Mamadou Lamine Loum rectifie: «La tension financière existe depuis un certains temps»

Mamadou Lamine Loum rectifie: «La tension financière existe depuis un certains temps»

Le Sénégal est-il au bord d’une crise financière ? L’information a circulé sur la toile cette semaine, et jeudi dernier, le directeur du Budget, Mamadou Moustapha Bâ, est monté au créneau pour balayer d’un revers de main, cette rumeur. « Les caisses de l’État sont bien remplies et le budget bien exécuté et il n’y a pas de tension financière liée à la gestion prudente de certaines dépenses », a-t-il assuré à la RFM.
« Faux », lui répond, l’ancien Premier ministre (1998-2000), Mamadou Lamine Loum. Ce dernier, invité hier à l’émission « Grand Jury », affirme à qui veut l’entendre, que le Sénégal traverse une tension financière. « Le cadre macro-économique est mitigé. La pauvreté ne recule pas, les chiffres le disent. Les finances publiques ne se portent pas bien. La tension financière existe depuis un certain temps. On la sentait », constate-t-il, prenant l’exemple des écoles privées du Supérieur, les étudiants, les bailleurs qui louent des maisons à l’État et les entreprises de travaux publics.
Pis, poursuit Mamadou Lamine Loum, citant les Eurobonds de 1200 milliards de francs Cfa contractés par le gouvernement en mars dernier: « Ces Eurobonds sont ce qu’il fallait pour couvrir le déficit du budget qui peut demander qu’on mobilise un montant approximative de cet ordre pour financier les opérations de l’État. C’est une fuite en avant puisque les Sénégalais sont en train de consommer par anticipation les revenus qui vont leur venir dans les années à venir ». Dans sa lancée, il souligne que  » ces Eurobonds sont des opérations trop précipitées qui demanderont sans doute des traitements pour pouvoir être acceptables pour les finances publiques et pour éviter ce qui s’est passé avec les Eurobonds de 2011, qu’on est en train de couvrir cette année et l’année prochaine ».

Mamadou Lamine Loum trouve très cher payé les deux milliards de dollars de prêt sur 30 ans d’échéance. « Il faudra qu’on gère beaucoup mieux les finances publiques dans notre pays », invite-t-il, soulignant que « le Pse est un bon programme de travail de gouvernement mais pas au sens progressif ».
Gawlo.net (La Cloche)
Categories: OPINION

About Author