Héritage de Johnny : quand les « ex » se serrent les coudes

Héritage de Johnny : quand les « ex » se serrent les coudes

Pour l’honneur de leurs enfants, Sylvie Vartan et Nathalie Baye ont décidé de s’allier contre la dernière épouse du rockeur, de plus en plus isolée.

C’est désormais l’union sacrée. Il aura fallu une guerre familiale pour rapprocher comme jamais les deux ex-femmes de Johnny Hallyday. Interrogée su r France Info, Sylvie Vartan s’est montrée solidaire de Nathalie Baye, qui est récemment sortie de son silence pour contrer Læticia, en soutenant Laura et David, sans distinction. « Je crois que Nathalie est tout à fait légitime pour parler de sa fille, qui a beaucoup souffert aussi », a estimé la chanteuse au micro de nos confrères. « Elle parle d’ailleurs de mon fils aussi, comme moi je soutiens Laura évidemment, car nous avons vécu avec cet homme, nous l’avons aimé », a relevé Sylvie Vartan, rappelant au passage le couple de légende qu’elle a formé avec Johnny. « Moi, j’ai partagé toute ma jeunesse, j’ai grandi avec lui, aux yeux de tous, malgré moi, malgré lui… Cela a créé un lien de complicité, d’amitié avec les gens, et ça, les gens ressentent ce qui est vrai et ce qui est trafiqué. Ce qui compte, c’est le bonheur que l’on a de chanter, parce que ça lave la tête de tellement de saletés, de commérages, d’envies… »

Lire aussi Nathalie Baye : pourquoi elle passe à l’attaque

Respect mutuel

Sylvie Vartan et Nathalie Baye se sont toujours respectées, même si chacune a son clan bien distinct, comme c’est finalement le cas pour les différentes familles de Johnny. Les deux femmes n’ont pas été frontalement en rivalité : quand Johnny Hallyday rencontre l’actrice estampillée « rive gauche », au début des années 1980, il est déjà divorcé de Sylvie Vartan. Elle-même croise à l’époque la route du producteur Tony Scotti, le nouvel homme de sa vie, qu’elle épousera en 1984. Plus tard, la chanteuse reconnaîtra même que de toutes les ex de Johnny, c’est Nathalie Baye qu’elle préfère et dont elle se sent « le plus proche ».

 

Toutes deux ont d’ailleurs marqué les Français en s’asseyant sur le même banc pendant les obsèques en l’église de la Madeleine, avec leurs enfants, tandis que Læticia et ses filles occupaient celui d’à côté – une curieuse géographie qui annonçait la future bataille rangée pour l’héritage. On sait aujourd’hui que Laura et David pressentaient un mauvais coup et préféraient rester au côté de leurs mères respectives – ils ont même refusé une photo officielle commune avec la veuve du rockeur… Autre image forte : Nathalie et Sylvie également côte à côte en haut des marches de la Madeleine, pour saluer une dernière fois le cercueil blanc de la star.

Lire aussi Affaire Hallyday : le showbiz choisit son clan

« Vraie douleur et grande injustice »

Aujourd’hui, les voilà à nouveau soudées dans un seul objectif : soutenir leurs enfants, qui contestent le testament de leur père, celui-ci faisant de Læticia l’unique légataire. « David et Laura, artistes eux-mêmes, se voient refuser ne serait-ce que le droit d’écouter le projet d’album posthume de leur père, s’insurge Nathalie Baye dans son communiqué. Être nié dans cette filiation artistique est reçu comme une vraie douleur et une grande injustice. » Même discours du côté de Sylvie Vartan sur le plateau de Laurent Delahousse, lorsqu’elle dit avoir « beaucoup de mal à croire » que l’homme qu’elle a connu « ait pu réécrire son histoire, renier son sang et son histoire en ne donnant pas le droit moral à ses enfants [sur son œuvre, NDLR] ». Une question qui sera examinée par la justice dès le 15 mars prochain.

Lire aussi Sylvie Vartan « ne croit pas » que Johnny Hallyday ait pu déshériter ses enfants

En attendant, tout cela ressemble à une vraie offensive médiatique, chacune des ex prenant la parole pour relayer l’autre. « Elles ne se sont pas concertées, affirme pourtant un proche de Nathalie Baye. Il y avait juste un ras-le-bol, une volonté de rétablir les faits et soutenir les enfants. » Si l’on en croit le magazine Gala, David et Laura travailleraient conjointement dans cette bataille et se parleraient très régulièrement au téléphone. Avec leurs mères jamais loin, prêtes à mordre. Nathalie Baye devrait désormais se montrer plus discrète, question de pudeur et de caractère. Mais Sylvie Vartan n’a pas dit son dernier mot et entend bien occuper le terrain : son dernier spectacle s’arrache, elle vient d’ajouter une date au Grand Rex (le 14 avril), toujours avec un hommage de 30 minutes à Johnny, et elle devrait se produire en France cet été et à l’automne. De quoi mobiliser l’attention et occuper le terrain dans cette longue bataille qui s’annonce…

 

Categories: PEOPLE
Tags: de, Héritage, Johnny

About Author