Avers et revers

Avers et revers

Le Président Wade est d’une constance désarmante, malgré son âge avancé. Il allie toujours la rigueur du mathématicien à la sensibilité du père. Et c’est grâce à ses connaissances scientifiques qu’il a défloré le «tour de passe-passe» du gouvernement à travers le pseudo audit du fichier électoral par des experts, dont nous-même disions ici qu’ils n’ont accompli que ce qu’on leur a demandé de faire. Ce que confirme le pape du Sopi, informé que les termes de référence de la mission ont été déterminés par le régime. Mais, le revers de la médaille avec le leader du Pds, c’est son obsession à vouloir faire de son fils Karim un présidentiable, en lui léguant ce parti que lui-même a porté à bout de bras pendant un demi-siècle. Le projet de vente de cartes, dont la commission en charge est composée d’inconnus au bataillon du Sopi, ulcère légitimement tous les caciques du parti libéral. Et le risque, si l’on n’y prend garde, c’est que le grand vautour qui plane au-dessus des têtes parvienne à s’emparer d’un grand nombre d’ouailles désemparés. Pourvu que Njomboor, si loin du théâtre d’opération, en prenne pleine conscience et change de fusil d’épaule.

Gwalo.net : Waa Ji (Les Echos)

Categories: CHRONIQUE
Tags: Avers, ET, revers

About Author