Édito : Faire descendre la tension

Édito :  Faire descendre la tension

Notre pays a célébré le 4 avril dernier l’an 58 de son accession à la souveraineté internationale. Plus d’un demi – siècle de vie. Une nation construite par des hommes et femmes de valeurs dont certains ne sont plus de ce monde. Bref, la plupart des acteurs qui ont été au combat ont tiré leur révérence après une vie bien remplie au service de la Nation. Aujourd’hui, c’est un jeune président né après les indépendances qui dirige ce pays qui a traversé bien de crises sans jamais plonger dans une guerre civile. Ce qui nous unit étant plus tangible que ce qui nous divise. Cette division est souvent justement l’œuvre de la politique comme partout dans le monde. Si certains pays peuvent se permettre une certaine ligne de fracture, cela ne doit pas prévaloir dans un pays qui est en construction et dont l’ambition est de se hisser au rang des pays émergents. Une ambition qui pourrait être freinée si on ne prend pas le temps de se parler et s’écouter. Il n’est point besoin d’être expert pour se faire à l’idée que l’on va vers des confrontations qui pourraient hypothéquer la belle vision du chef de l’État. Le pays va vers des élections qui seront les plus disputées de l’histoire du pays. Mais à quelques mois de ces consultations, les nerfs sont à fleur de peau avec la nouvelle donne que constitue le parrainage. C’est maintenant qu’il faut se parler, discuter pour trouver un terrain d’entente. Faire en sorte que quel que soit le résultat qui sortira des urnes, le soir du 24 février 2019, que le pays se remette au travail. C’est dans les cordes du pouvoir comme de l’opposition. Le Sénégal étant un et indivisible, l’on ne doit pas se payer le luxe d’une déchirure qui pourrait plonger le pays dans une spirale de violence qui pourrait hypothéquer nos chances d’être au rendez – vous des pays émergents. Opposition et pouvoir ont l’impérieux devoir de se parler pour faire descendre la tension qui prévaut actuellement. N’étant pas des démiurges, personne ne peut présager de ce que demain sera fait. Mais tout le monde sait comment une ligne vers la paix se construit.

 

 

 

 

 

 

Gawlo.net (M. S.)

About Author