Vent de révolte à Rewmi : Badara Gadiaga reproche à Idy d’avoir transformé le séminaire des cadres en « congrès sans débat »

Vent de révolte à Rewmi : Badara Gadiaga reproche à Idy d’avoir transformé le séminaire des cadres en « congrès sans débat »

Devoir de Vérité, par Principes et Convictions!

-Je ne comprends pas que le Séminaire des Cadres de Rewmi ait été travesti en Congrès sans Débat.

-Je ne comprends pas qu’au moment où je m’apprête à faire face au machiavélique et bas projet de parrainage et tripatouillage de la constitution du Sénégal par le président Macky Sall pour des intérêts et calculs bassement politiciens, que les statuts de mon propre parti soient au même moment biaisés, foulés du pied et  » déchirés  » devant moi dans un congrès Tanorisé.

-Je ne comprends pas cette Résolution unilatérale de changer les couleurs du parti, l’organigramme du parti, et plafonnant l’âge de la jeunesse du parti à 40 ans sans concertation aucune.

-Je ne comprends pas l’arrêt brusque, sans raison recevable, impérative et urgente de la mission de la commission des renouvellements de l’instance jeune du parti décrété par le président dudit Parti.

-Je ne comprends pas la nomination arbitraire et anti démocratique des deux secrétaires nationaux chargés des jeunes,sans prise en compte des conclusions de la commission mandatée à cet effet et mise en place par le président du parti lui même.

-Je ne comprends pas cette investiture théâtrale improvisée dans une salle de moins de 200 personnes présélectionnées, triées sur le volet pour un candidat de la trempe d’Idrissa Seck Espoir de tout un peuple.

Me revoilà une fois de plus devant l’histoire pour prendre la lourde responsabilité avec ou sans soutien afin d’honorer la mémoire de Feu Bathie Gadiaga qui était toujours prompt de dire la vérité en toute circonstance et quelqu’en soit la répulsion des uns et des autres.
Tout en rappelant que le seul refuge sur terre reste la droiture.
Nonobstant toute l’admiration et l’affection que je nourris envers le Président Idrissa Seck, il est de mon devoir aujourd’hui de tirer la sonnette d’alarme pour que dans ce parti qui est Nôtre les décisions soient JUSTES EFFICACES ET AMBITIEUSES. Je ne peux le voir dévier des valeurs sur lesquelles les sénégalais l’attendent pour une démocratie participative et concertée.

Je me battrai toujours pour que la démocratie, la concertation et le respect mutuel règnent au Sénégal mais aussi et avant tout dans mon parti, le REWMI.

 

Badara GADIAGA
Conseiller à la mairie de Grand Dakar
Conseiller à la ville de Dakar
Fils spirituel du Président Idrissa SECK

Categories: POLITIQUE
Tags: Badara, Gadiaga

About Author