FORCING

FORCING

Tout ou presque semble leur réussir. Depuis qu’ils sont là, il ne s’est rien passé  qui pourrait  faire  qu’ils aient la peur aux tripes. Si, si, le président Sall a été « caillassé » au temple du savoir. Rien que ça ! Depuis lors, il semble bien mener son troupeau si bien qu’il s’autorise  de dormir. L’opposition est tenue en respect par la flicaille. Gare à celui qui ose franchir la ligne Maginot. Même les turbulents étudiants font moins de bruit que dans le passé. Bref, avec le président Sall, pas de temps pour s’amuser, il mène son monde à la baguette. Tant pis pour ceux qui ne sont pas d’accord avec lui. Il s’en  taponne de leurs états d’âme comme quand il appelle au dialogue et  que l’opposition significative  boude. Ses  humeurs comme sa parole restent changeantes.  Ce n’est pas lui qui a inventé ce fameux ‘’waqh waqhet’’. On ne se refait pas ! Alors que l’opposition marque son désaccord sur le parrainage et que les acteurs appellent à de larges concertations, il  tient à son idée qu’il trouve être  la meilleure pour notre belle démocratie si chahutée.  Allez, rompez, y a rien à voir !   Les autres auront beau protester, il ne s’en fera pas. Le temps est pour sa réélection. Le dernier acte en date posé ?  Le vaste mouvement dans l’administration territoriale. Pendant ce temps, plutôt que de se faire entendre, l’opposition fait dans la bouderie en adoptant  la politique de la chaise vide. Une fade image avec une Assemblée  nationale monocolore. Quel recul!!

 

 

Gawlo.net (M. S.)

Categories: BLOG MADIOR SALLA
Tags: FORCING

About Author