ALEXANDRE MAPAL SAMBOU, PRÉSIDENT DE SÉANCE DE LA COORDINATION DES ÉTUDIANTS DE L’UGB : « On ne peut pas comprendre que, dans un État sérieux, l’on attende qu’il y ait mort d’étudiant pour procéder au paiement des bourses »

ALEXANDRE MAPAL SAMBOU, PRÉSIDENT DE SÉANCE DE LA COORDINATION DES ÉTUDIANTS DE L’UGB : « On ne peut pas comprendre que, dans un État sérieux, l’on attende qu’il y ait mort d’étudiant pour procéder au paiement des bourses »

Ce mardi a été une journée sombre pour les étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-louis. A la suite d’échauffourées avec les gendarmes, l’un d’eux a rendu l’âme. Par la voix du président de séance de leur Coordination, les étudiants de l’UCG accusent leur Recteur et le Directeur du Centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis d’être à l’origine de ce drame. Il est à Baydallaye Kane d’avoir violé la loi, en permettant aux forces de l’ordre de ‘entrer dans le Campus social. Concernant le Crous, ses services médicaux sont pointés du doigt pour leur manque de diligence dans la prise en charge de leur camarade Fallou Sène, qui lorsqu’il était entre leur main, était toujours vivant. Par ailleurs, les étudiants de l’UGB fustigent le fait que les autorités aient attendu qu’il ait mort d’homme pour décider de payer les bourses.

 

 

 

 

 

 

Gawlo.net (Source A)

Tags: UGB

About Author