LES PIQUES DE L’AS DE CE MARDI

LES PIQUES DE L’AS DE CE MARDI

Macky Sall chez l’imam Baye Dame Diène

Le président Macky Sall était hier, chez la famille Diène de Médina pour présenter ses condoléances à la suite de la disparition de Imam Baye Dame Diène. A la tête d’une forte délégation composée du Premier ministre et des responsables de son parti, à la Médina, notamment, les ministres, Maimouna Ndoye Seck, Seydou Guèye, le Directeur des Impôts et domaines, Cheikh Ba, le chef de l’Etat est revenu sur ses liens avec l’imam Baye Dame Diène. Le président Sall s’est réjoui également de ses relations cordiales avec Baro Diène, frère du défunt. Il a magnifié leurs amitiés communes avec le président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra), Babacar Touré.Prenant la parole, Baro Diène a d’abord remercié le chef de l’Etat pour son déplacement avant de lui demander de pacifier le climat dans le pays. Dans ce sens, M. Diène invite le président Sall à dialoguer avec les différents acteurs et à pardonner parce qu’il a été choisi par Dieu et les populations pour présider aux destinées du pays. Il dira au président qu’il a déjà un bilan positif, maintenant ce qui reste à faire c’est pacifier le climat. Il faut noter que le maire Bamba Fall était absent à la cérémonie. Il était représenté par son adjointe Adja Ngoné Ndiaye, fille de la grande responsable socialiste, Adja Arame Diène.

Le syndicat des enseignants, Sadef en brassards noirs

Les enseignants ont changé de mode de protestation. Cette foisci, le Syndicat autonome pour le développement de l’Education et la formation (Sadef) n’a pas voulu recourir à la grève pour dénoncer les manquements du gouvernement. Le secrétaire général national du Sadef, Mbaye Sarr renseigne qu’à partir d’aujourd’hui, tous les enseignants du préscolaire au lycée affiliés à son syndicat vont porter des brassards noirs jusqu’au rétablissement des professeurs du lycée Kennedy, Ndèye Absa Ba et Mamadou Ndiaye dans leurs droits. A l’en croire, le ministre de l’Education, Serigne Mbaye Thiam leur prive injustement de salaire depuis maintenant 63 mois. Il demande à ce dernier de restituer les salaires de ces enseignants conformément aux instructions du président Macky Sall. Mbaye Sarr exige également le paiement des indemnités de déplacement du Bac des enseignants qui ont assuré la surveillance de l’examen. Il dénonce une discrimination parce que le gouvernement a déjà payé les  professeurs. Ils menacent de boycotter la surveillance du Bac s’ils ne sont pas payés.

Mort suspect d’un talibé à Mpal

C’est l’émoi et la consternation dans la commune de Mpal où un enfant talibé a été battu à mort par son marabout. Son corps a été remis à ses parents qui voulaient l’enterrer. Mais le Procureur a ordonné une autopsie afin de mettre la lumière sur l’affaire. Selon des sources concordantes, la famille voulait inhumer l’enfant incognito pour éviter des poursuites, puisque le maître coranique est l’oncle paternel du défunt talibé. L’homme a été arrêté par la brigade territoriale de la Gendarmerie. Un détachement de la gendarmerie est désormais en service permanent à Mpal sur demande du Sous-Préfet de l’arrondissement de Rao Ibrahima Ndao pour sécuriser davantage les populations. L’affaire est entre les mains de la justice qui a ouvert une enquête.

Usagers de l’autoroute

Le recueillement sur l’autoroute à péage a été mouvementé, ce samedi. Les gendarmes ont voulu étouffer dans l’oeuf la manifestation du Collectif citoyen des usagers de l’autoroute à péage. Cheikh Oumar Sy et compagnie qui devaient prendre départ à Hann ont été dispersés par les forces de l’ordre qui surveillaient leurs déplacements. Mais, cela n’a pas découragé les membres du collectif qui ont emprunté l’autoroute à péage. Malgré la traque des gendarmes, ils ont réussi à mettre en application l’opération «escargot» consistant à imposer un rythme lent à la circulation sur l’autoroute. Occupant toutes les voies, les membres du collectif ont roulé à 30 Km/h bloquant ainsi l’autoroute. Mais les gendarmes ont réussi a arrêté un d’entre eux au péage de Rufisque pour défaut de visite technique. Le reste du collectif   poursuivi son chemin jusqu’au lieu de l’accident des artistes du groupe Guélongal où ils ont prié avant d’être agressés par les pandores.

Cheikh Yérim Seck menotté

Restons avec le Collectif citoyen des usagers de l’autoroute à péage (CCUAP) pour dire que les journalistes ont vécu un sale quart d’heure. Pendant que les membres du collectif formulaient des prières sur le lieu de l’accident, les gendarmes débarquent et s’en prennent aux journalistes. Plus malheureux, Yerim Seck a été  interpellé et menotté comme un vulgaire malfrat. Comble du zèle, les confrères interpellés ont été conduits au poste de la gendarmerie, situé sur le péage où les gendarmes ont récupéré les films et photos des journalistes pour les écraser. Ils ont été entendus sur procès verbal et libérés. Seulement, les pandores n’avaient pas vu les vidéos de Yerim Seck qui défilent sur la toile. Triste Sénégal. Le comity to protect journalists (Cpj), une association américaine pour la défense de la liberté de presse, a été saisie.

Montréal-Dakar

Mamadou Baba Talla puissance 3 ! Un chiffre qui renvoie au nombre d’ouvrage rédigé par le jeune étudiant, titulaire d’un Bachelor à l’université de Montréal au Canada. Une prouesse réalisée à l’âge de 23 ans seulement comme pour rappeler qu’aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. Son dernier ouvrage Montréal-Dakar édité par les Intouchables au Canada a été présenté par l’auteur qui n’est personne d’autre que le fils du directeur de la Rts Racine Talla.

Awa Niang dégaine 100 briques pour les femmes de Dalifort

Le responsable politique du parti présidentiel à Dalifort, député et questeur à l’Assemblée nationale a octroyé un financement de cent millions aux femmes de sa commune qui s’activent surtout dans des activités commerciales. La cérémonie s’est déroulée ce weekend au cours d’une manifestation aux allures de meeting politique qui a enregistré une forte mobilisation de la population de la localité, mais aussi la présence du maire de la ville de Pikine Abdoulaye Thimbo et du ministre de la Jeunesse Pape Gorgui Ndong. Ce financement entre dans le cadre des calebasses de l’émergence initiées depuis 2015 par le parlementaire et rendu possible grâce à la convention signée avec une banque de micro-finance de la place. Cependant l’apport de 10% a été supporté par la bienfaitrice ainsi que les frais d’assurance. Ce qui lui fait dire que le taux d’intérêt de 7% ne devrait handicaper les bénéficiaires.

Waly et pape Diouf en duel à distance

Dakar a grouillé le samedi soir. Les jet-setters ont voulu marquer à leurs manières le dernier samedi avant le début du mois béni de Ramadan. La circulation était dense dans la ville. Seulement, deux destinations étaient privilégiées samedi par les adeptes de boites de nuit et autres fêtards à savoir le Cices où se produisait Pape Diouf et le Grand Théâtre où Wally Seck fêtait son anniversaire. D’autres sont allés se défouler dans les dancings avant de marquer une pause d’un mois et reprendre service surement le jour de la Korité. Pape Diouf et Waly Seck ont mené un duel à distance. Chacun a chauffé son public.

210 nouveaux diplômés en pharmacie

Après cinq ans d’études théoriques, les 210 étudiants du département de Pharmacie de la Faculté de Médecine de Pharmacie et d’Odontostomatologie ont reçu samedi leur parchemin sanctionnant cinq années d’étude avant une sixième année consacrée à la thèse. Composée d’une quinzaine de nationalité, les étudiants de la 56ème promotion du département de pharmacie de la Fac de Médecine se disent conscients du défi qui les attend. Car, il y a une semaine leurs aînés pharmaciens étaient dans la rue pour manifester contre le chômage, l’absence de reconnaissance et la discrimination dans le processus d’ouverture de pharmacies et d’inscription à l’ordre des Pharmaciens du Sénégal. «Nous appelons notre tutelle à savoir le ministre de la Santé et de l’Action Sociale de faire des efforts dans le recrutement de pharmaciens dans la Fonction publique. Car, ils sont un peu lésés au niveau de la reconnaissance», a dit le président de l’ Amicale des Etudiants en Pharmacie. Mar Fall souligne que leur souhait est que le ministre Abdoulaye Diouf Sarr prenne en compte les préoccupations de ses camarades nouvellement diplômés en pharmacie. Les étudiants de cette 56ème promotion ont aussi reçu des conseils de leur marraine Aida Sadikh Badiane.

Billets pèlerinage

La direction générale de LAS a offert 6 prises en charge à ses salariés, réparties en 5 billets pour les musulmans et 1 billet pour les chrétiens. En plus d’un billet pour l’Association des femmes de l’aéronautique civil du Sénégal (AFACS). D’après une note parvenue à « L’As », la cérémonie de remise de ces billets aux bénéficiaires a eu lieu ce vendredi après-midi. Le Directeur général de Limak-Aibd-Summa (LAS), Xavier Mary qui avait à ses côtés le Secrétaire général Papa Mahawa Diouf, a souhaité un bon pèlerinage aux bénéficiaires tout en soulignant le symbolique de la cérémonie qui a réuni musulmans et chrétiens. Le Directeur général LAS a expliqué ainsi à l’assistance que c’est pour le respect de la solennité du jour, un vendredi, mais aussi de l’objet de la rencontre qu’il s’est mis dans un beau boubou traditionnel. Au nom du personnel et des bénéficiaires, le chef du Service médico-social, Docteur Aïcha Fall  a remercié la direction de LAS pour le respect de cette tradition au niveau de la plateforme aéroportuaire. Les partenaires sociaux étaient représentés à la rencontre. L’assistance a prié pour un bon pèlerinage à tous ainsi que la paix dans une entreprise performante. LAS, gestionnaire de l’Aéroport Dakar Blaise Diagne, va vivre ses premières expériences en matière de pèlerinage aux Lieux saints de l’Islam et de la Chrétienté avec son aérogare Hajj construite sur une superficie de 2270 m2.

Emergence sociale

L’esplanade Serigne Fallou de Wakhinane Nimzatt a été trop étroite pour accueillir la forte mobilisation des personnes désireuses d’acquérir un logement. En effet, ces dernières suite à une mésaventure dont elles ont été victimes de la part d’un promoteur immobilier véreux, ont décidé de se regrouper au sein de la coopérative d’habitat émergence sociale pour souscrire de nouveau à un programme de logements. Une plateforme dirigée par Alioune Badara Dièye dont l’objectif est de faciliter l’accès au logement à ses membres. Selon le coordonateur du projet, plus de 4150 membres ont souscrit à ce programme. Cette nouvelle démarche selon M. Dièye, s’inscrit dans le volet social du Pse et a été motivée par la loi d’orientation 2016-31 du 8 novembre 2016 qui confère aux populations le droit de bénéficier d’une assiette foncière au niveau des différents pôles urbains, mais aussi de bénéficier du fonds de garantie aux logements sociaux.

La population de Kaffrine alerte

Les habitants du Ndoukoumane semblent en avoir assez de la gymnastique quasi rituelle d’officiels en rapport avec la problématique des inondations. Hantés par la peur à cause de l’hivernage qui approche, ils veulent que des solutions durables soient envisagées par le gouvernement avant l’hivernage pour les prémunir des inondations. «Pour une solution durable aux inondations à Kaffrine, nous réclamons un plan directeur d’assainissement des eaux usées et pluviales. Nous supplions le chef de l’Etat d’instruire la société Transrail de sécuriser le remblai de chemin de fer Dakar- Bamako, de nous faire construire de véritables bassins de rétention et de nous doter d’un réseau d’assainissement pour drainer les eaux usées et pluviales», a dit Ousmane Dembelé, porte-parole des populations des quartiers de Kaffrine 2 sud et Diamaguène centre lors d’un point de presse.

Categories: POTINS D'ICONE

About Author