TOUS COUPABLES !

TOUS COUPABLES !

Face à la récurrence des meurtres d’enfants, l’opinion publique commence à prendre en question ce problème devenu si crucial. Chaque citoyen  ayant certainement peur que son enfant soit le prochain sur la liste macabre.  En tout cas, la psychose s’est installée dans le pays. Mais si nous en sommes arrivés là, la responsabilité doit être partagée entre la famille et  ceux qui sont chargés de notre sécurité et qui ont failli dans leur mission régalienne. Depuis très longtemps, face à la crise, la famille sénégalaise  a démissionné de ses responsabilités parentales. On ne surveille plus nos enfants qui ont leur quartier dans la rue.  Dans certains coins du pays, on peut rencontrer ces chérubins dehors en des heures indues de la nuit.  Et si on se rend compte de leur absence, c’est à l’heure du déjeuner ou du diner. D’ailleurs, ils ont leur quartier dans la rue très tôt le matin, disputant  la route avec les automobilistes.  Des enfants à peine sevrés et qui sont laissés à la rue sans aucune surveillance d’une personne adulte. Comment un enfant de moins de trois ans peut se trouver seul dans la rue jusqu’à être la proie de criminels ? Il faut reconnaitre que quelque part, la famille a failli face à son devoir de surveillance et de protection de l’enfance. Si on n’est pas en mesure de  surveiller nos enfants et de les protéger, pourquoi en faire ? Mais on reste trop fataliste avec  l’idée que c’est le Bon Dieu qui les nourrit. Cette vision idéaliste  fait que des enfants, qui n’ont pas cherché à naitre, sont laissés à eux –mêmes sans aucune protection. Mal nourris, mal fagotés, ils prennent possession de la rue où ils sont la proie de déviants. S’ils ne sont pas violés, ils sont tués. L’Etat a certes le devoir de protéger ses citoyens, mais la famille a la responsabilité sur ses enfants. Tout autant que le criminel qui ôte la vie à un môme, la famille reste également coupable pour son manque de surveillance. Si chaque parent prenait ses responsabilités, il y aurait certainement moins de crimes. Face à ces actes barbares qui plongent le pays dans un deuil permanent, nous sommes tous interpellés. Il est impératif que la famille garde un œil protecteur sur ces innocents  qui n’ont pas demandé à naitre.  Si tout le monde joue son rôle, l’enfance s’en portera mieux.

 

 

Gawlo.net (M. S.)

Tags: COUPABLES !, TOUS

About Author