YOU – MACKY : LE « BAISER DE JUDAS » OU LA SAISON DES SURENCHERES ?

YOU – MACKY : LE « BAISER DE JUDAS »  OU LA SAISON DES SURENCHERES ?

Le 02 mars dernier, à travers la TFM, quand il y a eu diffusion d’une bande-annonce faisant état de supposés relations exécrables entre Youssou Ndour et Macky Sall, ce fut l’onde de choc. Et tout de go les médias, surtout en ligne, s’en sont donné à cœur joie en versant dans des supputations subjectives sur le compagnonnage bancal entre les deux alliés. Et les politiciens de l’opposition et surtout du pouvoir ont analysé les propos tenus par Youssou Ndour sous le prisme d’un mécontentement au sein de Bennoo Bokk Yaakaar.

Le ministre Youssou Touré, coordonnateur du réseau des enseignants, a supplié frileusement le leader de Fekke ma ci boolé (FMCB) d’échanger avec le président Macky Sall pour éviter la fragilisation de Bennoo Bokk Yaakaar puisqu’il en constitue un maillon essentiel dans la chaîne de la coalition. Il a même recommandé l’autocensure de l’émission de peur que la diffusion ne causât une secousse tellurique au sein de la mouvance présidentielle. D’une façon plus officielle, Seydou Guèye, porte-parole de l’Alliance pour la République (APR), a parlé « d’une simple réaction épidermique due à une frustration au sein de la coalition présidentielle mais que Youssou Ndour reste un homme de conviction et son compagnonnage avec Macky Sall est sincère, authentique ». Et voilà plusieurs responsables apéristes ont cru devoir se prononcer sur cette sortie du patron de GFM, soigneusement trié, dans le face-à-face avec Aïssatou Diop Fall.

En fin tacticien, You a réussi sa com et il a pu jauger son poids politique à travers les interventions pusillanimes des apéristes qui cachent la psychose de le voir quitter le navire « yakariste » avant la présidentielle cruciale de 2019. Et cette stratégie de com du leader de FMCB a été affinée et peaufinée par les autres supports médiatiques de GFM, notamment la RFM, l’Observateur et le site igfm. Avec une telle pub accompagnée de commentaires et de supputations, tout était réuni pour que les Sénégalais piaffent d’impatience pour découvrir le contenu de l’émission. D’ailleurs, Aïssatou Diop Fall, l’animatrice metteuse en scène de la comédie-show, Face to Face, a vu la cote d’audience de son émission monter en flèche. Mais quand l’émission tant attendue a été diffusée, grande a été la déception des téléspectateurs de la déception de Youssou annoncée avec agressivité à travers les supports médiatiques de GFM, la presse en ligne et les réseaux sociaux. La montagne a accouché d’une marmotte du côté des téléspectateurs. Mais la mise en scène médiatique a bien fonctionné du côté des Almadies parce que les acteurs ont joué leur rôle. On pensait que You, déçu, détenait des bombes pour qualifier ses relations avec le président de la République. Que nenni ! A la place des gants de cogneur, il s’est saisi de sa brosse à reluire pour lustrer l’image maculée du chef de l’Etat. A la place d’un réquisitoire, on a eu droit à des caresses dans le sens du poil du leader de Bennoo Bokk Yaakaar.

La première lecture qu’il faut faire de cette sortie est que Youssou Ndour s’est comporté comme le directeur de campagne en plaidant pour que les Sénégalais accordent un nouveau bail de cinq au président sortant. Usant de son propre et puissant support, la TFM, pour faire le marketing et la propagande de son candidat, il a voulu prendre une longueur d’avance sur les autres composantes de Bennoo.

Et concernant cette coalition, il a fustigé les luttes de positionnement, le comportement arrogant et hautain de certains de ses membres. C’est pourquoi, il regimbe pour faire face à ceux-là qui lui tracent des frontières et le considèrent comme un pantin politique taillable et corvéable à merci.

L’autre lecture qu’il faut faire de cette sortie calculée de You, c’est qu’il a versé dans la surenchère en faisant croire aux apéristes comme un allié incontournable même si son mouvement FMCB ne pèse pas lourd populairement et politiquement. La preuve, il a suffi d’un simple extrait qui met à nu sa déception découlant de sa mise à l’étroit au sein de Bennoo pour que tout le gratin politique de l’APR l’encense ou le conjure de prendre langue avec le président Sall. A quelques onze mois de l’échéance présidentielle, c’est déjà la saison de la surenchère des vendeurs de vents et des marchands d’illusions. Tous les moyens sont bons pour ne pas être laissé en rade dans la distribution des rôles et des responsabilités pour la bataille de la conservation du pouvoir. Il faut se positionner comme un maillon essentiel et indispensable dans la chaine électorale qui doit permettre au président sortant de triompher et rempiler sans anicroches. Et You s’est positionné par la magie de ses supports médiatiques et de ses employés.

Maintenant faut-il corréler les audiences récentes au palais du patron de presse Bougane Guèye Danny et de Waly, tous les deux considérés comme les plus sérieux concurrents de Youssou Ndour dans les domaines respectivement médiatique et culturel ? Tout porterait à croire que Youssou craint qu’une empathie du président Sall à l’endroit du patron de D-Média et du fils de Thione de Seck serait une sorte de mise à l’écart douce du patron de GFM, par ailleurs leader du Super Etoile.

 

 

Mark Senghor (Gawlo.net)

Categories: A LA UNE, ONDE DE CHOC
Tags: ET, Macky, You

About Author