Accès à l’énergie dans la zone Sahelo-Saharienne : La BAD débloque 12 milliards de dollars

Accès à l’énergie dans la zone Sahelo-Saharienne : La BAD débloque 12 milliards de dollars
Pour fournir de l’électricité aux 250 millions de personnes vivant dans la zone sahélo-saharienne et n’ayant pas accès à l’énergie, la Banque africaine de Développement (Bad) a décidé de casser sa tirelire. D’autant qu’elle va injecter la somme de 12 milliards de dollars dans le programme dénommé «Desert to Power». Ce projet a été lancé au Sénégal qui fait figure de pionnier dans la consommation d’énergie solaire en Afrique au sud de la Grande Muraille verte.

La démographie des 11 pays membres de la zone sahélo-saharienne et de la  Grande Muraille verte est estimée à 400 millions d’habitants. Malheureusement, les 250 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité. Une situation qui indispose la Bad qui, à travers son programme «Desert to Power», compte transformer le désert en énergie et permettre aux centaines de millions de personnes d’être éclairées. A cet effet, l’institution financière panafricaine a décidé de mobiliser 12 milliards de dollars, durant la période 2016-2020 pour soutenir ce projet. «Cet espoir de mobilisation des ressources devra être accompagné de l’expertise, mais aussi des nouvelles technologies pour pouvoir faire un projet innovant. Ce sera une occasion de toucher les zones rurales où l’énergie est rare et où vivent les 60% de la population totale de cette zone qui ne dispose pas d’électricité», a expliqué Serge-Marie N’Guessan, représentant résident de la Bad au Sénégal. «Ce programme est né du constat selon lequel il existe un énorme potentiel inexploité pour l’énergie solaire dans la partie sahélo-saharienne. Ces pays, et le Sénégal en particulier, ont un taux d’ensoleillement parmi les plus élevés au monde», soutient le sieur N’Guessan qui a tenu à expliquer le choix du Sénégal pour la présentation du programme «Dsert to Power». A l’en croire, «le Sénégal est un pionnier dans la consommation de l’énergie solaire en Afrique, au sud de la Grande Muraille Verte». A ce sujet, il cite la centrale de Tobène Power qui a une capacité de 105 mégawatts ainsi que celles de Bokhol et de Malicounda.

Fournir de l’électricité à la plus grande majorité

Ces réalisations constituent, de l’avis de Serge-Marie N’Guessan, des actions concrètes traduisant la volonté des autorités sénégalaises de fournir de l’énergie durable aux populations, surtout celles rurales. «La Bad fera tout pour que l’énergie pour tous devienne une réalité en Afrique. C’est un programme phare qui va nous permettre de réaliser de grandes ambitions. Nous comptons, avec nos partenaires, réussir ce pari de fournir de l’électricité à la plus grande majorité de la population africaine», a promis le représentant résident de Bad à Dakar.

Grâce à ce programme, l’industrie locale pourra se développer. A rappeler que la zone sahélo-saharienne est composée du Sénégal, de la Mauritanie, du Tchad, du Niger, du Mali, de l’Érythrée, du Djibouti, du Nigeria, de L’Éthiopie, du Soudan et du Burkina Faso.

Gawlo.net : Amadou Thiam (L’As)

Categories: ECONOMIE
Tags: BAD

About Author