MBAYE GUEYE PREMIER : «Pour avoir tenu tête à un champion comme Balla Gaye 2, Gris Bordeaux a le droit de jubiler»

MBAYE GUEYE PREMIER : «Pour avoir tenu tête à un champion comme Balla Gaye 2, Gris Bordeaux a le droit de jubiler»
Mbaye Guèye est satisfait de son poulain Gris Bordeaux. A l’en croire, le troisième Tigre de Fass a livré le duel qu’il attendait de lui et c’est normal qu’il jubile. Quant à Balla Gaye 2, l’ancien Tigre de Fass souligne qu’il est sur la bonne voie, mais il lui rester à travailler sa condition physique, dit-il.

La défaite de Gris
«Ça a été un combat plaisant, mon poulain a perdu aux pénalités, c’est donc une satisfaction.  Il a livré un duel à la hauteur de l’évènement. Gris Bordeaux savait que ce combat était capital, il a bien contenu son adversaire. Balla Gaye est un lutteur comme les autres, mais si un lutteur parvient à lui tenir tête, il a le droit de jubiler. Il a le droit d’être content, car c’est un grand champion qui a tout gagné dans ce sport. Le seul bémol, c’est l’arbitrage. Je dirai que c’est l’arbitre qui a gâché la fête. Il a donné des avertissements sans raison et cela nous a porté préjudice. C’est anormal. Durant 15 mn, les lutteurs ont livré un combat énorme et Balla Gaye aurait dû écoper d’avertissements. Il a non seulement fait exprès de rester sur la place de son adversaire qu’il a refusé de céder, mais il est sorti deux fois de l’enceinte. Sans oublier son protège-dent qui est sorti trois fois de sa bouche. Tout cela nous conforte qu’on aurait pu l’avertir plusieurs fois».

Sa prestation
«Une prestation positive, car il a livré un duel magnifique (dafa bëre, bëre bu rafet), il a encaissé des coups, mais il en a aussi donné, c’est ça le sport. On lui a dit de lutter et il l’a fait. Nous sommes très satisfaits de lui. Dans ce combat, on lui avait conseillé  de lutter, car Balla Gaye 2 allait privilégier la lutte, il a répondu à son adversaire sur le terrain.  Gris Bordeaux a fait deux tours chez Ardo, malgré tout, il a tenu le choc jusqu’au bout. Gris Bordeaux est meilleur que Balla Gaye sur le plan de la bagarre. Il voulait simplement prouver à son adversaire qu’il n’est pas meilleur que lui en lutte. Nous lui rendons un grand hommage. Ce combat et celui qu’il avait livré contre Antoine Bakhoum font partie des meilleurs de sa carrière».

Son avenir
«Il a encore de beaux jours dans l’avenir. Gris Bordeaux peut lutter avec tout le monde. Il peut prendre les jeunes comme il peut affronter les ténors. Donc, ce n’est pas un problème. Cette défaite n’enlève rien à son statut, je dis bien rien. Nous sommes prêts à affronter celui qui se dressera sur notre chemin. On ne fait de fixation sur personne, mais on prendra l’adversaire qui rentre dans nos plans.  C’est le camp adverse, notamment avec Aziz Ndiaye, le maire de Guédiawaye (Aliou Sall), qui a envenimé les choses en offrant des millions à Balla Gaye et nous avons battu le rappel des troupes. Tout Dakar s’était levé comme un seul homme samedi pour la gagne. Maintenant, c’est fini, il y avait de la tension, mais c’est terminé. Ce n’est que du sport.

Retour de Balla Gaye 2
«S’il s’agit que de la lutte, personne n’est plus fort que lui. Balla Gaye 2 est certes revenu au premier plan, mais il lui reste beaucoup à faire. Il a manqué de condition physique et pour combler ce gap, il faisait des déplacements à gauche ou à droite. Il luttait par séquence, alors que d’habitude, il enchainait tout, mais il reste un lutteur courageux, pétri de talent. Il doit continuer sur cette lancée, car il est sur la bonne voie».

Gawlo.net (Les Echos)

Categories: SPORT
Tags: Guèye, MBAYE

About Author