Collectivité locale, agriculture, élevage, santé et environnement au Sénégal 33 milliards de FCfa contribués par le Royaume d’Espagne, sur la période 2014-2017

Collectivité locale, agriculture, élevage, santé et environnement au Sénégal 33 milliards de FCfa contribués par le Royaume d’Espagne, sur la période 2014-2017
L’annonce a été faite, hier mardi, lors de la présentation du bilan de l’impact de la Coopération espagnole sur la période 2014-2017, co-présidée par le ministre de l’Économie des Finances et du Plan, Amadou Bâ, et l’Ambassadeur d’Espagne au Sénégal, Alberto Virella. Cette coopération, si l’on en croit Amadou Bâ, permet de contribuer à la lutte contre la pauvreté et la marginalisation, au développement durable, à la promotion de la défense des droits de l’homme, à la paix et à la démocratie.
Le ministre a, par ailleurs, annoncé un appui budgétaire du Gouvernement espagnol avec un montant de 3 millions d’euro, soit environ 2 milliards de F Cfa sur la période 2015-2019, pour, dit-il, contribuer à l’appel des résultats, en matière de croissance économique inclusive de la création d’emplois et à l’avancement de l’époque nécessaire à la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse).
Le ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ, a procédé, hier mardi, à Dakar, avec l’Ambassadeur d’Espagne au Sénégal, Alberto Virella, à la présentation du bilan de l’impact de la Coopération espagnole sur la période 2014-2017. En effet, d’après Alberto Virella, le Royaume d’Espagne a dépassé son objectif visé sur les financements à hauteur de 33 milliards de F Cfa. Une aide qui, selon lui, se concentre, principalement, dans les régions de Matam, de Saint-Louis et de la Casamance.
«La deuxième Commission mixte entre les Gouvernements du Sénégal et le Royaume d’Espagne portait sur une contribution espagnole de 32,7 milliards de F Cfa pour la période 2014-2017 et l’Espagne a dépassé cet objectif, en contribuant à hauteur de 33 milliards de F Cfa», a fait savoir l’Ambassadeur.
 
«La modernisation de 14 bureaux d’État-civil et plus de 100.000 enfants enregistrés»
En ce qui concerne l’amélioration du fonctionnement et de la qualité des services proposés par les Collectivités locales, dans la région de Sédhiou, ajoute l’Ambassadeur, «la Coopération Espagnole a contribué à la modernisation de 14 bureaux d’État-civil. Et dans ce sens, les interventions développées ont permis d’enregistrer plus de 100.000 enfants, de renforcer les capacités de 25000 acteurs locaux et d’équiper 111 Centres d’État-civil, ainsi que 312 mécanismes décentralisés de notification des naissances»
 
«La réception de 51 fermes, avec 18% de femmes bénéficiaires»
L’agriculture, aussi, n’est pas en reste, car M. Virella est, au cours de son discours, revenu sur le soutien historique de la Coopération espagnole dans ce secteur. «L’appui au programme des fermes Naatangués, programme du Plan Sénégal émergent (Pse), a permis la modernisation de l’agriculture familiale, l’introduction des techniques d’irrigation durables à travers le système de goutte à goutte et l’incorporation de panneaux solaires, l’amélioration de la sécurité alimentaire avec la réception de 51 fermes, avec 18% de femmes bénéficiaires», a-t-il magnifié.
L’Ambassadeur s’est, également, prononcé sur la diversification de la production et qui, selon lui, a été prise en compte à travers l’introduction des activités d’élevage, avec la construction et l’équipement de 318 poulaillers, de 475 bergers, de 2 fermes piscicoles et de 155 étables. De plus, précise-t-il, 496 personnes (52% femmes) ont été formées aux bonnes pratiques de production, gestion et santé animale.
 
«21.117 enfants ont été dépistés, soit 11,37% à Podor et dans la région de Matam»
La lutte contre la malnutrition fait partie aussi des défis relevés par le Royaume d’Espagne, dans le cadre de renforcement de dépistage des enfants à Podor et à Matam. «La malnutrition a permis l’élaboration d’une stratégie nationale de communication sur l’alimentation des enfants. De même, grâce aux interventions menées dans le nord du pays, 21.117 enfants ont été dépistés, soit 11,37% du total d’enfants de 6 à 59 mois à Podor et dans la région de Matam», a fait savoir le représentant des Espagnols au Sénégal.
 
«La distribution de cuisines améliorées en 5.143 foyers a réduit la charge de travail de la femme»
La lutte contre le changement climatique n’a pas été, aussi, épargnée par le Royaume d’Espagne, dans l’impact de la Coopération espagnole sur la période 2014-2017. «La distribution de cuisines améliorées en 5.143 foyers à réduit la charge de travail de la femme, la pression sur les ressources naturelles et 45% de la consommation de bois dans la région de Kolda», a-t-il dit.
Gawlo.net (SourceA)
Categories: ECONOMIE

About Author