LAMINE DIACK DEPUIS MONACO: «Continuons de prier et de souhaiter que Dieu soit avec nous»

LAMINE DIACK DEPUIS MONACO: «Continuons de prier et de souhaiter que Dieu soit avec nous»

Lamine Diack n’a rien perdu de son patriotisme. Il est sorti de son long silence imposé pour réagir à la belle victoire des Lions du foot sur la Pologne au micro de la Rfm. Après avoir félicité les joueurs et Aliou Cissé, il a demandé aux Sénégalais de continuer à prier et à souhaiter que Dieu soit avec nous. Il a demandé aux uns et aux autres d’éviter de s’enflammer ou de s’affoler pour rien : deux choses que Dieu n’aime pas dans le foot.

La victoire des Lions sur la Pologne, avant-hier a fait sortir de son long mutisme le mythique président Lamine Diack. Après s’être félicité du résultat, au cours d’un entretien exclusif avec nos confrères de la Rfm, il a rappelé au peuple sénégalais que rien n’est encore gagné. «Nous avons gagné un match, il nous reste un deuxième match à jouer avant de se qualifier pour les huitièmes de finale. C’est une coupe qui est en jeu et elle doit revenir à l’équipe gagnante. Donc, ne nous enflammons pas», a dit Lamine Diack, l’ancien président de l’Iaaf.
Comme pour faire comprendre que c’est juste une partie qui a été remportée avant-hier, Lamine Diack demande aux uns et aux autres d’éviter de s’enflammer. Aussi s’est-il félicité des réactions de Mbaye Niang et Sadio Mané : «ils sont dans de bonnes dispositions si on ne les distrait pas. Ils doivent rester concentrés sur le prochain match contre le Japon pour gagner. Nous félicitons Aliou Cissé», a-t-il dit.

«Avoir l’ambition d’aller jusqu’en finale, pas de se fixer comme objectif des 1/4 ou des ½ finales»
Lamine Diack est sûr que les chances du Sénégal d’aller loin dans cette compétition sont réelles. «Si on prend l’initiative d’attaquer, il n’y a aucune défense qui peut nous arrêter. Ce qui est important, c’est qu’en équipe, nous avons 23 bons joueurs. Hier, c’est 14 ou 15 qui ont eu à jouer. Que l’esprit d’équipe continue de prévaloir et qu’on évite de distraire les jeunes. Qu’ils restent concentrés au maximum à leur tour. Qu’ils aient l’ambition d’aller jusqu’en finale, pas de se fixer comme objectif des quarts de finale ou demi-finales, parce que si on ne gagne pas une équipe, ce sera très difficile pour cette dernière de nous battre, surtout si nous attaquons».

Les deux choses à éviter en sport : s’enflammer ou s’affoler

Pour le message qu’il a adressé à la Nation avec qui il partage la joie de voir notre équipe gagner, c’est que les gens soient mobilisés autour de l’équipe pour aller jusqu’au bout. «Dieu le Tout Puissant peut nous y aider. Mais faudrait-il que tout le monde soit mobilisé autour de l’équipe. Continuons de prier et de souhaiter que Dieu soit avec nous, parce qu’il y a deux choses que Dieu ne veut pas en football : c’est de s’enflammer ou de s’affoler pour rien. S’Il te facilite la tâche, évite de t’enflammer. S’il te les complique également évite de t’affoler. Voilà les deux  choses à éviter en sport».

Gawlo.net : Madou MBODJ (Les Echos)
Categories: SPORT
Tags: Diack, Lamine

About Author