Congrès FN : opération diversion réussie pour Marine Le Pen

Congrès FN : opération diversion réussie pour Marine Le Pen

VIDÉOS. La proposition d’un nouveau nom et la présence de l’ex-conseiller de Trump Steve Bannon ont détourné l’attention des nombreux problèmes de Marine Le Pen.

PROFITEZ DE VOTRE ABONNEMENT À PARTIR DE 1,50€C’est un séisme politique. Marine Le Pen a proposé dimanche un nouveau nom pour le Front national, parti créé en 1972 dont elle a pris la tête après le (relatif) retrait de son père en 2011. À l’issue d’un discours de plus d’une heure, écrit par son conseiller Philippe Olivier et répété avec Catherine Griset, son ancienne collaboratrice au Parlement européen, mise en examen dans le cadre de l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs qui pèsent sur le parti frontiste, elle a proposé « que le Front national devienne le Rassemblement national ».

Si ce nom, qui était celui du parti de Jean-Louis Tixier-Vignancour, dont son père fut directeur de campagne lors de l’élection présidentielle de 1965, ne respire pas la nouveauté ni l’originalité, il aura au moins eu le mérite de détourner l’attention des journalistes, des militants frontistes et surtout des électeurs des faiblesses qui empoisonnent la vie du FN : la perte de légitimité de Marine Le Pen depuis son débat raté, ses poursuites judiciaires, la concurrence extérieure de Marion Maréchal-Le Pen, le parasitisme de son père, les ennuis financiers, etc.

Lire aussi Marion Maréchal-Le Pen, OPA sur la droite

Categories: INTERNATIONAL
Tags: Le Pen, Marie

About Author