LE SÉNÉGAL A-T-IL LE DÉBAT QU’IL MÉRITE ?

LE SÉNÉGAL A-T-IL LE DÉBAT QU’IL MÉRITE ?

Invectives, insultes, mensonge, plagiats et tutti quanti ! Tels sont les maux qui gangrènent les débats que nous impose la classe politique. De nombreux débats légitimes agitent notre société et posent la seule question qui vaille : nos politiques s’occupent – ils de l’essentiel ou de leurs propres intérêts ? Qu’allons- nous laisser à notre descendance ? Avons – nous une vision prospective du Sénégal de demain ? C’est-à-dire, une nation  prospère où tous les Sénégalais pourront profiter des fruits de nos efforts de développement. Nous devons penser à l’énonciation d’une parole plurielle qui doit rassembler tout le monde autour de l’essentiel, c’est-à-dire le développement de ce pays et non l’épanouissement  d’une caste de privilégiés.

Nous vous faisons partager, ci-dessous, deux contributions de hautes factures qui pourront irriguer le débat intellectuel, politique et social dans le sens de regards croisés de nature à éclairer,  d’une manière efficiente,  sur  les enjeux et les défis qui nous interpellent.

 

Gawlo.net (M. D)


ALERTE ROUGE ! SOULEYMANE LY, L’AUTEUR DE CETTE EXCELLENTE ANALYSE

Ce texte en dessous que notre confrère «L’as» a décidé de publier, est en train de susciter des vague du Facebook et sur twiter, tant par sa pertinence et son actualité. Il été attribué au Dg du Soleil Yakham baye à tort. L’ancien Ministre en Charge de la Communication l’a certes partagé sur sa page, mais il n’en est pas l’auteur. Il l’a lui même confirmé à «L’As» qui l’a joint au téléphone. L’auteur s’appelle Souleymane Ly. Respect, M. Ly !

Alerte rouge !

A tous les responsable de l’APR de grands coups sont en train d’être donné sur votre pirogue et vous ne faite rien.

Les complots sont en cours et les alliance se discutent loin de vos oreilles.

Votre général est en train d’être esseulé pour mieux lui porter le coup de Jarnac et vous y participez en vous crêpant les chignons. Vos sorties mal réfléchies et les unes plus catastrophique que les autres contribuent à fragiliser celui sans qui vous ne seriez pas Monsieur Le ou Madame La… Continuez à croire que :
-la dernière sortie de Youssou Ndour est gratuite

-les tournées de Bougane sont pour amuser la galerie

-les visites de proximité de Idy c’est parce qu’il a le mal du pays

-les grèves des enseignants ne pèseront pas sur la balance

-Le PDS n’a pas un plan B, discuté

-Déserté un plateau télé comme vous l’avez fait dernièrement avec Faram Facce de Pape Ngagne n’aura aucun impact sur l’opinion politique nationale

Continuez à croire que seul vous y arriverez !

Continuez à regarder de haut le reste du peuple. Désertez vos villes et vos villages pensant que les gens sont entrain de vous attendre avec le sourire et les bras ouverts à l’approche des élections.

Continuez à bâtir vos R+3 et R+4 dans vos villes et vos villages en laissant ceux vous avaient fait confiance dans la misèr la plus totale pensant qu’ils ne sont là que pour la mobilisation. Que les jeunes qui vous entourent continuent à penser à penser qu’ils sont meilleur que les autres qui n’ont pas cette chance ou qui ne jouissent pas de votre confiance. Qu’ils continuent à délasser leurs amis d’enfance ; Qu’ils ne prennent plus leur téléphone ; Qu’ils continuent à tourner le dos à leur quartier ! Ils pensent que c’est ainsi qu’ils vont vous aider. C’est bien !

Que vos jeunes continuent à vous créer des ennemis inutilement oubliant que leur vote ne comptera que pour une seul voix.

Que vos responsable continuent leurs querelles de borne fontaine à Kaolmack, Matam, Fatick, Tamba Podor, Dakar, Touba… Les populations risquent d’en être exacerbées et finiront par arbitrer. Continuez à croire que ceux qui vous disent la vérité sont vos adversaires.
Continuez à penser qu’il suffira de beaucoup d’argent pour rempiler.
Je pense à Macky.
Je pense à ses parents.
Je vis sa solitude intérieur.
Aidez-le bon sang !
Rendez-lui la monnaie de sa pièce en vous oubliant un instant.
Allez lire l’art de la guerre se Sun Tzu et vous comprendrez que le danger est là, réel.
Vous pouvez ne pas me croire nakk

Souleymane Ly

spécialiste en communication

Spécialiste en leadership transformationnel

Chef Division Communication

partenariat Réseaux

Direction de l’Alphabétisation et des langues nationales (DALN)

Cité Keur Gorguis

Immeuble Y2, 1er étage
776516505


Lettre à un Républicain 

Je dois marquer amicalement mon désaccord total avec l’auteur du texte intitulé « Alerte Rouge ». Interpeller face à un risque est un devoir militant. Un impératif de loyauté. Une marque de fidélité à une cause. L’interpellation doit être inscrite toutefois dans une perspective globale de mobilisation, d’enthousiasme soutenu et de confiance raffermie. L’interpellation ne doit pas briser ou fragiliser notre élan de victoire, notre puissance de conquête et la force de notre ancrage populaire. Ce qui ne nous renforce pas nous affaiblit forcément. Lorsque nous préparons un combat dont l’enjeu est celui du pays d’abord, c’est vers l’avenir qu’il faut regarder résolument en semant au quotidien les graines de l’espoir. Je ne suis pas un optimiste béat. Je suis tout juste attaché au principe de confiance lorsque tout, dans le contexte actuel, indique une direction forte: le renouvellement du bail entre le peuple sénégalais et le Président la République, candidat de l’Apr, de la coalition Benno Bokk Yaakaar, de nombreux associations et réseaux citoyens, de forces vives de la société civile. Cette confiance est inspirée par des faits:

⁃depuis 2012, nous avons gagné toutes les élections, y compris la compétition la plus difficile, le référendum en l’occurrence qui a vu le déploiement d’une stratégie d’intoxication et de manipulation sans précédent, dans notre histoire politique, d’une opposition plutôt banale, sans intelligence stratégique, encore moins projet de société ;

⁃les dernières législatives ont confirmé cette suprématie au regard de l’écart de voix

⁃le coefficient personnel de notre candidat seul leader politique à éprouver, dans la durée, aujourd’hui encore, le pouls réel du pays des profondeurs

⁃les résultats tangibles d’une politique hardie et volontariste, vécus par les populations loin du bruit de ceux qui, incapables de s’emparer des leçons de l’histoire, nagent dans l’illusion de leur rêve fumeux et je cite certains que l’auteur de l’Alerte cite

⁃Youssou Ndour a clairement déclaré travailler pour la réélection du Président Macky Sall, sonnant ainsi le glas des montages grossiers et des spéculations oiseuses

⁃Idrissa Seck est un paresseux qui croit que la seule ruse enrobée d’une réthorique décalée peut créer la réalité, oisif errant et désespéré

⁃Bougane? Voilà bien une pseudo-information dont le seul référent est le jeu insensé d’une cohorte de maîtres chanteurs

⁃Karim Wade, que j’ajoute à la liste, est plutôt un piètre peureux, incapable de gagner un Bureau de vote, de surcroît condamné pour enrichissement illicite, passablement porté par un parti en lambeaux.

Je fais le bilan: de l’autre côté, c’est le désastre obscur des incapacités coalisées.

Nous avons, comme tous le partis, singulièrement les partis au pouvoir, nos tares et nos insuffisances. Nous avons, nous aussi, nos boulets. Mais, dans la préparation de nos victoires, nous devons mettre l’accent sur nos forces, notre puissance, notre enthousiasme et notre ferveur. Dire qu’il y a, et ils sont la majorité, des militants et responsables debout et actifs pour l’avenir, généreux et déterminés, qui ne rechignent pas aux engagements les plus difficiles, des responsables et militants courageux qui ne lient pas leur disponibilité aux privilégiés que devrait leur accorder le Président de la République et Président de notre parti et de notre coalition.

Soyons les bergers de ces responsables et militants, dignes et debout, tout en sachant que les autres sont des nôtres que nous devons hisser au rang d’acteurs de nos futures victoires. Soyons les sentinelles des principes chers au Président Macky Sall : unité, discipline, mobilisation. Ne cédons pas au doute ravageur. Restons mobilisés pour inscrire massivement nos sympathisants en cette période cruciale de révision exceptionnelle des listes électorales, les aider à retirer leur cartes et les mettre en mouvement pour qu’ils participent à notre victoire nette dès le premier tour.

Badou Ndao

Categories: A LA UNE, MANSOUR POST
Tags: Sénégal

About Author