LES PIQUES DE L’AS DE CE VENDREDI

LES PIQUES DE L’AS DE CE VENDREDI

Des cadeaux distribués lors de la 3e édition des rencontres de L’AS

Venus nombreux assister à la troisième édition des rencontres de l’As ou le temps du savoir coorganisée par L’AS Quotidien et le Club Convergences Plurielles hier, à la salle de conférence de l’UCAD II, les étudiants et les élèves venus nombreux attendaient avec impatience le démarrage du quiz une collection de jeux-questionnaires. Cette conférence présidée par l’ancien Recteur, Abdou Salam Sall avait pour thème : «Quelles solutions novatrices pour l’école publique». Étaient présents à cette rencontre des syndicalistes, des spécialistes de l’éducation, des chercheurs, des journalistes, des élèves et étudiants venus d’horizons divers. À cet effet, après les interventions des différents conférenciers, le groupe 3MCOMM éditeur du journal L’AS, de ASSPORT et du site d’informations générales : toutinfo.net a ouvert le jeu de questions pour permettre aux étudiants et élèves venus nombreux, de pouvoir gagner des cadeaux tels que des ordinateurs, des bourses entières, des tickets de transports gratuit Dakar Dem Dikk, des téléphones portables dernières générations (Smarthphones), des tablettes, des dictionnaires, des livres etc. Les questions posées au public étaient des tests de niveau en culture générale comme par exemple le nombre de pays dans le monde, des questions de grammaire, d’orthographe et de conjugaison (verbe seoir par exemple) et la signification des expressions consacrées telles que «rire jaune» etc.

Disparition de 9 pêcheurs à Mbour

Les populations du quartier de Golf sont anxieuses depuis mercredi. En effet, 9 pêcheurs partis en mer pour une durée de 7 jours n’ont pas fait signe de vie depuis le 28 avril. Les familles craignent que le pire ne soit arrivé à leurs enfants. Elles craignent moins le chavirement de leur pirogue que le manque de vivres parce qu’ils avaient prévu une nourriture pour une semaine. Du côté de la marine, on informe que ce n’est que le 8 mai que le propriétaire de la pirogue s’est rendu au niveau des services pour faire la déclaration. Issa Diop ayant attendu ses pêcheurs en vain, a informé les autorités de la marine qui ont entamé les recherches. Mais jusqu’aux dernières nouvelles, il n’y a aucun signe de vie des pêcheurs qui avaient embarqué à bord de la pirogue immatriculée TH 1085MB. Ainsi le capitaine Mamadou Diop et son équipage composés de Pape Malick Ndiaye, Khadim Ndiaye, Amadou Diédhiou, Pape Clédor Diédhiou, Pape Samba Faye, Ousmane Sow, Abdou Faye et Moussa Labo ne sont pas retrouvés. Selon la marine, les pêcheurs étaient aux larges des côtes casamançaises près de l’embouchure qui est très poissonneuses. Or dans cette zone, les vagues sont très fortes et peuvent détruire une pirogue surtout lors que celle-ci n’a pas assez de sécurité pour résister à la violence.

Guy Marius Sagna arrêté

Il est devenu le rat des commissariats. Pratiquement chaque mois, l’activiste, Guy Marius Sagna passe une journée derrière les grilles de la police. Il a été interpellé encore hier à Gorée de l’inauguration de la «Place de l’Europe». Une inauguration qui vaut au maire de Gorée Augustin Senghor, des critiques acerbes sur les réseaux sociaux. A défaut de pouvoir s’opposer à la tenue de la cérémonie, Guy Marius Sagna a tenté de saboter la bâche. Le coordonnateur du mouvement «France dégage» est arrêté avant qu’il ne passe à l’acte par les forces de l’ordre et conduit au commissariat du Plateau.

Conseil constitutionnel «encore incompétent»

Sans surprise, le Conseil constitutionnel s’est déclaré encore incompétent au sujet de la requête introduite par l’opposition pour inconstitutionnalité de la loi sur le parrainage. Dans sa décision rendue publique hier, les sept sages ont soutenu que le Conseil Constitutionnel n’a pas compétence pour statuer sur la conformité avec la constitution de la loi portant révision de la Constitution et adoptée par l’Assemblée nationale le 19 avril dernier. Aussi déclare-t-il incompétent pour statuer sur la conformité avec le Règlement intérieur de l’Assemblée nationale par rapport au vote sans débat de la loi constitutionnelle et de l’adoption de l’amendement qui y a été apporté. Même si elle est déçue par la décision rendue par le Conseil constitutionnel, l’opposition va poursuivre le combat juridique pour l’annulation de la loi sur le parrainage. A ce propos, Pr Amsatou Sow Sidibé annonce la saisine des juridictions supranationales, notamment la Cedeao.

Grand parti

El hadji Malick Gakou s’insurge contre «l’incompétence récurrente » du Conseil Constitutionnel statuant sur le projet de loi relatif au parrainage. Le Grand parti invite l’opposition à mettre en place une Cour constitutionnelle souveraine conformément aux recommandations des Assises Nationales et de la Commission Nationale de Réforme des Institutions. Dans le même sens, Malick Gakou demande aux leaders de l’opposition de renforcer l’unité d’actions et de mener le combat sur le terrain et au niveau international afin d’amorcer les luttes démocratiques idoines pour garantir à notre pays les gages d’un développement harmonieux. Par ailleurs, les militants sont invités à assurer une grande mobilisation à l’occasion du lancement ce samedi à Mbour, de la précampagne du Candidat de l’Espoir, le président Malick Gakou.

Un malade mental tue son grand frère

Ahmadou Bamba Bèye âgé d’environ, 40 ans a été tué hier, par son petit frère, qui lui a asséné un coup de pilon mortel. Les faits ont eu lieu à Andal, un village de la commune de Darou Khoudoss, département de Tivaouane. Selon nos sources, le malade mental a ainsi mis à exécution des menaces qu’il avait proférées à l’endroit de son frère, avec qui, il entretenait parfois des relations heurtées. Il a été interpellé par la gendarmerie de Diogo, qui a ouvert une enquête. Le corps de la victime a été évacué à la morgue de l’hôpital Abdoul Aziz Sy Dabakh de Tivaouane. C’est le deuxième cas d’homicide perpétré par des déficients mentaux. Le premier cas s’était produit récemment à Mékhé, où le nommé Khadim Guèye avait tué la restauratrice Sokhna Mbaye Pouye à coups de coupe-coupe

Jeunes de Pakour

Après deux renvois pour absence de la partie civile, le procès des dix jeunes de Pakour a eu lieu finalement mercredi. Les populations de ces villages se sont mobilisées pour soutenir ces jeunes qui sont envoyés en prison depuis un mois pour leur opposition à l’affectation de 1000 ha à Mamadou Oumar Sall pour un champ de bananeraie. Les deux parties se sont frottées à la barre et le tribunal va rendre le verdict le 16 mai prochain.

Plus de 120 Ipm recensées au Sénégal

Le conseil d’administration de l’institution de coordination de l’assurance maladie obligatoire (Icamo) a adopté le rapport d’activités 2017 ainsi que les documents stratégiques devant mener la nouvelle structure vers une mise en oeuvre effective de ses missions. Selon la directrice de l’Icamo Marie Rosalie Ngom, il y a 129 Ipm connues au Sénégal. Cependant, étant une jeune institution  qui n’est pas très connueet les services attendus de l’Icamo tournent autour du contrôle médical, de la recherche de l’équilibre financier du régime, de renforcement de capacités des acteurs. A l’en croire, beaucoup d’Ipm connaissent des difficultés et c’est le rôle de l’Icamo de venir en aide à ces Ipm à travers un fonds de garantie qui va être bientôt mise en place. Avec ce mécanisme de financement les Ipm versent 2% des cotisations des adhérents. Les 30% de ces cotisations sont utilisés par l’Icamo et les 70% alimentent le fond de garantie.

Un Sénégalais et un indien arrêtés pour trafic de médicaments

La gendarmerie a tapé encore dans le milieu interlope. Les pandores ont arrêté hier, un Sénégalais et un Indien avec un lot important de médicaments. Les deux mis en cause sont en détention dans les locaux de la Section de recherches. En attendant, les pandores poursuivent l’enquête dans l’espoir de faire tomber d’éventuels complices.

Zone nord de Thiès

La zone nord de Thiès, avec son poids électoral qui est la chasse gardée de Rewmi, est actuellement l’objet de toutes les convoitises. Et le pouvoir de Macky Sall, à travers ses responsables locaux, est en train d’y dérouler, pour changer la donne politique. Après leur meeting réussi au centre Don Bosco, les militants et responsables qui soutiennent le Président Macky Sall derrière El Hadji Ousseynou Sène, ont innové en se retrouvant autour de leur leader pour se féliciter mutuellement. Et des témoignages poignants ont été faits à l’endroit d’El Hadji Ousseynou Sène pour son engagement politique, mais aussi les actions sociales qui touchent toutes les couches de la population. A les en croire, il est en train d’élargir les bases affectives de la mouvance présidentielle, en usant de tous ses moyens et sans aucun trafic d’influence. Les responsables et militants ont d’ailleurs sonné la mobilisation pour jouer un rôle de tout premier plan dans la collecte des signatures pour le parrainage du candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar en l’occurrence le Président Macky Sall.

Gendarmerie nationale

Le projet Capp Karangë a été présenté mercredi à l’Etatmajor de la Gendarmerie nationale par le Directeur des transports routiers, Cheikh Oumar Gaye accompagné par le Directeur général de Gemalto Sénégal, Michel Thomas et de la coordonnatrice du bureau de suivi du projet Capp Karangë, Mme Yaye Hindou Sow. Le Général Maïssa Niang, haut commandant de la Gendarmerie nationale et Directeur de la justice militaire, a rassuré la délégation du ministère des Transports routiers que la Gendarmerie va accompagner le projet de dématérialisation et de sécurisation des titres de transport et de changement des plaques d’immatriculation des véhicules de transport. Le Général Niang a invité, toutefois, les responsables du ministère des Transports routiers à mettre l’accent sur la sensibilisation et la communication en direction des publiques cibles pour une bonne connaissance du projet. Aussi, Général Maïssa Niang a insisté sur une bonne formation des forces de sécurité et de défense pour une réussite du projet.

Le patron de 2STV bombardé à la tête de TDS-SA

Le projet de la télévision numérique qui tarde à démarrer va surement prendre son envol dans les prochains jours. Le président de la République, a nommé hier, en conseil des ministres, El Hadji Ndiaye président du Conseil d’Administration de la Société de Télédiffusion du Sénégal (TDS-SA). Le patron de 2STV, El Hadji Ibrahima Ndiaye va ainsi piloter le conseil d’administration de TDS-Sa.

Le Sénégal se classe 1er en Afrique

En matière de gouvernance et de transparence des Industries Extractives (ITIE), le Sénégal domine l’Afrique et occupe une excellente position dans le classement mondial. Le Sénégal est premier africain et troisième au niveau mondial derrière les Philippines et le Timor. Le président Sall s’est réjoui des progrès du Sénégal suite à l’évaluation de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE). Il instruit le gouvernement à poursuivre les efforts entrepris, qui valent à notre pays ce rang.

Categories: POTINS D'ICONE

About Author