*Tchey Mansour SY Jamil !* *Entre né religieux et… nain politique*

*Tchey Mansour SY Jamil !* *Entre né religieux et… nain politique*

Décidément, les enjeux de la Présidentielle font perdre… l’Orient, pardon le Nord à beaucoup de nos Érudits (politiques et religieux). Je fais appel à la pédagogie de la répétition. Les mots ci-dessous, je les avais écrits il y a presque trois mois mais je ne pensais pas que les événements allaient prendre la tournure que nous connaissons présentement. Après un repas copieux (Tome 1, Convictions Républicaines), le président Macky a voulu servir un dessert (historique) tiré des recettes de nos ancêtres les Gaulois, et voilà pif ! Cela aura suffi pour déclencher la polémique comme savent bien le faire nos disserteurs professionnels quand il s’agit de compter les étoiles. Tout a été dit sur le chef de l’État au sujet des Tirailleurs. Sur ce registre, Mansour Sy Jamil a battu le record de ce qui peut être assimilé, dans une certaine mesure, à de l’impertinence. En parlant d’un Macky Sall intellectuellement limité, cet homme me rappelle sa fameuse déclaration un certain 25 mai 2017 lors du dialogue national au Palais présidentiel. Totalement aux antipodes des propos d’aujourd’hui. Finalement, ses talibés-électeurs (il compte sur ça pour la présidentielle) ne savent plus à quel Mansour se fier. Et me revient à l’esprit cette image sur laquelle on le voit accroché au véhicule du candidat APR, comme un apprenti-chauffeur. C’était pas fortuit, il prenait certainement cours de… conduite politique. Bref, une chose est sûre cependant : il y a quelque part dans son comportement à l’égard de notre Prézi, ce qui relève de qu’un de mes profs appelait * »le harcèlement paradoxal »* . Autrement dit, donner l’impression qu’on aime pas quelqu’un alors qu’en réalité, on meurt d’admiration pour lui, il vous fascine. Je peux me tromper mais je pense sincèrement que ce Grand Intellectuel autoproclamé est tombé sous le charme du Grand Politique qu’est le gosse Macky comme il l’appelle en privé. *Né religieux, nain politique !* Tel peut être le titre d’un ouvrage qui consacrerait son parcours politique. Un best-seller à coup sûr ! Les droits, à lui offerts gracieusement, pourraient servir de caution en février 2019. Il y a quelques mois, dans ses diatribes dont il a le secret, il prédisait la fin proche du régime Sall et préconisait l’usage de Tous les moyens à cette fin. (Regardez la vidéo ci dessus). Et j’écrivais ceci : *Encore lui dans ses prédictions politicoreligieuses désarçonnantes ! Cette fois ci, il prône l’intervention de l’armée et des forces de sécurité pour faire tomber notre régime. Il dénonce cette « mafiocratie politico-religieuse » qui bénirait l’emprisonnement de Khalifa Sall et soutiendrait le Président Macky SALL. Suivez mon regard ! A ce rythme de dérives verbales pour servir des causes politiciennes de la part d’un membre aussi éminent de la… « mafiocratie politico-religieuse » (apparemment Jamil refuse d’en faire partie), on court tout droit vers les guerres inter-confréries religieuses. Attention, il ne suffit pas tout simplement de porter un… SI*grand nom pour être sage. La stratégie de la peur est de saison mais nous savons faire face aux pyromanes de type nouveau, avec en bandoulière nos convictions républicaines et des chapelets aux couleurs… marron-beige.*

*Iboundoye Diender*


Le leader du parti Bes du ñakk a dénoncé la condamnation du député maire de la ville de Dakar. Pour Serigne Moustapha SY Djamil, Khalifa Sall a été victime d’une condamnation politique mais aussi d’une mafiocratie politico-religieux.
A l’occasion du Ziarra annuel de l’ensemble des dahiras de Serigne Moustapha SY de toute la région de Louga, le parlementaire Serigne Moustapha SY Djamil a dénoncé la condamnation du député maire de la ville de Dakar. Selon lui Khalifa Sall a été victime d’une condamnation politique et d’une mafiocratie politico-religieux, qui s’est distingué par son silence.

Sur ce, M. Sy révèle que durant la traite des esclaves, des marabouts sortaient des fatwas pour justifier la traite négrière. Et El Hadji Omar Foutiyou Tall était obligé de dénoncer cela en disant comment humainement et éthiquement vous pouvez faire cala, alors que vous avez le devoir de défendre les valeurs de l’islam. « Il n’y a rien de plus arrogant qu’un marabout qui connait la religion et qui fait fi de ce que la religion dit.Tout simplement pour des intérêts matériels que rien ne justifient, a-t-il dit.

Serigne Moustapha SY a également souligné qu’il avait intitulé l’affaire Khalifa Sall de » la justice à la raison du plus fort » en espérant que d’ici le 30 mars la justice devrait avoir le dessus sur la raison du plus fort. Mais, je me suis rendu compte que c’est la raison du plus fort qui est au-dessus de la justice », a déclaré leaders du parti Bes du ñakk.
Il ajoute : « Et comme je l’avais dit lors de a conférence des leaders de ‘’Benno bokk Yakaar’’, le président nous a réunis pour dire : il faut m’appuyer pour le cas de Khalifa Sall et autres. Je lui ai dit qu’en tant qu’exécutif il peut considérer que Khalifa Sall est coupable. Mais moi je suis un citoyen. A l’époque j’étais encore vice-président de l’Assemblée nationale. Et tant qu’il n’était pas jugé je ne pourrais pas dire qu’il est coupable ».

A l’en croire la justice est au-dessus de tout et l’injustice est la mère de tous les maux.

Par ailleurs M. Sy assimile la condamnation de Khalifa Ababacar Sall à la celle de Nelson Mandela.

 

 

 

 

Tags: Jamil, Mansour, Sy

About Author