Nathalie Baye : pourquoi elle passe à l’attaque

Nathalie Baye : pourquoi elle passe à l’attaque

Silencieuse jusqu’ici, la mère de Laura, qui a vécu trois ans aux côtés de Johnny, a décidé de sortir l’artillerie lourde contre Læticia. Voici pourquoi.

Selon son entourage, si Nathalie Baye brise aujourd’hui le silence, c’est parce que la coupe est pleine. « Elle ne peut plus laisser faire et laisser dire, explique au Point son ex-agent et ami Dominique Besnehard, qui a lui-même pris fait et cause pour Laura Smet. Tout cela prend des proportions terribles, on dit tout et n’importe quoi, elle veut donner sa vérité, quitte à être incisive. Pour elle, le combat n’est pas d’ordre financier, Nathalie Baye n’a jamais été une femme d’argent. Mais un combat d’ordre moral : elle ne comprend pas que les aînés ne puissent pas avoir un droit de regard sur l’œuvre de leur père. » Au passage, Nathalie Baye pointe du doigt l’ombre du clan Boudou, qui tient désormais les postes-clés de l’empire Hallyday.

Lire aussi Læticia Hallyday : derrière l’héritière, l’ombre du clan Boudou

« Ton père n’est plus là, mais moi, je suis là »

Après l’offensive menée fin février par Sylvie Vartan, mère de David, c’est donc au tour de l’autre ex du chanteur, mère de Laura, de faire entendre sa voix, comme pour prendre le relais, chacune à son tour au nom de leurs enfants spoliés, histoire de maintenir la pression. Il est vrai que, depuis une semaine, les proches de Læticia n’ont pas cessé de monter au créneau. D’abord, le producteur Jean-Claude Camus, qui a certifié sur BFM TV que Johnny a agi librement, qu’on « ne l’obligeait à rien » et qu’il avait déjà prévu de tout léguer à Læticia il y a plus de dix ans. Claude Lelouch enchaînait en affirmant dans Nice-Matin que le rockeur avait écrit « un testament en toute lucidité, de sa main », écartant de fait toute idée de pression ou de fragilité psychologique. La dernière contre-attaque provient de Læticia elle-même, par le biais de son avocat, qui précise qu’il poursuivra toute personne laissant entendre que Johnny Hallyday « ait pu être une personne manipulée ».

Lire aussi Affaire Hallyday : le showbiz choisit son clan

En affirmant que Johnny était « épuisé » et « très seul », Nathalie Baye vient évidemment semer le doute sur les derniers mois de la vie du chanteur. Selon des proches, elle n’a pas supporté que sa fille ainsi que David n’aient même pas pu embrasser une dernière fois leur père le samedi précédant son décès, dans la villa de Marnes-la-Coquette. Læticia leur a interdit la chambre en prétextant que Johnny ne souhaitait pas que ses proches le voient ainsi. « Elle se devait de manifester officiellement son soutien et son affection à sa fille, estime un ami de la famille. Elle a été poussée à bout, on a traîné les aînés dans la boue, en laissant entendre qu’ils étaient cupides, qu’ils couraient après l’argent… Elle voit la tristesse de sa fille, qu’elle aime plus que tout. Son message est une façon aussi de lui dire : OK, ton père n’est plus là, mais moi, je suis là. Un peu comme Sylvie Vartan avec David. »

 

Œil pour œil, dent pour dent

Ainsi va le feuilleton médiatique autour de l’héritage du chanteur : à chaque intervention de l’une des parties, l’autre clan riposte. Œil pour œil, dent pour dent, un scénario qui devrait durer jusqu’au 15 mars prochain, date de la première audience en référé devant le tribunal de Nanterre. David et Laura ont en effet saisi la justice pour obtenir un droit de regard sur l’album posthume de Johnny et le gel de son patrimoine dans l’attente du règlement du litige sur l’héritage.

Tags: Baye, Nathalie

About Author