LOUGA – VIOLENCE A ASCENDANT : Elle gifle son père et accuse sa tante d’infidélité

LOUGA – VIOLENCE A ASCENDANT : Elle gifle son père et accuse sa tante d’infidélité

Ndèye Diaby Fall a été dispensée de peine mais reconnue coupable de violence à ascendant par le Tribunal de Grande Instance de Louga. Elle est accusée, relate L’Observateur, d’avoir levé la main sur son père policier, A. Fall et traité sa tante d’infidélité. Dans la salle d’audience, le vieux Fall qui a attrait sa propre fille à la barre, revenait sur les termes de sa plainte :  « Je suis très peiné. Ma fille me rend la vie très dure. Pourtant, j’ai tout fait pour elle. Je l’ai donnée en mariage, mais chaque jour, quand elle se réveille, elle quitte son domicile conjugal pour venir perturber mon foyer. Elle a une sale caractère. Notre différend date de plusieurs années. Elle ne supporte pas la femme que j’ai épousée après le décès de sa mère. Elle a tabassé tous les membres de ma famille, y compris mon propre père (…), déclare-t-il d’emblée.

Avant de poursuivre : « Quelques mois après, à la suite d’une petite altercation, elle avait brandi un couteau et voulait me poignarder. C’est ainsi que j’étais parti à la police pour porter plainte contre elle. Elle a été placée en garde à vue pour une durée de 24 heures. Finalement, j’ai désisté et elle été libérée. Je croyais qu’elle allait changer, mais elle est restée la même personne. Un jour, sachant que je suis amputé d’une jambe, elle m’a surpris pour m’administrer une retentissante gifle avant de m’injurier. Elle a aussi traité ma femme d’infidèle »

 

Gawo.Net (L’Obs)

Categories: GAIÉTÉS DU PALAIS
Tags: Louga

About Author