Avis de tempête


A près d’un an du premier tour de l’élection présidentielle du 2′ février 2019, c’est une guerre de partisans qui est engagée entre le pouvoir du Président Macky et l’opposition, particulièrement l’Initiative pour les élections démocratiques (Ied). Il n’existe aucune ligne de front nette entre les deux forces en présence, ce qui ne sera possible qu’en cas de probable second tour. Aujourd’hui, c’est une bataille de harcèlement qui s’est engagée, avec une majorité qui pose inéluctablement des actes allant  dans le sens du contrôle effectif des candidatures par un parrainage pour tous. En face d’elle, avec une longueur  de retard, l’Ied fait dans la réactivité, tentant vaille que vaille de s’opposer à ce qu’elle considère comme une forfaiture. Et même si des candidats se sont déjà déclarés, ce sont les règles du jeu qui constituent la principale pomme de discorde actuellement. Et dans ce pays de yoyo entre le camp d*u Président Sall et l’opposition, les populations vont devoir trancher avant l’heure de l’échéance électorale. L’enjeu, désormais, c’est la réponse qu’elles donneront à cet appel à un second 23 juin auquel les convie l’Ied. Avis de tempête.

Gawlo.net : Waa Ji (Les Echos)

Previous Revue de Presse Rfm du Vendredi 23 Mars 2018 Avec Mamadou Mouhamed Ndiaye
Next TOUS COUPABLES !