Heurt de Ramadan : Hypocrisie «Religieuse»

Heurt de Ramadan : Hypocrisie «Religieuse»
Jadis très utile, il est devenu source de malaise. On parle évidement du «Sukëru Koor» (sucre Ramadan). Une pratique culturelle que les sénégalais ont fini par cloner à leurs devoir religieux.  Auparavant, l’Objectif recherché  était d’instaurer une forme de solidarité  entre foyers musulmans. C’est connu, en période de Ramadan, les familles dépensent plus en terme de denrée alimentaires. Cause pour laquelle le Sukëru Koor marchait fort. Entre la variété et la fréquence des plats cuisiné, il y a de quoi vider un grenier. Et c’est pour faire face au pire que nous avions instauré un système de partage où les plus riches appuient les moins riches. Cet objectif est cependant détourné. Aujourd’hui, nul n’ose offrir du sucre en guise de Sukëru Koor. La tendance est autre. Et c’est orienté vers l’ostentation. Mais pire, au lieu d’en faire grâce aux pauvres, c’est entre nantis que le partage se constate le plus. Et ce sont des cadeaux à coût faramineux qui sont offerts. Ce qu’on offre le plus, maintenant, ce sont des lots de denrées contenus dans un panier. Les seuls qui tirent profit, ce sont les commerçants. Puisque pour celui qui reçoit le cadeau, l’une des seules choses importantes, c’est la beauté et la taille du présent. Quant au contenu, il ne servira pas à grand-chose, comme ça l’aurait été chez un nécessiteux. Il y a, cependant, une catégorie qui en fait un fonds de commerce. Habitués à l’argent facile, ces hommes et femmes, tels des mendiants, tendent facilement la main pour recevoir des miettes. Étant sous couvert de la religion, le Sukëru Koor devrait élire domicile dans les rangs de l’hypocrisie . Il faut le dire, la religion, telle que pratiquée au Sénégal, doit faire objet d’une grande révision générale… N’est-ce pas une des utilités du mois sacré.
Gawlo.net (Tribune)
Categories: COIN DES FEMMES
Tags: Heurt, Ramadan

About Author