PAYÉS À NE RIEN FAIRE

PAYÉS À NE RIEN FAIRE
C’est à se demander ce que valent certains ministres de «Thiompal». La preuve, à chaque fois que des foyers de tensions sont allumés dans des compartiments relevant de leurs Services respectifs, c’est au Pm Dionne, alias «Mbarass» ou à «Salatul Fatiha», lui-même, de monter au front. Pour tenter d’éteindre les flammes. Et, les exemples foisonnent. Avec le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes), ce fut la même chose.
Quand les Syndicats du G6 avaient boudé les salles de classes, il a fallu que Tata Marième leur serve un copieux plat, agrémenté d’un beau discours de son chocolat doré, pour que les armes soient déposées. Avec les Universités qui s’étaient embrasées, à la suite du meurtre de l’étudiant Fallou Sène, «Père» a dû prendre son bâton de pèlerin.
Auparavant, ce fut encore la Primature qui s’était employée à remettre aux membres du Syndicat autonome des médecins du Sénégal leurs blouses, pour reprendre leur job.
Lorsque la Rts et la Tfm étaient à deux doigts de solder leurs comptes dans les tribunaux à cause de la retransmission des matches de la Coupe du Monde, il a fallu encore que le Chef du Gouvernement aille au charbon. Le ministère de tutelle des deux chaines s’étant inscrit aux abonnés absents. Bref, c’est «Gorgorlu» qui doit être très mal. Lui qui plaie ces gens-là à ne rien faire.
Gawlo.net : Maam Sagar (SourceA)
Categories: CHRONIQUE
Tags: Macky, Sall

About Author

Related Articles