Événements de l’UGB : Mais qui en veut donc à Mary Teuw, Amadou Bâ et Aly Ngouille?

Événements de l’UGB : Mais qui en veut donc à Mary Teuw, Amadou Bâ et Aly Ngouille?
Le mouvement étudiant est en train de prendre une autre tournure, assurément. De se politiser. De simples revendications sociales et de justice visant à exiger que justice soit faite dans le meurtre de leur camarade Fallou Sène et que les bourses soient désormais payées à temps, voire demandant que cessent les violences policières, on assiste à présent à une sorte de mini-coup d’État… politique.
En exigeant le limogeage de ministres de la République dont la responsabilité n’a pas été établie -du moins pas encore- dans aucune enquête administrative ou judiciaire, nos braves étudiants dépassent leurs prérogatives, si l’on peut dire, et sortent du cadre des revendications sociales. Ils politisent leur mouvement. Ce faisant, ils contribuent à l’accomplissement d’un agenda caché de l’opposition ou même, et plus vraisemblablement, de responsables de la mouvance présidentielle qui ont leur propre agenda à eux. Exiger le limogeage de trois ministres de la République pour la mort d’un seul étudiant, n’est-ce pas quand même trop demander? Surtout que les deux responsables directs à l’origine de l’intervention des gendarmes, l’ex-recteur Baydallaye Kane et l’ancien directeur du Crous Ibrahima Diaw, ont déjà été démis de leurs fonctions. Et que le gendarme auteur du coup mortel devrait être mis en prison dans les jours à venir. Que veulent de plus les manifestants?
Et puis, tout à leur victimisation, les étudiants font comme s’ils étaient les seuls à avoir enregistré, en plus de leur camarade mort, des blessés. Or, il se trouve que le corps d’élite qu’est la Gendarmerie, aussi, panse de son côté sa quarantaine de blessés. Des blessés gendarmes dont aucune autorité de la République jusqu’ici, en dehors du général Meïssa Niang, haut commandant de la gendarmerie, ne s’est soucié.
Pour en revenir à la politisation du mouvement, Mary Teuw Niane, Amadou Bâ et Aly Ngouille Ndiaye doivent prier Dieu de les préserver de leurs propres amis au sein de l’Apr et du Gouvernement. Car s’agissant de leurs ennemis, nul doute qu’ils peuvent s’en charger !
Gawlo.net : M.O.N (Le Témoin)
Categories: ACTUALITÉS
Tags: UGB

About Author