LES PIQUES DE L’AS DE CE LUNDI

LES PIQUES DE L’AS DE CE LUNDI

Les thiantacounes suspendent leur diète

Les thiantacounes qui observaient depuis quelques jours une grève de la faim pour réclamer un procès ou une libération, dans le cadre de l’affaire du double meurtre de Médinatoul Salam, ont finalement suspendu leur diète. Selon nos sources, c’est Bertrand Bocandé, le Directeur de l’Administration Pénitentiaire qui s’est personnellement déplacé à la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Thiès et a réussi à désamorcer la bombe. C’est ainsi que les grévistes ont suspendu la lutte sans condition. Les 16 thiantacounes qui observaient la diète sont en prison depuis plus de 6 ans, les uns pour association de malfaiteurs, recel de cadavre, inhumation sans autorisation et non dénonciation de crime, les autres pour les mêmes chefs mais aussi pour meurtre et actes de barbarie. Des sources judiciaires laissent entendre que le retard accusé pour vider ce dossier est dû au fait que c’est le Tribunal de Grande Instance de Mbour qui est compétent, alors qu’il n’est pas encore installé.

Mariage de la fille du Dirpub de «L’As»

Quand le Dirpub de «L’As» donne en mariage sa fille, c’est le monde politico-médiatique qui bouge. La Mosquée de Sacré cœur 3 Pyrotechnie a servi de cadre pour sceller, devant Dieu et devant les hommes, le mariage de Khadidia Talla et Macky Gassama. Toute la crème de la presse sénégalaise était présente à cette cérémonie. Même le Grand Babacar Touré, président du Cnra y a pris part sans compter bien sûr Massamba Mbaye (D Media) Mamoudou Ibra Kane (Gfm), Sidy Diop (Soleil), les doyens Issa Sall (Nouvel Horizon), Madiambal Diagne (Quotidien), Mamadou Oumar Ndiaye (Témoin), Abdoulaye Thiam (Sud), et plusieurs confrères dont Soro Diop, Alassane Cissé, Bachir Sow etc. du côté des industriels, l’imprimeur Baba Tandian, Ahmed Amar (Nma) pour ne citer que ceux là ont également pris part à la cérémonie où il y avait également le ministre des Finances Amadou Ba, le Dg du Bos Ibrahima Wade, le ministre de la Formation professionnelle, Mamadou Talla, le Dg de la Rts Racine Talla, les enfants de troupes à l’instar du Conseiller Spécial du Président, Yoro Bâ, El hadj Alioune Diouf, ancien Directeur du commerce intérieur. Le ministre chargé de Com de la présidence El hadj Hamidou Kassé, Aziz Samb, Oscar des vacances, les professeurs Ousmane Dia et Samba Ndiaye étaient également à la moquée.

Une fillette de 6 ans meurt par noyade à Kolda

La commune de Médina El Hadji est en deuil. En effet, une fille de 6 ans est morte noyée aujourd’hui en fin d’après-midi entre deux villages situés à Médina Aladji dans la région de Kolda. Le drame est survenu alors que la fillette de provenance du village de Saré Sambale en compagnie de ses camarades partait à un mariage au village de Saré Garby. C’est en voulant rattraper sa chaussure tombée lors de sa traversée de la rivière que la fillette de 6 ans a glissé avant de se noyer. Les pompiers et secours ont tout tenté pour la sauver. Mais les efforts ont été vains car c’est le corps sans vie qui a été retrouvé. Cette noyade a suscité une forte émotion sur le village. La rivière, en cette période hivernale avait enregistré beaucoup d’eau suite aux fortes pluviométries dans cette partie méridionale du pays. Le corps sans vie de la petite se trouve à la morgue de l’hôpital de Kolda en attendant l’autopsie exigée par le procureur.

Le responsable des Khalifistes à Saint Louis arrêté

Babacar Mbaye dit Aba, le responsable des khalifiste à Saint Louis est en garde à vue depuis samedi. Selon nos sources, c’est en poursuivant un suspect qui est entré dans le restaurant le «Mouquets», propriété des Mbaye, que les policiers ont voulu intervenir sans mandat. Les frères Mbaye leur ont opposé un niet. Il s’en est suivi des échanges aigres-doux. Finalement, le responsable des khalifistes et son frère gérant du restaurant le «Mouquets» ont été arrêtés et placés en garde à vue au commissariat Central de Saint Louis. D’ailleurs, le maire de la Médina, Bamba Fall s’y est rendu pour tenter de les tirer d’affaires mais en vain. Tout porte à croire que Babacar Mbaye dit Aba sera présenté au procureur ce lundi, pour entre autres délit, outrage à un agent, refus d’obtempérer et obstruction à une enquête de police.

Trois candidats à l’émigration en détention

Malgré le refus de plus en plus affiché des pays européens d’accueillir des migrants surtout africain, la jeunesse sénégalaise est loin de renoncer au rêve de l’Eldorado européen. En effet, hier, une centaine de jeunes candidats à l’émigration ont embarqué pour l’Espagne dans une pirogue derrière le Lac Rose. Seulement, la pirogue s’est renversée avant même leur départ. La Brigade de recherche est intervenue en mettant la main sur trois jeunes. Ces trois candidats malheureux sont en gardeà-vue à la Brigade de Recherche de Faidherbe.

Seydina Fall

Le député, Seydina Fall Bougazeli n’a pas attendu la campagne électorale pour mouiller le maillot pour la réélection du président Macky Salle en 2019. Le coordonnateur de l’Alliance pour la République (Apr) à Golf Sud a organisé, hier, un meeting pour vulgariser les réalisations et les ambitions du président Macky Sall aussi bien à Guédiawaye que dans le reste du Sénégal. A l’en croire, même si les réalisations de Macky Sall sont visibles partout, il faut rafraichir les mémoires parce que l’opposition peut semer le doute dans les esprits. Le responsable «Apériste» compte sillonner les coins et recoins de Guédiawaye pour parler aux populations des réalisations du président Macky Sall. A ses yeux, il est plus pertinent de vulgariser le bilan du président Macky Sall que de vouloir répondre, comme des automates «aux balivernes de l’opposition».

Saourou Sène

Le secrétaire général du syndicat autonome des enseignants du moyen et du secondaire du Sénégal (Saemss), Saourou Sène a réuni samedi, l’ensemble des secrétaires généraux régionaux du SAEMSS excepté celui de Ziguinchor. Saourou Sène a saisi l’occasion pour dénoncer les faibles quotas attribués aux passerelles qui ont enregistré pourtant des milliers et des milliers d’enseignants. Pour les responsables du Saemss, il s’agit de «l’arnaque du siècle», par conséquent, ils s’engagent à rencontrer les autorités pour en savoir les raisons. Par ailleurs, les responsables du Saemss se sont félicités de l’engagement des membres du syndicat pendant la lutte du G6.

Maison Rose de Guédiawaye

Dans le cadre de ses activités sociales, la section féminine nationale de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) s’est donnée rendez-vous, ce samedi, à la maison Rose de Guédiawaye pour apporter sa contribution aux filles pensionnaires dudit centre. Des dons réceptionnés par le responsable du centre Abdou Fodé Sow en présence de son équipe et des membres de la Cojer accompagnés par le député Anna Poupaye Gomis. Selon Fatimata Sy, cette importante dotation dont elle se réserve de communiquer le montant, contribue à alléger les charges du centre au profit des filles en situation difficiles qui y séjournent. De son côté, le responsable Abdou Fodé Sow a rappelé que le centre a été mis en place depuis sept ans par l’Ong «Uni-vers-elle» pour accueillir exclusivement des personnes de sexe féminin victimes de violences faites aux femmes et qui sont en situation de rupture partielle ou totale avec leurs familles.

Malick Gakou

Le Grand parti sonne la mobilisation pour soutenir Khalifa Sall et compagnie qui seront devant la barre de la Cour d’Appel de Dakar aujourd’hui dans l’affaire de la caisse d’avance. Il s’agit de manifester leur solidarité à Khalifa Sall et de témoigner leur engagement commun pour un Sénégal de paix et de justice. Car, pour le président dudit parti Malick Gakou, le procès en appel du maire de Dakar doit susciter de la part des démocrates une mobilisation constante pour la sauvegarde d’une justice indépendante au Sénégal. A l’en croire, le verdict de la Cour de la Cedeao atteste de l’emprisonnement arbitraire du député maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall et de ses codétenus. « Cette déculottée du régime de Macky Sall demeure, à ses yeux, une preuve éclatante de l’instrumentalisation de la justice par l’exécutif », dit-il. Le Grand parti espère bien que la Cour d’Appel exécutera la décision de la Cour de la Cedeao en prononçant la libération immédiate du député maire Khalifa Ababacar Sall et de ses codétenus. Malick Gakou appelle à la responsabilité de la Cour d’Appel pour l’expression d’une justice au service exclusif de la défense des intérêts supérieurs du peuple.

Le Médiateur de la République

Le Médiateur de la République, Me Alioune Badara Cissé sera l’hôte des régions des Kaffrine, Kaolack et Fatick. Il effectue une visite dans ces régions à partir de mardi prochain pour faire l’état des lieux des conditions d’exercice des correspondants régionaux du médiateur de la République. Il s’agira aussi pour Me Alioune Badara Cissé de donner davantage de visibilité aux actions de l’Institution et celles de ses correspondants.

Ismaïla Madior Fall publie deux nouveaux ouvrages

Le ministre de la Justice, Professeur Ismaïla Madior Fall, publie deux nouveaux ouvrages ce lundi, chez l’Harmattan. Selon un communiqué reçu à l’Aps, le constitutionnaliste a compilé la réforme de 2016 dans un livre. Le titre du premier livre est : «La réforme constitutionnelle du 20 mars 2016 au Sénégal. La révision consolidante record». Cette réforme a été soumise au peuple lors du référendum. Pour l’universitaire, cette réforme s’est voulue intemporelle, inclusive et couvre plusieurs aspects fondamentaux de la vie politique et institutionnelle : les droits fondamentaux, le président de la République, l’Assemblée, les rapports entre le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif, la justice constitutionnelle, la procédure de révision de la Constitution, la décentralisation… Selon Pr Fall l’une des plus grandes originalités de la réforme est l’insertion de clauses d’éternité qui ferment la porte aux révisions déconsolidantes contenues par le passé. Le second ouvrage est intitulé : «Les élections présidentielles au Sénégal (de 1963 à 2012)». Pour le ministre de la Justice, l’étude des dix élections présidentielles permet de connaître la structure républicaine de l’Etat, de comprendre la culture politique du pays, de tâter le pouls de la société, de connaître le peuple sénégalais, de prendre la mesure de la respiration démocratique et d’évaluer la qualité de la pratique démocratique.

Twitter icon
Categories: POTINS D'ICONE

About Author