AFFAIRE DE KHOSSANTO DEVANT LE TRIBUNAL MILITAIRE : LE PROCUREUR REQUIERT 01 AN AVEC SURSIS CONTRE LES DEUX DOUANIERS


Courant février 2017, le jeune Yamadou Sagna a trouvé la mort dans le site d’orpaillage de Khossanto (Kédougou) lors d’affrontements entre populations et douaniers. Presque un an après le drame, les deux douaniers accusés du tir fatal, Cosso Fall et Maguette Sène, ont comparu devant le Tribunal militaire pour répondre du délit d’homicide involontaire dans l’exercice de leurs fonctions. Le Procureur a requis une peine d’un an avec sursis contre les deux gabelous incriminés. C’était le vendredi 30 mars devant le Tribunal militaire au moment de la délibération de l’affaire Khalifa Sall. D’ailleurs, c’est pour cela que le procès des pauvres douaniers est passé inaperçu alors que l’affaire avait défrayé la chronique au point de pousser le ministre de l’Intérieur d’alors à aller à Kédougou pour s’agenouiller devant les notables et jeunes en colère. Mission? Calmer les populations et demander… pardon au nom de l’Etat. Souhaitons qu’un verdict d’apaisement soit prononcé contre ces douaniers qui n’ont fait que leur travail de défense de l’économie nationale face à des contrebandiers.
Gawlo.net (Le Témoin)

Previous SOUILLURE
Next LES ENSEIGNANTS REFUSENT LES 5 MILLE DU PRÉSIDENT