TCHEY Ousmane SONKO dans ses éternelles prouesses à la José Bové, le célèbre altermondialiste européen toujours prompt à « se trouver en contradiction avec… l’Institution » (ici c’est l’Opposition classique pour le député sénégalais) !

TCHEY Ousmane SONKO dans ses éternelles prouesses à la José Bové, le célèbre altermondialiste européen toujours prompt à « se trouver en contradiction avec… l’Institution » (ici c’est l’Opposition classique pour le député sénégalais) !

En refusant d’être embarqué par les Decroix, Lamine Diallo, Pape Diop, Gakou et compagnie, et d’appeler à manifester ailleurs qu’à Dakar et son Assemblée nationale trop bien protégée par les services de l’ordre, Sonko prend ses distances avec ses « frères contestataires ». La raison invoquée est simple : pendant qu’on utilise pour chair à canon les sénégalais d’en-bas, les enfants ou parents de ces… Opposants de luxe (ils sont presque tous milliardaires ou multimillionnaires) se la coulent douce dans leurs châteaux de Dakar, Yenne, Toubab Dialao et Senndou. S’ils ne sont pas ailleurs dans le monde pour ramasser les dividendes tirées des investissements opérés pendant qu’ils étaient au cœur du pouvoir durant ces 15 dernières années. Qui est fou ? Le Sénégal est trop petit deh ! Pour une fois au moins, je suis d’accord à 100% avec le député (révélateur invétéré des secrets professionnels). Nous n’avons pas besoin de tout ce brouhaha pour décliner nos ambitions ou exprimer notre patriotisme. Pourquoi tout ça pour ça ! Et puis, chat échaudé doit craindre l’eau froide. Notre compatriote Tounkara de 2STv bénéficie d’une rencontre quotidienne avec le peuple à travers le petit écran depuis des années et il ne s’en est pas privé pour tester son aura électorale. 32 000 signatures aux législatives et moins de 10 000 suffrages exprimés en sa faveur à l’issue du scrutin. Il ne bénéficie même pas du plus fort reste (le Sarakh électoral) pour entrer dans l’hémicycle. Voilà un cas fort symbolique pour illustrer la maturité du peuple qui sait faire la différence entre les candidats sérieux et les buzzmen. Nest-ce Me Adama GUEYE ? Alors, parrainage ou pas, les dès sont déjà jetés. Il va être difficile, très très difficile même pour ne pas dire impossible (je ne suis pas un cartomancier !) d’ôter de la bouche des populations les mets si succulents du PSE. Des forages et pistes partout, bourses familiales, routes goudronnées, inflation maîtrisée, gaz et pétrole découverts (et ça va produire à satiété), foyers religieux honorés, infrastructures universitaires et sportives dignes des grandes puissances, … La liste est aussi longue que les 140 km… d’ILA TOUBA. Akassa ! Alors chers compatriotes, suivons le député Sonko, restons chez nous et faisons confiance au peuple. Les attentes populaires sont plus économiques que politiciennes. Économisons alors nos deniers publics. Vive la République !

Iboundoye Diender

About Author