Tons de bleu

Tons de bleu
Malgré la sortie prématurée et un peu aidée par la VAR des équipes africaines du Mondial russe, le continent noir reste toujours présent dans la course. Ce, grâce à la Françafrique, avec les Ngolo Kanté, Kylian Mbappé, Samuel Umtiti et les autres. Pour dire que les Bleus ne sont pas si blancs que ça. Heureusement quand même qu’ils se soient défaits des Blanc Bleu ciel argentins. Dont Leo  Messi, malgré son collier de barbe, n’a pu être le messie attendu lors de cette rencontre de huitième de finale France-Argentine, au grand dam de Diego Armando, plus que dépité par la performance de l’Albiceleste. Mutisme également de «CR7», face à l’hermétique défense uruguayenne. Et c’est là désormais le défi de la légion étrangère des Bleus, qui devra en quart perforer la muraille de la Celeste bâtie autour de Godin. En tout cas, pour ces Bleus, arriver à bout du bleu pâle de l’Albiceleste n’a pu se faire qu’au bout d’une course-poursuite endiablée, en faire de même avec l’azur de la Celeste sera certainement une paire de manches plus ardue. Hors des terrains, la Fsf vêt le bleu de chauffe des récriminations auprès de la Fifa, à propos du règlement et de l’arbitrage, n’est-ce pas se donner bonne conscience ?
Gawlo.net : Waa Ji (Les Echos)
Categories: CHRONIQUE
Tags: Bleu, de, Tons

About Author