M. Baldé. L e président de l’UCS souligne que sa «candidature n’est pas fantaisiste». Il annonce la création d’une coalition avec d’autres mouvements de la société civile pour porter sa candidature. Il n’est pas ébranlé par le parrainage qui risque d’être un obstacle pour beaucoup candidats. Aussi, Abdoulaye Baldé est convaincu qu’un second tour est inéluctable en 2019. A l’en croire, aucun président ne peut passer au premier tour au Sénégal et en Afrique parce « qu’on a plus de dinosaures politiques de la trempe de Me Wade». Pour lui, le combat de l’opposition c’est de demander aux électeurs d’aller récupérer leurs cartes d’identité. La CMU doit près de 300 millions Le président de l’Union régionale des mutuelles de santé de Thiès, André Demba Wade prend le contre pied du directeur général de l’Agence de la couverture maladie universelle (CMU), Mamadou Bocar Daff. Ce dernier a indiqué que la Cmu ne doit plus grand-chose aux mutuelles de Thiès. Ce qui est faux, aux yeux, de André Demba Wade qui est monté au créneau pour dire qu’ils attendent toujours le paiement des subventions de 2017 comme pour 2018. A l’en croire, les mutuelles de Thiès n’ont rien reçu des subventions de 2017, notamment pour les bénéficiaires des bourses de sécurité familiale mais aussi pour la subvention partielle. L’État s’est engagé à prendre en charge les cotisations à raison de 7 000 Fcfa par an pour toute personne bénéficiaire de la bourse et 2 000 francs de ticket modérateur par an. Pour cette tranche là, la Cmu doit plus de 100 millions aux mutuelles pour les trois unions départementales. Cette dette a fini de plomber les mutuelles et les structures de santé. Selon André Demba Wade par exemple, l’hôpital régional de Thiès a suspendu sa convention avec les mutuelles dans le cadre de la couverture maladie universelle ainsi que des pharmacies.

Sogémap Canada

Le Sogémap vient accompagner pour mieux outiller les responsables aux approches managériales canadiennes en matière de suivi- évaluation. Car quand on applique des politiques publiques, il faudrait à un moment donné les évaluer. Et c’est à ce titre que le cabinet conseil est venu s’implanter au Sénégal afin d’outiller les responsables qui sont chargés de mener à bien des programmes, politiques et des projets. Cependant, cette expertise en suivi-évaluation connaît parfois une certaine perception biaisée. Selon l’expert évaluateur, l’objectif de l’évaluation est d’orienter en cas de déviation publique et non de fouiller. « La barrière principale c’est d’abord de faire comprendre avant tout l’objet du suivi évaluation, parce que quand on parle d’évaluation les gens pensent qu’on veut fouiller, voir ce qu’il y’a derrière leur gestion. Alors cela les rend frileux. Or l’évaluation n’est qu’une appréciation que nous apportons à une politique. C’est pour permettre à orienter s’il y a déviation publique.

Lancement des travaux de réhabilitation de la route Tamba-Kidira-Bakel

Le ministre des Infrastructures, Abdoulaye Daouda Diallo a lancé hier, les travaux de réhabilitation de l’axe routier TambacoundaKidira-Bakel d’un linéaire de 185Km. C’était en présence des autorités administratives et locales. Selon le ministre Abdoulaye Daouda Diallo, cette phase intensive de mise en œuvre des projets et programmes de développement confirme la marche résolue vers un Sénégal émergent et vers le progrès. A l’en croire, cet axe routier joue un rôle important dans nos échanges commerciaux avec le Mali et permettra de consolider l’intégration nationale, de promouvoir le développement de nos terroirs, de faciliter l’accès de nos produits locaux aux marchés et de valoriser nos richesses. Le coût du projet est estimé à 89,5 milliards FCFA. Le projet comporte également une composante dite aménagements connexes qui permettra de réaliser un ensemble d’infrastructures socio-économiques pour les populations riveraines. Il s’agit de l’aménagement de 75 km de pistes connexes de désenclavement, la construction de 2 250 ml de murs de clôture d’écoles, la construction de 7 cases de santé, la construction et l’équipement de 8 forages, l’aménagement d’un grand parking gros porteurs à Kidira et deux autres parkings entre Goudiry et Kidira. D’après le ministre des Infrastructures, plus de 400 camions transitent chaque jour par cet axe en partance ou en provenance du Mali.

Categories: POTINS D'ICONE
Tags: de, Piques, «LAS» ?

About Author