LES PIQUES DE L’AS DE CE MERCREDI

LES PIQUES DE L’AS DE CE MERCREDI

Le procès du Grand Serigne de Dakar renvoyé au 26 juin

Le 5e vice-président de l’Assemblée nationale et Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, devra prendre son mal patience. Poursuivi pour complicité de diffamation par l’architecte Pierre Goudiaby Atépa, Moussa Cissé et Atab Bodian, l’affaire a été renvoyée au 26 juin prochain par le juge du Tribunal correctionnel de Dakar pour le payement de la consignation fixeé à 50.000 francs. Pour rappel, le 14 janvier dernier, le député Abdoulaye Makhtar Diop, invité sur une télévision de la place avait déclaré que les plaignants, membres du Collectif des cadres casamançaises sont des «plénipotentiaires du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (Mfdc)». Suite à sa déclaration, une citation lui a été servie par voie d’huissier, le 11 mai 2018. Même s’il dit assumer ses propos, le Grand Serigne de Dakar, conteste par contre, la forme de la saisine. Les plaignants lui réclament la somme d’un million moyennant 500.000 Fcfa par personne

Le Code électoral modifié à l’Assemblée lundi

Le compte à rebours est lancé. Le projet de loi portant modification du code électoral passe à l’Assemblée nationale, en «procédure d’urgence» pour adoption, ce lundi 16 juin 2018. En effet, à peine rentrés de Pologne, l’ancien ambassadeur Seydou Nourou Ba et les membres de la Commission ad-hoc, ont été reçus par Macky Sall. Le texte a été adopté lundi dernier, en Conseil des ministres. Les députés sont convoqués en séance plénière le lundi 18 juin 2018 pour examiner le projet du nouveau Code électoral. Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, défendra ce projet de loi.

Accident à Fatick

Encore du sang et des vies humaines perdues sur la route. Un accident horrible s’est produit dans le département de Fatick, plus précisément à Tattaguine peu après 14h. Un camion malien, en provenance de Dakar, est en train en collision avec un 4X4 qui venait du sens inverse. Le choc a été si brutal qu’il y a eu deux morts sur le coup. Le le chauffeur, Boubacar Diao, se trouve dans un état grave. Il s’agit en fait du véhicule du premier proviseur du Lycée Alpha Molo Baldé en l’occurrence, Boubacar Kandé. L’ancien proviseur est décédé sur le coup ainsi que Kadiatou Diao, agent de l’Ong Fodde de Kolda.

L’ancien député Amadou T. Talla recasé

L’ex-député Amadou Tidiane Talla reprend du service. Elu député de Vélingara par la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, (mouvance présidentielle), il n’a pas été reconduit lors de la 13e législature. Le natif de Médina Gounass qui pilote le Conseil supérieur des Daaras a été nommé ambassadeur itinérant. Amadou Tidiane Talla, un des fidèles d Président Sall, est un des premiers à avoir cru à l’Apr à Medina Gounass.

Société Africaine de Raffinage

Le jeu de chaises musicales se poursuit à la Société Africaine de Raffinage (Sar) après le marché de 400 milliards de Fcfa qui avait suscité une polémique. Le 11 juin dernier, une note de service de la Direction générale a rétrogradé le Directeur commercial, Cheikh Tidiane Mbodji. Ce dernier a été nommé directeur chargé de stratégie et remplacé par Pape Makhtar Diop, précédemment contrôleur de gestion.

Trois faussaires arrêtés par la gendarmerie de Faidherbe

Les hommes du Commandant Insa Seck de la Brigade de Recherches de Faidherbe ont interpellé lundi dernier une bande de trois faussaires. Il s’agit d’un agent des Impôts et Domaines et des deux employés du service des Mines. Ils ont pu amasser une trentaine de millions de Fcfa dans leur entreprise délictuelle. Leur modus operandi consistait à créer des entreprises fictives, se procurer des chéquiers, commander des timbres à hauteur de cinq millions par exemple et payer par chèque. Une fois les timbres en leur possession, ils les revendent alors que leur compte est vide. Le pot aux roses a été découvert par un agent des Impôts et Domaines au cours d’une vérification.

L’amicale des chefs de service au chevet des handicapés

L’amicale des chefs de services régionaux de Saint-Louis a offert une importante quantité de denrées alimentaires composée de riz, d’huile et de sucre aux  personnes handicapées de la vieille ville. «Cette oeuvre entre dans le cadre de notre action sociale pendant le mois béni du Ramadan, mois de solidarité, de pardon et de communion», a indiqué Abdoulaye Senghor, président de l’amicale.

Mamadou Sy Tounkara et sa contribution

Prenant la parole, hier, lors de la concertation nationale sur la gestion du pétrole et du gaz, Mamadou Sy Tounkara a attiré l’attention sur la nécessité d’élaborer un modèle économique qui accompagne le projet sur le pétrole et le gaz. Il s’est ensuite engagé à mettre à la disposition de l’Etat des applications qui permettront de centraliser et de rendre compte des nombres de baril produits par jour et des revenus provenant de ces ressources. Il a également proposé à ce que les Sénégalais euxmêmes financent l’exploitation à travers des contributions. «Si chaque Sénégalais verse 6.000 Francs Cfa, on aura presque 100 milliards de F Cfa», a-t-il soutenu.

Réplique du chef de l’Etat

Répondant à Mamadou Sy Tounkara, le Président Macky Sall a d’abord soutenu que le Plan Sénégal émergent (Pse) reste le modèle économique de référence parce qu’il contient les politiques publiques et une vision économique. Il dit, par contre, être ouvert aux propositions de l’animateur de 2stv sur le site internet et  l’application qu’il propose de mettre à la disposition de l’Etat. Il a ensuite demandé au Cos Petrogaz de se rapprocher de Mamadou Sy Tounkara pour voir comment mettre en oeuvre ses propositions. En ce qui concerne le financement, Macky Sall soutient qu’il sera difficile qu’il soit porté par les Sénégalais d’autant que même dans les pays développés comme les Etats-Unis, ce n’est pas le cas. «Le financement est très lourd. C’est pourquoi, ce sont les compagnies pétrolières qui prennent le risque pour l’exploitation. Et pour le développement, il est préférable que l’Etat participe en faisant appel aux banques», a indiqué le chef de l’Etat avant d’appeler la société civile à participer aux travaux de formulation de la loi d’orientation sur la gestion des revenus des hydrocarbures et du nouveau code pétrolier.

Un déficient mental s’invite à la concertation sur le pétrole

Il a fallu que le président de la République finisse son allocution d’ouverture pour qu’un homme piqué, on ne sait, par quelle mouche, joue son numéro. Le bonhomme qui, visiblement, ne jouit pas de toutes ses facultés s’est mis à scander le nom de Macky Sall. Malgré les gestes de main du chef de l’Etat lui demandant de s’asseoir, l’homme a continué à crier avant de tomber en transe. Il a fallu que le service de sécurité du président de la République l’évacue de force de la salle.

Finance sociale

Le Sénégal va abriter pour la première fois la conférence internationale de l’Association internationale des investisseurs dans l’économie sociale (Inaise en anglais) du 20 au 22 juin prochain. A cette occasion, des investisseurs et des acteurs de l’économie sociale et solidaire (Ess) vont plancher sur les grands enjeux liés à ce secteur d’activité, en plus de créer des opportunités d’échanges et de coopération vectrices d’un changement social et environnemental. Ainsi, en prélude à cette conférence organisée par la fondation Sen Finances, seul membre sénégalais du réseau Inaise, les organisateurs ont fait face hier à la presse. A cet effet,  l’administrateur général de Sen Finances, Denise Fatoumata Ndour a annoncé que près de 200 participants venant d’horizon divers vont prendre part à cette rencontre dont le thème est : « finance sociale et solidaire et émergence des continents».

Finance sociale (bis)

La rencontre sera présidée, indique-t-elle, par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne en présence du ministre de l’Economie Solidaire et de la Microfinance, Aminata Angélique Manga. Au cours de cette conférence, les organisateurs se fixent entre autres objectifs de créer un espace d’échange et d’analyse entre participants pour une meilleure compréhension du concept d’Economie sociale et solidaire, d’être au diapason des mécanismes innovants de financement de l’économie solidaire, de réfléchir sur les perspectives d’avenir dudit concept, mais aussi de permettre au réseau INAISE d’avoir de nouveaux membres en Afrique. De son côté, la Fondation Sen Finances en adéquation avec les priorités de développement du Sénégal en matière de lutte contre la pauvreté, vise l’amélioration des conditions de vie des populations marginalisées et défavorisées du pays à travers l’octroi de lignes de refinancement.

1.000 bourses aux élèves de Hann/Bel-Air

Le Conseil municipal de la commune de Hann/Bel-Air a décidé de contribuer fortement à la réussite des 4.963 élèves répartis dans les neuf établissements scolaires de la commune. En plus de prendre en charge les factures d’eau et d’électricité des écoles, des fournitures et matériels scolaires, de la réhabilitation des écoles entre autres, le maire Babacar Mbengue, après avoir obtenu carte blanche de son équipe municipale, a procédé hier à la remise de bourses et allocations scolaires lors d’une cérémonie organisée à l’école Doudou Mbathie. A cet effet, 1.000 élèves de l’élémentaire de la commune de Hann/Bel-Air ont bénéficié chacun d’une bourse de 25.000 Fcfa soit une enveloppe de 25 millions. Le collectif des directeurs d’école de la localité a également bénéficié d’une subvention de 4,5 millions destinée à l’encadrement des maitres des classes de CM1 et de CM2. Une enveloppe qui, précise le maire, va passer à cinq millions l’année prochaine.

Vol dans le bureau du comptable de la mairie de Sacré-Coeur

La comptable de la mairie de Mermoz/Sacré-Coeur est victime d’un vol. Des voleurs ont visité son bureau le week-end dernier et emporté son ordinateur dans lequel sont stockées toutes les informations confidentielles de la mairie. Selon le communiqué de la mairie, le voleur avait juste besoin de l’ordinaire, parce qu’il y a d’autres matériaux de valeur dans ce bureau et dans d’autres bureaux voisins qu’il n’a pas touchés.  Il a donné un coup sacré au bon fonctionnement de l’institution municipale. Une plainte contre X a été déposée au commissariat de Dieuppeul.

Maïmouna Ndour Faye démonte le rapport de l’Igf

Notre consoeur Maïmouna Ndour Faye a décidé de se laver dans cette histoire de marché du Prodac qui lui vaut un lynchage médiatique. Non seulement, elle a produit et diffusé les preuves qu’elle a exécuté le marché en question, mais précise qu’elle n’a aucun rapport avec Prodac, mais plutôt avec Locafrique qui est une structure privée. « C’est avec regret que la direction du cabinet 3M UNIVERSEL a appris dans une certaine presse qu’il serait cité dans un rapport concernant la gestion au PRODAC», dit-elle. « 3M UNIVERSEL s’étonne que l’on parle de prestations fictives dès lors que tous les médias peuvent attester de la réalité de cette prestation de même que les journalistes ayant pris part à ces trois jours de tournée », dit-elle dans le communiqué . « Nous nous inscrivons en faux contre les allégations contenues dans le document de l’IGF. 3M UNIVERSEL est une entité privée, et ne peut nullement disposer de fonds publics. Les pièces justificatives des prestations réalisées par les médias en sont des preuves irréfutables. C’est pourquoi nous nous inscrivons en faux contre les conclusions de ce rapport et en assumons la pleine responsabilité. Notre image est à ce prix», conclut-elle avant de dénoncer la cabale dirigée contre elle et orchestrée par un concurrent.

Categories: POTINS D'ICONE

About Author