Grosse farce

Grosse farce

Mais pourquoi donc tentent-ils de rallier au prix de leur vie l’Europe dans un pays où tout marche et qui est sur le chemin de l’émergence ? Une émergence à laquelle, d’ailleurs, les femmes du parti au pouvoir ont dédié une nuit d’agapes. Le phénomène Barça ou Barsaq, si prégnant sous la gouvernance de Wade, est passé sous silence sous son successeur. Si les jeunes décidaient de se suicider en pleine mer, c’était à cause de Me Wade, à sa politique si décriée qui était en train de rendre misérables ses compatriotes. Et bien que tout roule aujourd’hui, ces vilains gosses qui veulent vivre comme des nababs continuent encore de risquer leur vie, rêvant de l’eldorado alors que l’émergence est chez nous. Vous avez certainement raté dans la soirée du samedi au dimanche, la retransmission en direct depuis Saint-Louis, avec ce que cela coûte, et sur deux chaines de télévisions privées, d’un super « Ndaje » pompeusement appelé « Nuit de l’émergence » avec un fort matraquage publicitaire pour la chaine dont le propriétaire est un ministre-conseiller du Chef. Et parmi les annonceurs, le ministère de l’Hydraulique et tant d’autres départements et sociétés du service public. Une soirée pour récolter des sous destinés à la coalition des femmes au pouvoir. Et pourtant, la version cayorienne de cette soirée qui s’était déroulée à Thiès avait divisé les femmes de la ville aux deux gares qui se sont crêpé le chignon sur l’état financier présenté par les organisatrices traitées de voleuses. Bref, c’est l’État qui est en train d’armer les femmes de l’armée mexicaine et leurs mercenaires regroupés au sein de BBY en sponsorisant leurs nuits de l’émergence, un slogan creux qui ne veut rien dire au moment où la capitale de notre pays est assoiffée. Pendant ce temps… Des entreprises ferment et la presse se meurt face à l’indifférence d’un État dont le Chef n’est préoccupé que par sa réélection…

Gawlo.net : Kaccoor Bi (Le Témoin)
Categories: CHRONIQUE
Tags: farce, Grosse

About Author