Ter


Thiaroye était parée en rouge hier, pour exprimer sa colère, après les démolitions des premières maisons devant céder la place au Train expresse régional (Ter). La raison, selon les membres du collectif des impactés du Ter, est que «L’État revient sur ses engagements de recaser les impactés» qui, cette fois, sont décidés à faire face». Nous n’allons plus répondre aux appels du préfet et du gouverneur et nous attendons de pied ferme les bulldozers», ont hurlé Macodou Fall et ses camarades, du Collectif. C’était à moins de cent mètres de la police de Thiaroye. Ça craint!!
Gawlo.net (L’Obs)

Previous POUR PERMETTRE AUX ÉTUDIANTS DE BIEN SUIVRE LE MONDIAL : Le Pudc offre Tv écrans géants et 1 million F Cfa pour 10 mille repas, à chaque Campus des Universités
Next Mbagnick Diop, Président du Meds, parrain des «Lianes D'or a Ziguinchor» : « Je vais m'investir pour aider la jeunesse de la Casamance »