Qui en veut aux cracks du Chef de l’État ?

Qui en veut aux cracks du Chef de l’État ?

Il faut qu’on se le dise frontalement et sans aspérité ! Dans ce pays, c’est comme si le fait d’être loyal, de s’activer pour le succès des projets de celui qui vous a fait confiance en vous nommant à un poste stratégique de la vie économique, serait un délit. On fait vite de vous trouver des ambitions, jusqu’à vous traiter de cagoulard. Un mot trop chargé dans un environnement politique sclérosé et qui renvoie à la déloyauté. Des mots pour « tuer » des adversaires dont la seule et unique ambition est de réussir leur mission. C’est ce qui explique les tirs groupés sur les deux véritables artisans des réussites du Président de la République Macky Sall, en l’occurrence, le ministre  des Finances Amadou Ba et le Dg de la Senelec Makhtar Cissé. Serait-ce un péché que de transformer tout ce que l’on touche en or ? Tout le monde sait  et connait également les belles performances de l’Argentier de l’État connu pour sa discrétion, tout en fuyant la polémique stérile. Un homme qui a réussi à ramener la confiance au niveau de nos partenaires extérieurs si bien que les finances de l’État affichent une bonne santé et les salaires régulièrement payés. Ce qui explique d’ailleurs le flux des investisseurs. Les nombreuses signatures pour la réussite du Plan Sénégal Émergent portent également l’empreinte de cet homme qui travaille exclusivement pour la réussite du septennat du chef de l’État. Que peut-on d’ailleurs lui reprocher ? Un ministre des Finances ne doit-il pas avoir un réseau puissant pour venir à bout des missions les plus délicates ? C’est le contraire qui aurait fait un très mauvais ministre des Finances. Sa fortune sur laquelle on glose sans jamais apporter des preuves, n’est également qu’une manière maladroite de le mettre en mal avec la population, laquelle d’ailleurs ne croit plus à ces ragots de manipulateurs. Si travailler à la réussite des projets du chef de l’État constitue une preuve de déloyauté, l’on pourrait demander aux auteurs d’une telle assertion de nous réécrire la marque d’un homme loyal. L’autre personne que l’on cherche à mettre en mal avec le Président de la République est Makhtar Cissé. Un homme de l’ombre connu pour son art managérial et son flair. Partout où il a été appelé, il y a eu des résultats tangibles. Au plus fort de la crise au sein de la Senelec alors que tout le monde craignait le retour intempestif des délestages qui ont eu raison du pouvoir de Me Abdoulaye Wade, M. Cissé, sollicité à redonner vie à une boite presque en crise, a réussi l’exploit de faire oublier aux Sénégalais des journées et nuits sans électricité. Un succès qui se lit par le climat social qui règne également au sein de la Senelec. Et d’ailleurs, au lendemain de sa nomination, on présentait  son nouveau poste comme un purgatoire. Présenter un tel homme, qui se considère comme un soldat de la République, en cagoulard, c’est insulter l’intelligence des Sénégalais. On aurait attendu des gens qui tiennent de tels propos des arguments massues plutôt que de faire dans la romance. Et puis, il faut que les gens redeviennent un peu sérieux. 2024, c’est déjà trop loin. Et seul Dieu sait ce qui se passera à cette date et non pas de simples mortels. A moins que ceux qui véhiculent ces idioties ne possèdent les pouvoirs d’une Madame Soleil. Faut qu’on laisse ces arguties à Selbé Ndom. L’ambition de Mrs Ba et Cissé est de réussir leur mission et ils s’y emploient très bien en ayant la confiance de celui qui les a nommé. Le reste n’est que conjecture…

M. S. (Gawlo.Net)

About Author