Quand le football « réconcilie » la classe politique

Quand le football « réconcilie » la classe politique

Le football, c’est l’opium des peuples. C’est l’une des disciplines sportives les plus courues et les plus médiatisées avec des chiffres d’affaires qui dépassent souvent  le budget de certains pays en voie de développement. Il crée des passions  et des tensions…

 Union sacrée autour des «  Lions »

Dans une compétition mondiale qui réunit  les meilleures équipes nationales, chaque Etat, décidé de remporter cette compétition ou du moins faire bonne impression, se mobilise  autour de ses footballeurs en faisant taire les  passions politiques. Bref, c’est l’union sacrée autour de l’équipe.  Le Sénégal n’a pas dérogé à cette règle avec une forte implication et mobilisation de l’État autour des «  Lions » du football  lors de la coupe du monde de football  en Russie avec la présence du chef de l’État Macky Sall et son épouse  lors du premier match victorieux des « Lions » face à la Pologne. Preuve de l’  engagement du Chef de l’État pour la victoire des «  Lions », il a suivi le match  avec intensité comme s’il était sur le terrain. Comblé, il a retrouvé ses « Lions » dans les vestiaires   pour les féliciter et encourager. Une victoire qui a  ainsi permis à la classe politique de taire des divergences pour se retrouver autour des « Lions ». Déjà, Malick Gackou, président du Grand Parti  et candidat à la présidentielle de février 2019, avait fait le déplacement en Russie pour supporter  nos représentants à ce grand rendez- vous mondial.   Me Abdoulaye Wade  qui a connu un parcours exceptionnel avec les «  Lions » de 2002 à Corée et au Japon a vécu le même enthousiasme depuis sa résidence française à Versailles. «Le Sénégal vient de renouer avec la tradition de victoires au plus haut point en battant la Pologne par 2 à 1. Laissez-moi vous féliciter et vous dire, une fois de plus, toute ma fierté d’être de la nation qui gagne, gagne et, s’il plaît à Dieu, gagnera», s’est enflammé l’ancien chef de l’État au lendemain de la victoire des Lions sur la Pologne.

Idrissa Seck, Président du parti Rewmi,  a pris sa belle plume pour saluer cette belle  victoire des « Lions »  tout comme l’ancien Premier ministre de Macky Sall, Abdou Mbaye.

Incarcéré  à Rebeuss, Khalifa Ababacar  Sall s’est dit de tout cœur avec les «  Lions ». « A la veille de votre entrée en lice dans le Mondial de football 2018, je reste confiant sur votre capacité à vous surpasser et à porter haut les couleurs de notre pays pour revenir de Russie auréolés de gloire au terme d’une brillante campagne. A l’instar du peuple sénégalais tout entier, je formule des prières ferventes pour le succès de notre équipe nationale et invite tous les Sénégalais à une vaste communion autour des Lions de football, identité remarquable de la Nation. Chers Lions du football, vivez votre rêve et faites nous rêver en tirant notre onze national vers le haut et en défendant, avec honneur et patriotisme, le drapeau du Sénégal », écrivait à la veille du premier match des « Lions », le député maire de Dakar.

 Même l’élimination est belle

Le même unanimisme des hommes politiques a été remarqué avec l’élimination des « Lions ». Et bien entendu, leur premier supporteur, Macky Sall, a usé de sa plus belle plume pour les encourager. «  La loi du sport a ainsi mis fin à votre belle aventure durant cette compétition mondiale. Sur le terrain, vous avez fait preuve d’engagement physique incontestable, d’un mental de gagnant et d’un talent unanimement salué. Au nom de tout le peuple sénégalais, je vous félicite très vivement. C’est le lieu de saluer votre sélectionneur, notre compatriote Aliou Cissé dont la tenue, durant cette partie du Mondial, a été exemplaire. Je salue également tous les membres de la Fédération, du staff technique ainsi que les vaillants 12e Gainde et Allez Casa. Vous avez certes perdu une bataille, les armes à la main. Mais l’avenir de cette belle équipe nous comble d’espoir et nous conforte que le football sénégalais est sur une trajectoire d’excellence et un élan de victoire. Au moment où vous devez quitter la Russie, je vous réaffirme mon soutien indéfectible ainsi que celui de tout notre peuple. », écrit le Président Macky Sall.  Son prédécesseur s’est joint à ce concert d’encouragements en y mettant  une note poétique : «  Quel chemin parcouru depuis la savane dénudée dans les flancs du désert où tout manque jusqu’aux steppes de Russie ! Il vous a fallu beaucoup d’intelligence, de détermination et de courage pour arriver jusque- là. Avec tant de qualités, il ne fait pas de doute que vous ramènerez un jour prochain la coupe à la maison. Allons les lions, mes lions, toujours en avant ! », s’enthousiasme celui qui en 2002 avouait avoir misé sur ses « Lions » pour récolter des dividendes. Son ancien Premier ministre s’est également mis dans ce concert d’éloges. « Tout d’abord félicitations pour avoir mis fin à 16 longues années d’absence de notre pays aux phases finales de la plus prestigieuse compétition sportive du monde. Nous sommes éliminés sans avoir atteint la performance de 2002 mais nous avons tout donné, tous ensemble, joueurs, encadreurs, supporters, prieurs, autorités étatiques et politiques.   C’est un des nôtres, Aliou Cissé qui a été le chef d’orchestre. Il mérite notre respect et notre reconnaissance.  C’est le moment certes d’écouter tout le monde, en particulier les 15 millions d’entraîneurs, de défenseurs et de buteurs que compte notre cher Sénégal mais ne cédons pas à la critique facile. Construisons sur les solides bases que nous avons. D’autres échéances nous attendent, CAN Cameroun 2019 et Mondial Qatar 2022 », écrit Idrissa Seck.

Et pour une fois, nos hommes politiques se sont retrouvés autour de l’essentiel en  laissant de côté les éternelles querelles  politiques. L’union sacrée autour d’une discipline sportive connue pour être l’opium du peuple et en mesure de pouvoir changer des destins politiques. Surtout si une grande victoire survient la veille d’une compétition électorale.  Bien entendu, au-  delà  du sport, nos acteurs politiques doivent pouvoir s’entendre sur des questions beaucoup plus importantes pour le développement du pays.

 

 

 

 

 

 

 

 

Gawlo.net (Madior SALLA)

Tags: Foot

About Author