Rebondissement dans l’affaire PCCI

Rebondissement dans l’affaire PCCI
Il y a eu un rebondissement et pas des moindres dans le dossier des jeunes qui travaillent pour le compte des sociétés de téléphone via PCCI. A la suite de notre papier décrivant les difficiles conditions de vie des employés qui ne sont pas payés à la fin du mois, la société de téléphone Orange a réagi . Orange, dit-on, a dépêché un huissier à PCCI, pour faire constater ce que nous écrivons. Nous n’en diront pas plus «nak», parce que, selon des informations, la boîte aurait demandé qu’on laisse la régler quelques détails pour pouvoir payer deux mois des arriérés de salaires. Vivement que ce soit fait, parce que «nak» avec les fêtes pascales, l’argent, c’est plus qu’un luxe…
Gawlo.net (Les Echos)

Tags: PCCI

About Author