PACASEN : Un contrat de financement de 130 milliards de F Cfa signé par amadou Ba, la Banque mondiale et l’Agence française de développement

PACASEN : Un contrat de financement de 130 milliards de F Cfa signé par amadou Ba, la Banque mondiale et l’Agence française de développement
Lors de la Conférence nationale sur l’Aménagement et l’attractivité du territoire (Cnaat), ce lundi matin, au Centre international de conférence Abdou Diouf (Cicad), le ministre de l’Économie des Finances et du Plan, Amadou Ba a procédé avec la Banque mondiale et l’Agence française de développement (Afd) à une signature du contrat de financement du Programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (Pacasen).
«C’est un financement de 130 milliards de F cfa dont l’État du Sénégal a financé 30 milliards de F cfa, la Banque mondiale 55 milliards de F cfa et l’Agence française de développement (Afd), 45 milliards», a annoncé l’Ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot.

Ce programme, si on en croit l’Ambassadeur français marque deux objectifs dont «l’un qui est l’accroissement direct des ressources des collectivités locales pour financer leur investissement avec un accroissement des transferts financiers et l’autre c’est de cibler un nombre de commune dont 123 qui vont bénéficier de ressources financières supplémentaires».

Gawlo.net (Source A)

Une convention 130 milliards FCfa pour les Collectivités locales
Le gouvernement du Sénégal a signé, lundi à Dakar, un contrat de financement de 130 milliards de F CFA avec la Banque mondiale et l’Agence française de développement afin de renforcer la viabilité des collectivités territoriales.S’exprimant lors de la Conférence nationale sur l’aménagement et l’attractivité du territoire, l’ambassadeur de France au Sénégal a indiqué que ces fonds sont destinés à financer le Programme d’appui aux collectivités et agglomérations du Sénégal (PACASEN).
Ce dernier devrait permettre d’abord, le placement direct des ressources des collectivités locales afin qu’elles puissent financer leurs projets de développement et ensuite cibler quelques 123 communes qui bénéficieront de ressources financières supplémentaires après avoir respecté un certain nombre de critères de performance.
Poursuivant, le diplomate a informé que le PACASEN vise, par ailleurs, à renforcer les capacités des agents locaux afin de permettre aux collectivités d’être plus autonomes, plus fortes et plus en mesure de porter des projets d’investissements pour répondre aux besoins des usagers.
En outre, il s’est réjoui de la coopération dynamique entre son pays et le Sénégal qui constitue la première destination des collectivités françaises en matière de coopération de jumelage.

« Je suis très heureux qu’avec le ministère de la gouvernance locale que nous ayons pu mener à bien le programme qui permet le financement conjoint, chaque année, à hauteur de 463 000 euros du meilleur projet de développement entre deux collectivités locales (française et sénégalaise) », a-t-il conclu.
Gawlo.net (L’Obs)

Categories: A LA UNE, ECONOMIE
Tags: AMADOU,

About Author