Rassurance

Rassurance
Que faut-il attendre de l’enquête en cours sur le crash de l’hélicoptère MI 17 de l’Armée sénégalaise, dans la mangrove de Missirah? La lumière, rien que la lumière, toute la lumière. D’abord, par respect pour l’âme de la dizaine de personnes décédées dans cet accident regrettable et dont les parents n’ont pas encore fini de pleurer. En suite pour situer les responsabilités entre les différents protagonistes ayant eu à intervenir dans l’organisation de ce déplacement. Que le ministre des Forces armées ait d’autorité décrété un bon entretien de nos aéronefs militaires, soit. Pourvu simplement que le confirme l’enquête en cours, menée par les pandores de la Section de Recherche de la Gendarmerie. Néanmoins, ce témoignage public du Directeur général du Groupe Futurs Médias, sous forme de chronique sur la Rfm, est comme un cheveu dans la soupe, prévenant toute velléité de délivrer un chèque en blanc aux forces armées dans le crash de cet hélicoptère. Selon Mamoudou Ibra Kane, deux jours avant l’accident, il s’est rendu au Fouta à bord du même appareil. Et si le journaliste loue le professionnalisme de l’équipage, il dit n’avoir pas été rassuré par l’appareil. Dont acte.

Gawlo.net : Waa Ji (Les Echos)

Categories: CHRONIQUE
Tags: Rassurance

About Author