CHEIKH BAMBA DIÈYE DU FSDBJ : «Le règne de la terreur ne peut rimer avec la démocratie»

CHEIKH BAMBA DIÈYE DU FSDBJ : «Le règne de la terreur ne peut rimer avec la démocratie»


Le leader du Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubël (Fsd/Bj), Cheikh Abiboulaye Dièye, a qualifié, avant-hier à Thiès, le projet de loi sur le parrainage de menace sur la démocratie sénégalaise. Il demande son retrait ‘’pur et simple’’.

Alors que le vote du projet de loi portant sur le parrainage se précise, avec son examen dès ce lundi par les députés, Cheikh Bamba Dièye s’attarde sur les conséquences qu’il peut engendrer. D’après le candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2012, si cette loi venait à passer, il n’y aurait plus de justice dans ce pays. C’est pourquoi il appelle à une mobilisation citoyenne pour pousser le président Sall à abandonner son projet.

‘’La question du parrainage dépasse les contrées nationales et constitue une menace terrible sur la démocratie sénégalaise. Un règne de la terreur ne peut pas rimer avec la démocratie. Nous devons nous tenir prêts, parce qu’il y a un prix à payer pour préserver cette démocratie. Si cette loi passe, il n’y aura plus de justice dans ce pays et on n’aura que des leaders fantoches. Donc, il nous faut un minimum de solidarité pour faire face à Macky Sall’’, a lancé le leader du Fsd/Bj.

Cheikh Bamba Dièye, qui rencontrait ce samedi les membres de la plateforme ‘’Fipu, Jog Jotna’’ lancée le lundi 9 avril pour pousser le chef de l’État à surseoir à son projet de loi portant sur le parrainage, accuse le président Sall d’être le ‘’phénomène déclencheur’’ de cette affaire. Selon l’ancien ministre de la Communication, le chef de l’Etat a une volonté délibérée de ‘’disloquer et de détruire’’ le processus électoral. ‘’Il veut nous imposer quelque chose qui est contraire à nos acquis démocratiques et aux luttes que les citoyens de ce pays ont menées. J’en appelle à tous les citoyens, aucun Sénégalais ne devra accepter son coup d’État constitutionnel. Aucun d’entre nous ne devra dormir le lundi et le jeudi. Nous devrons rester mobilisés pour lui barrer le chemin’’, a lancé Cheikh Bamba Dièye.

L’ancien maire de Saint-Louis rappelle qu’en 2011, le président Sall était de toutes les batailles pour contrecarrer le projet de l’ancien président Abdoulaye Wade (2000-2012) qui devait lui permettrait de sortir vainqueur, dès le premier tour de la présidentielle, avec seulement 25 % du suffrage. Bamba Dièye de rappeler au chef de l’Etat ces propos d’alors : ‘’Un ordre absolument inique, injuste qui déstabilise ce pays et met en mal la sécurité des citoyens, aucune force de police, aucune armée nationale et républicaine ne devra l’accepter.’’

‘’Retrait pur et simple’’ de la loi

Puisque le chef de l’État a ‘’oublié ce qu’il disait’’, le patron du Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubël (Fsd/Bj) invite les forces vives de la nation et l’ensemble du peuple sénégalais à s’organiser autour d’un seul bloc pour faire face ‘’à leur ennemi Macky Sall qui veut que le Sénégal cesse d’être une démocratie’’. Dans ce combat pour le retrait de cette loi portant sur le parrainage, Cheikh Bamba Dièye demande au peuple sénégalais de ne rien attendre des parlementaires, afin que la bataille ne soit pas perdue d’avance.

‘’Après ce que nous avons subi sur la carte électorale, les élections législatives, le référendum, qu’allons-nous attendre encore de cet État ? Nous n’avons pas élu Macky Sall pour entrer dans une dictature’’, a-t-il martelé. Avant d’adresser un sévère réquisitoire au chef de file de l’Alliance pour la République (Apr). ‘’C’est lui qui nous a habitués à ne jamais respecter ses engagements. Il avait promis de réduire son mandat de sept à cinq ans. Il avait promis d’asseoir la rupture. Il avait promis d’asseoir une démocratie réelle et plurielle. Il avait promis de régler les conditions pour une compétition saine. Nous sommes en danger, parce que, quand quelqu’un est capable de vous mentir froidement, vous ne pouvez plus être en sécurité’’, a fulminé Cheikh Bamba Dièye, affirmant que l’unique solution pour Macky Sall, c’est un ‘’retrait pur et simple’’ de ce projet de loi portant sur le parrainage.

Gawlo.net (La Cloche)

Categories: POLITIQUE

About Author