PRÉSIDENTIELLE 2019 : DE LA GROSSE BOURDE D’ALY NGOUILLE NDIAYE AU MANQUE DE VIGILANCE DE YAKHAM MBAYE !

PRÉSIDENTIELLE 2019 : DE LA GROSSE BOURDE D’ALY NGOUILLE NDIAYE AU MANQUE DE VIGILANCE DE YAKHAM  MBAYE !

Nous l’avons dit dans un article posté hier à Gawlo.net. Le président Macky Sall doit recadrer ses « boucliers » et encadrer leurs prises de parole. Sinon bonjour les dégâts et dérapages, sans compter le retour de boomerang qui pourrait s’en suivre !

En parlant d’Aly Ngouye Ndiaye, comment un ministre chargé d’organiser l’élection présidentielle 2019 peut s’autoriser une sortie aussi incongrue en disant qu’il a pour objectif de «  mettre toute l’organisation du ministère de l’Intérieur au service de l’APR en vue d’une élection au premier tour de Macky Sall ». Cette antienne poursuivra pour toujours le président de l’APR, même après les élections. La seule solution pour Macky, c’est de le démettre sans rémission.

L’autre déclaration qui ne manque pas de gravité est le fait d’un Yakham Mbaye, trop zélé,  qui a titré à la Une du quotidien le Soleil, à propos d’une tirade du Pm Boun Abdallah  Dionne : « Mon candidat a le meilleur Profil » comme si on était en pleine campagne présidentielle ! Alors qu’à l’heure actuelle, il est surtout question de rendre visibles les réalisations  du président Macky  et de centraliser les regards des électeurs sur son bilan.

Yakham a, ainsi, ouvert un boulevard à ceux voudraient s’attaquer au Pm Dionne.

Un peu de pertinence, Messieurs les «  boucliers » !

 

Gawlo.net

 

Lire par ailleurs……..

 

   

LE PDS ACCUSE ALY NGOUILLE NDIAYE  DE FORFAITURE….  

 

Dans une déclaration rendue publique, le Parti démocratique sénégalais accuse Aly Ngouille Ndiaye de forfaiture et demande sa démission immédiate du portefeuille de chargé des élections. Mieux Omar Sarr et Cie exigent sa radiation de la fonction publique. Le Comité directeur du Pds est en fait scandalisé par la dernière déclaration du maire de Linguère, qui a «avoué» qu’il travaille pour le candidat Macky Sall.

 

————–

 

 

DÉCLARATION POUR FAIRE GAGNER MACKY SALL AU PREMIER TOUR

Le Fpdr prend les propos du ministre de l’Intérieur comme «une véritable déclaration de guerre»

La Conférence des leaders du Fpdr, réunie en séance ordinaire hier, a été révulsée par les «graves déclarations du ministre de l’Intérieur au sujet de l’organisation de la prochaine élection présidentielle». Notant «la franchise brutale» d’Aly Ngouille Ndiaye qui a pour objectif de «mettre toute l’organisation du ministère de l’Intérieur au service de l’Apr en vue d’une élection au premier tour de Macky Sall», Decroix et Cie ne sont pas surpris. Car, pour eux «chacun sait que la réélection de Macky Sall demeure une perspective chimérique dans le cadre d’élections régulières où chaque électeur dispose de sa carte et où les voix sont décomptées dans la transparence».

Dès lors, les opposants pensent que, «dans ce contexte, cette déclaration doit être comprise comme une véritable déclaration de guerre». Parce qu’elle «exprime la détermination de Macky Sall et de ses bras armés à rééditer le coup de force observé lors des législatives, pour imposer aux Sénégalais un président dont ils ne veulent plus». Ne comptant pas se laisser faire, le Fpdr clame à qui veut l’entendre que «cette détermination à frauder doit rencontrer une détermination supérieure. (Et que), c’est la condition préalable de l’organisation d’une présidentielle honnête et transparente».

Fort de cela, le front de l’opposition «invite instamment les militants, les sympathisants et surtout la jeunesse à se tenir mobilisés et disposés à tout sacrifice pour faire respecter le droit des citoyens sénégalais à choisir librement leur Président». Pour le Front, après avoir entendu les propos du ministre de l’Intérieur, «il s’agit, avec toutes les forces démocratiques, de mener les combats devenus inévitables pour tenir loin de nos élections les Aly Ngouille Ndiaye et Thiendella Fall, en les confiant à une autorité consensuelle et crédible».

Les Echos

 

—————————-

 

Lire par ailleurs……..

 

Pas vous ! Monsieur le Premier Ministre

Ainsi donc nous serions en pleine campagne électorale! C’est la UNE du quotidien National le Soleil de ce jour, 26 février 2018, qui le laisse entendre en faisant dire à Monsieur le Premier Ministre : « Mon candidat a le meilleur profil. » On aurait tant aimé l’entendre énoncer le nombre d’emplois créés, révéler le nombre de ménages sortis de la pauvreté, s’enorgueillir des performances de notre système éducatif, donner en exemple la qualité de notre système de santé… Monsieur le Premier Ministre aurait pu, au moins, nous faire le point sur la campagne de commercialisation du fruit du labeur de nos vaillants paysans: cette arachide en quantité qui ne trouve pas preneur… Au lieu de cela, il nous parle de… profil ! Comme si un Président sortant en avait besoin, en lieu et place d’un bilan suffisamment éloquent pour plaider sa cause! Le doute s’installerait t-il?
Si des profils sont à rechercher, il le seraient pour offrir une vraie alternative aux sénégalais. Ceux-ci semblent en effet, et pour le moins, désabusés par un chapelet de promesses non tenues dont les vidéos-témoins circulent abondamment sur les… réseaux sociaux ! C’est peut-être cela d’ailleurs qui pourrait expliquer l’ire de Monsieur le Premier Ministre Mouhammad Boun Abdallah Dionne. Homme charmant, d’une exquise urbanité par ailleurs!

Car justement , et parlant de profil et de réseaux sociaux , Monsieur le Premier Ministre est agacé par celui des « opposants qui passent leur temps sur Instagram, Facebook et Twitter » à la Une du journal Le Quotidien de ce 26 février.
Monsieur le Premier Ministre voudrait-il ignorer que ces nouveaux médias sont devenus des espaces de déconstruction de la parole officielle? Les nouveaux médias sont, en effet, des lieux de résistance à la pensée unique qui, en usant de la corruption, met au pas des organes de presse qui en oublient le sens de leur mission et deviennent les porte-voix des intérêts du Pouvoir. Monsieur le Premier Ministre veut-il oublier que les milliers de sujets débattus sur tous ces supports, incontrôlables par l’État, contribuent à forger l’opinion d’autant d’électeurs ? Et qu’il ferait mieux de prendre comme indicateur les tweets de Donald Trump pour savoir que le monde est en pleine mutation et que l’arbre à palabre a pris racine sur le web! Le temps des bravades et des menaces est révolu. Rien ne peut plus empêcher l’expression libre des idées ni la diffusion des outrances…policières ou autres . Suivez mon regard! Je saisis l’occasion pour saluer le bon réflexe de Monsieur le Ministre de l’intérieur Aly Ngouille NDIAYE qui est allé jusqu’à publier sur sa page…Facebook(!) le communiqué désavouant le geste irresponsable de l’un de ses agents. Cette attitude du Ministre a été saluée par tous les commentateurs. C’est dire qu’il n’y a pas que des tarés sur les réseaux sociaux!

Le sens de la responsabilité devrait donc commander à nos dirigeants de s’attacher à écouter, à comprendre et à résoudre les complaintes de ceux qui assument de dire, d’écrire ou de filmer leurs opinions à visage découvert. Au lieu de se lancer dans une campagne périlleuse de diabolisation d’honnêtes citoyens.
À n’y prendre garde, le silence pesant des autres, comme celui qui précède toujours une éruption volcanique, pourrait prêter à croire que tout va bien…jusqu’à…

Au fait, il serait légitime que le quotidien National donne la même opportunité, à tous les candidats déclarés, de défendre leur « profil » à la Une! Tous les candidats ont, en principe, les mêmes droits sur les médias publics. Le cas échéant la CNRA devrait sévir.
Just saying…

Amadou Tidiane WONE

 

 

Categories: A LA UNE, MANSOUR POST

About Author